Voir le National depuis Dunkerque

29
septembre
2017

Auteur :

Catégorie : National

ultra-usld

La passion du football n’a pas de limites, tout le monde le sait, et c’est certainement ce qui fait de ce sport le plus beau du monde. Certains traversent l’Europe pour aller voir des matchs à Anfield, au Westfalenstadion, ou se sacrifie pour aller assister à un match de Coupe du Monde. Mais c’est loin des strass et des paillettes que la passion des supporters est peut être la plus bluffante. Justin par exemple, par amour des “Littoraux” de l’USL Dunkerque, s’est fixé comme objectif de réaliser cette saison “le grand chelem”: assister aux 34 matchs de son équipe, à domicile… et à l’extérieur! Entretien avec un passionné, sur le point de rentrer dans l’histoire des supporters de son club.

Bonjour Justin, tout d’abord peux-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Bonjour à tous, je m’appelle Justin, j’ai 28 ans. J’habite Dunkerque et je suis opérateur logistique dans une usine d’assemblage agricole.

Depuis quand es-tu supporter de Dunkerque ? Es-tu toujours allé au stade ou ta passion a-t-elle connu un tournant récemment ?

J’ai toujours plus ou moins suivi les résultats de près ou de loin de l’USLD, mais le fait de les suivre beaucoup plus assidûment est assez récent et remonte à environ 2 ans et demi. Je n’ai pas une famille amatrice de football à la base, du coup mes premiers pas à Tribut (ndlr : stade Marcel-Tribut) sont arrivés vers 15-16 ans entre potes. Mais ce n’était qu’à de rares occasions comme la Coupe de France. Et puis le tournant est arrivé lors de la remontée en National, il y a 4 saisons. Je me suis fait une réflexion du genre :  « mais en fait je galère à aller voir mon équipe (Olympique Lyonnais) car elle est éloignée alors que j’ai un club local qui a l’air de pas jouer trop dégueu ». Me voilà donc à aller régulièrement voir les matchs, pas de façon aussi acharné qu’à ce jour, mais au fond on sent que cette équipe a besoin de soutien et donc je décide de me rapprocher de groupes de supporters ( L’USLD en compte 3 : Le Club des Supporters, les Ultras Dunkerquois et le DK12 pour lequel je suis vice-président à ce jour) et donc de m’engager pleinement auprès de nos joueurs. Je suis abonné pour la 3eme saison cette année, depuis que j’ai réellement pris goût aux joutes du National !

« Les Maritimes» ont fini à un point de la montée la saison dernière, comment as-tu vécu cette fin de saison ? C’était plutôt inespéré non ?

La fin de saison fût stressante et la non montée assez rageante car au final nous serions en L2 si nous avions eu 1 ou 2 points de plus avec l’affaire de Bastia, et donc la montée du PFC après avoir perdu le barrage contre Orléans. Je ne dirais pas que c’était inespéré car dès le début de saison nous avions montré de belles choses et surtout sur 34 journées, nous avons occupé le podium 27 fois. Donc la non-montée fait mal, mais nous n’étions pas assez préparés mentalement je pense pour cette montée, pour preuve nous n’avons fait qu’une victoire sur les 8 derniers matchs. Nous attendons également un nouveau stade dont les travaux démarrent en cette fin d’année 2017. Tout le monde espère ici qu’une montée accompagnera le nouveau stade (avant 2020 donc).

Pour cette saison maintenant, comment pourrais-tu nous présenter l’équipe et les joueurs à suivre? L’objectif de la montée a été clairement annoncé ?

Malheureusement l’équipe cette année paraît moins forte que celle de l’an passé. Nous avons eu bon nombre de départs qui n’ont pas forcément été remplacés. Malgré ça je reste optimiste et j’ai tendance à voir pas mal de qualités à développer chez nos jeunes joueurs.

 

equipe-usld

 

L’objectif est avant tout de se maintenir car une descente en National 2 (Ex-CFA) serait une catastrophe. Il est très dur de remonter car il n’y a qu’une montée par groupe, du coup je pense que plus vite nous aurons acquis notre maintien et mieux on jouera. Le championnat de National est d’un niveau assez homogène car tout le monde peut battre tout le monde. Sur les 2 dernières saisons, les équipes qui sont montées n’étaient pas forcément les favorites au début de l’exercice. Le meilleur exemple est peut être Amiens qui a fait la double montée jusqu’en Ligue 1, comme Strasbourg d’ailleurs.

Niveau effectif, il faut regarder du côté de notre attaque qui a entièrement été renouvelée cet été, avec par exemple Mathias Serin (prêté par le SCO d’Angers), Cheick Timité (prêté par Amiens), Cédric Tuta (arrivé de Lyon-Duchère) et enfin Jonathan Ligali (prêté lui par Montpellier).

