Zlatan, la force obscure

21
novembre
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Outre ses qualités fantastiques de buteur Zlatan Ibrahimovic possède un charisme et un caractère bien trempé qui lui confère un statut de parrain du terrain

Malgré l’élimination de la Suède en barrage de la coupe du Monde, la star suédoise n’a jamais semblé aussi proche des sommets. Outre ses qualités fantastiques de buteur, Ibra possède un charisme et un caractère bien trempé qui lui confère un statut de parrain du terrain.

Si le football était un cartel, Ibrahimovic en serait son parrain. Depuis son arrivée en juillet 2012 au Paris Saint Germain, le football français s’est épris de passion à commenter les faits et gestes de ce garçon. Des buts somptueux et jamais vus dans des matchs décisifs,

une véritable influence sur le front de l’attaque, Zlatan en impose. De par sa taille (1,95 m, 90 kilos), même si on avait déjà vu des joueurs du même gabarit. Mais aussi charismatique qu’Ibra sur le terrain avec une forte influence auprès de ses partenaires et l’art de détruire ses adversaires ou le corps arbitral à coup de petites phrases assassines, la Ligue 1 avait rarement vu ça.

Les scènes se répètent les weekends de matchs. Lors d’une faute commise par le PSG, Zlatan n’est jamais très loin des attroupements de joueurs et de l’arbitre. Son regard est perçant, intimidant et ferait presque froid dans le dos tellement il donne une impression de méchanceté. Le suédois crève l’écran. Peu de joueurs lui tiennent tête lors d’altercation. Ses adversaires préfèrent éviter son regard et quelques fois on les comprend. D’un autre côté pas vraiment. Zlatan ne va pas leur sauter dessus ou les frapper au premier qui oserait le contredire. Mais alors comment expliquer ce mutisme chez certains joueurs ? Tout simplement. Ibra est un buteur XXL qui aime démontrer sur le terrain que c’est lui le patron et n’hésite pas pour marquer son territoire à exercer une forte influence.

L’angle prise par les caméras et les gros plans sur son visage le prédisposent subjectivement à une certaine supériorité. Sans doute. Mais on ne peut pas nier l’aura d’Ibra sur le terrain, cette manière de déstabiliser, d’impressionner son adversaire.

Méchant Ibra

Ibrahimovic déroute. Fin septembre, il s’était fait remarquer lors d’un match entre le PSG et Toulouse en mimant un pistolet et en le pointant vers le banc toulousain. « Ce ne sont pas des gestes que j’aime ni que j’apprécie sur un terrain de football » a commenté Alain Casanova, l’entraîneur du TFC. Une intimidation qui visait Zébina, ancien partenaire d’Ibra à la Juventus. Les deux hommes s’en étaient pris aux mains à l’entraînement. Ibra n’a pas oublié. Redouter lorsqu’il faut lui tenir tête. Redouter surtout lors des un contre un. A l’Inter ou au Milan, il était quelques fois la cible de mauvais coup. Mais ce n’était pas l’Ibra d’aujourd’hui. En Ligue 1, ses vilains gestes se sont raréfiées car il déteste ça plus que tout. «Tout le monde sait qu’il n’aime pas prendre de coups» avait déclaré le défenseur d’Anderlecht, Van Den Borre après la rencontre de ligue des champions.

Un charisme comme le football moderne ne produit plus. Un charisme naturel dans la lignée des Cantona, Beckenbauer et autres Maradona.

Outre ses qualités fantastiques de buteur Zlatan Ibrahimovic possède un charisme et un caractère bien trempé qui lui confère un statut de parrain du terrainLe suédois n’est pas toujours très tendre sur le terrain et les confidences de certains ne sont plus vraiment une surprise. «Vous le connaissez, il est certains très gentil en dehors, mais, sur le terrain, c’est un méchant» confiait le toulousain Aymen Abdennour fin septembre. Quelques joueurs, «grande gueule», ont osé lui répondre. L’an dernier, Joey Barton s’en était pris à son nez pendant un match de coupe de la ligue, « fucking big noise ». Une scène très cocasse, pas très délicate mais sans doute appréciée par bon nombre d’Anti-Ibra qui ont vu l’occasion de le voir ridiculiser.

Footballistiquement, sa panoplie de buteur n’en finit plus d’impressionner. Ibra s’est rapidement imposé parce qu’il est bon. Mais pas seulement. Ibra est craint même si les défenseurs essaient d’être attentifs et vigilant. Malheureusement à trop le regarder jouer, les défenses lui laissent de l’espace. C’est aussi grâce à son charisme qu’Ibrahimovic est devenu un buteur exceptionnel. C’est son charisme associé à son talent bien sûr qui lui confère un temps d’avance sur ses adversaires.

Pourquoi, sur les un contre un, le défenseur ne tend il pas la jambe plus tôt pour lui chiper le ballon ? Pourquoi ne sont-ils pas plus agressifs au marquage ? Parce que c’est Ibra et que la ligue 1 ne sait pas vraiment comment le marquer et le contrer. Et puis Ibra impressionne tel un superhéros. A force de ne montrer aucun signe de faiblesse, relâchement, il finit par désespérer n’importe quels défenseurs.

Zlatan finira sans doute sa carrière au PSG et il n’a fini de nous surprendre.

Auteur : Thomas Bernier

Amoureux du football, supporter du FC Nantes et fan de Norwich City.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
Florian Thauvin, le "sale gosse" qui a défrayé la chronique tout l'été est peut être bien en train de réussir son pari. Retour sur ses premiers pas réussis à l'OM.
Thauvin, déjà une réussite?

On connaissait tous son talent. On l’avait vu s’étaler sur les pelouses de Ligue 1 l’année dernière et de Turquie...

A l'instar du FC Nantes 4ème de Ligue 1, Papy Djilobodji réalise un début de saison fabuleux au sein de la défense des Canaris. Portrait du jeune sénégalais
Papy Djilobodji, comme un roc !

Forcément quand on vous parle du FC Nantes cette saison, vous pensez à Filip Djordjevic ou à Jordan Veretout. Sauf...

Comme chaque année, la LFP à dévoilé un nouveau ballon pour la Ligue 1 en collaboration avec Adidas. Il sera utilisé dès la 14ème journée.
Un nouveau ballon pour la Ligue 1

La Ligue 1 n'est en qu'à la 13ème journée et pourtant la LFP à dévoilée ce mardi la nouvelle version...

Fermer