Supporter Dunkerque n’est pas forcément commun, surtout pour un club qui ne s’est jamais installé durablement en D1, ce n’est pas « dur » de supporter un club comme ça ? Tu suis d’autres équipes à côté ?

Dur ce n’est pas vraiment le mot, car c’est assez facile d’être derrière son équipe et surtout à Dunkerque, nous avons une histoire avec près de 30 ans en Division 2. Sans me vanter, je pense que notre club à l’une des meilleures ambiances du National et du coup ça motive les joueurs qui ne retrouvent pas forcément la même chose dans d’autres clubs. Il y a également plein d’avantages à supporter un petit club, je dirais qu’il y a une proximité entre le club et les supporters puisqu’ils sont beaucoup plus accessibles qu’avec un club professionnel.

 

celebration-usld-supporter

 

Je suis également supporter de l’Olympique Lyonnais, mais forcément c’est beaucoup plus compliqué d’être au quotidien derrière le club car je suis loin d’être proche de la région.

Venons en à ton projet maintenant. De ce que j’ai compris, tu t’es fixé comme objectif d’aller voir tous les matchs de Dunkerque en déplacement, c’est bien ça ? Comment t’es venue cette idée ?

Oui mon projet pour cette saison est bien d’aller voir tous les matchs de la saison, le grand chelem comme je l’appelle. 34 journées à voir mon équipe jouer partout en France, 16 déplacements à effectuer au cours de l’année! Bastia ayant été rétrogradé en National 3, je ne pourrais pas aller en Corse. Le défi est réalisable et de ce que j’ai pu récolter comme informations en Tribune, cela n’a pas encore été fait à ce niveau pour notre club.

L’idée vient d’un défi que l’on organise au sein de mon asso de supporters. Un challenge à base de points à marquer lorsqu’on réalise des actions pour le club (confection de tifos, match à domicile, match à l’extérieur, … ). Mon but est simple, remporter ce challenge et forcément ça passe par des déplacements.

Et auparavant, tu as déjà fait des déplacements pour des matchs de l’USLD ? Qu’est-ce-qui fait que les déplacements sont souvent mis en valeur par les supporters qui en font souvent ?

Oui j’ai démarré par un déplacement en Coupe de France en 2009 pour aller voir Dunkerque contre le LOSC à Calais, le triangle des Bermudes! Le fait d’y aller en groupe était assez motivant en fait, mais je n’ai pas pu renouveler l’opération avant la saison 2015-2016, où je me suis déplacé à Boulogne Sur Mer, puis à Strasbourg pour la clôture du championnat.

Les déplacements sont toujours des matchs à part, car de base on sait que le club a moins de chances de l’emporter, mais ce sont surtout les remerciements des joueurs qui me font plaisir lorsque je me déplace, et bien sûr le Graal de récupérer des maillots de mon club. Les voir s’étonner qu’on ait fait toute cette route pour venir les voir jouer fait chaud au cœur.

Et du coup, tu préfères les matchs à Marcel Tribut, ou à l’extérieur ?

Pour l’ambiance en général c’est meilleur à domicile, mais l’atmosphère du déplacement fait que ça devient vraiment mes rendez vous préférés du calendrier. Beaucoup de gens peuvent venir à domicile et se dire supporter, mais lorsqu’on fait les déplacements, c’est là qu’on voit les vrais de vrais.

Ton défi est aussi fou que génial, mais as-tu réussi à trouver des supporters aussi passionnés que toi pour partir en déplacement ? Vous êtes plusieurs à vous être fixé cet objectif ?

C’est toujours galère de soulever les foules pour aller voir du National, mais suffit que le jeu soit un peu meilleur et on y arrive. Par exemple, l’an passé lors du sprint final pour la montée en Ligue 2, nous avons réussi à remplir 2 bus pour faire le déplacement à Quevilly-Rouen, tous groupes de supporters confondus. Nous étions donc plus d’une centaine en parcage visiteur et j’ai retrouvé mon ambiance des matchs à domicile.

Mais en règle générale, nous arrivons toujours à remplir au moins une voiture de 4 personnes pour chaque déplacement, selon les horaires de chacun, car c’est compliqué les matchs le vendredi soir.

Pour cette saison, nous sommes 2 au sein de mon asso à vouloir remplir ce défi et nous verrons qui craquera le premier !

Une des questions que l’on se pose, c’est comment concilier ces déplacements avec sa vie personnelle : aller à Béziers, Pau ou Marseille, quand on vient de Dunkerque, ça doit prendre énormément de temps. Tes proches te soutiennent dans ce projet ?

La question qui revient le plus souvent est : Pourquoi aller supporter Dunkerque ? Les gens autour de moi ont parfois du mal à comprendre ma passion pour l’USLD, mais j’arrive en général à les convaincre que les supporters boostent leurs joueurs et encore plus à l’extérieur.

Ma moitié n’y voit aucun inconvénient et participe de temps à autres aux déplacements. Le plus dur est d’avoir mes jours de congés, souvent sans solde, auprès de mon chef. J’espère surtout que cette année il me laissera faire mon grand chelem !

Tu peux nous raconter comment se passe un déplacement « type » ? L’heure du départ, ce que vous faites sur la route, comment ça se déroule sur place etc. ?

Il y a deux types de déplacements : les aller-retour direct et les weeks-ends complets. Le premier type est celui que j’ai le plus l’habitude de faire, car forcément faire la route nous reviens cher, du coup si on peut économiser des nuits d’hôtels c’est pas plus mal. Il m’est arrivé de le faire par exemple pour aller à Grenoble ou Pau. A contrario, les déplacements pour le week-end permettent de prendre des jours de repos. On visite le coin en général et on fait les touristes après le match, ce fût le cas par exemple pour Béziers ou Les Herbiers cette saison, et bien sûr lors de ce genre de déplacement madame est de la partie.

Comme je le disais tout à l’heure, on est toujours au moins une bagnole à prendre la route toutes les 2 semaines, et tous groupes confondus on arrive à une dizaine de personnes. J’espère aussi qu’en se rendant le plus de fois possibles à l’extérieur, on permette de motiver de nouvelles personnes.

Le spectacle n’est malheureusement pas toujours au rendez-vous j’imagine : tu ne crains pas parfois de prendre tout un week-end pour aller voir un match à l’extérieur, et voir une défaite ou un match très fermé ?

Malheureusement c’est bien souvent le cas. Le niveau du championnat est assez relevé et du coup les équipes capitalisent sur les matchs à domicile pour ne pas perdre. Sur la trentaine de déplacements que j’ai déjà fait, j’ai du voir 6 victoires en tout. Du coup je sais d’avance qu’en général on ne roulera pas sur l’adversaire.

Sur ce début de saison quel déplacement as-tu le mieux/le moins aimé ?

Clairement mon déplacement favori pour le moment fut celui de Grenoble. Voir le Stade des Alpes en vrai est impressionnant, et l’ambiance y est très bonne aussi. J’ai moins aimé celui à Avranches, car nous nous sommes retrouvés parqué dans un coin du stade avec une visibilité vraiment mauvaise.

Il y’en a que tu attends plus que d’autres sur la saison qui arrive ?

On m’a privé du plus beau déplacement de la saison à savoir le SC Bastia, pour tout ce que représente ce club. Celui de Grenoble étant déjà passé, celui que j’attends le plus maintenant est celui à Pau pour le beau temps et surtout le stade qui est le même que la section Paloise au Rugby.

A contrario, je redoute celui de Concarneau car la route est assez chiante depuis Dunkerque. Celui de Marseille-Consolat également car je n’ai pas forcément envie d’être pris à parti une fois là-bas. Il s’agira également du dernier déplacement de cette saison et j’espère que nous serons bien placé pour jouer quelque chose.

 

entrainement-usld

 

@LoicDrd fait la même chose avec l’AC Ajaccio, et raconte ses déplacements sur Twitter. Tu as pensé à faire la même chose pour partager ta passion et ton aventure avec plus de monde ? Sinon il fait aussi un classement des buvettes des stades, à vous deux vous pourriez faire un bel atlas Ligue 2/National …

J’ai du mal avec Twitter on va dire, et je vis mon déplacement en direct plutôt que vissé sur mon téléphone, mais pourquoi pas reprendre un concept similaire. En tout cas j’irais le follow certainement.

Ah clairement les buvettes sont beaucoup plus festive que dans un stade de Ligue 1 ou Ligue 2. La trouspinette pourra en être témoin pour un de mes amis!

Merci d’avoir pris le temps de nous répondre. On te souhaite une saison pleine de réussite, avec de beaux déplacements !

Merci pour l’ITW et en espérant une grosse saison malgré tout ! Allez Dunkerque !

Crédits photos : compte Facebook de l’USLD

Auteur : Raphaël Grandseigne

Enfant du Chaudron, c'est avant tout la ferveur du peuple vert qui m'a rendu fou de foot. Pour un football populaire et le respect des libertés des Ultras. (A gagné le 100ème derby).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie National

Plus dans National
ligue-2
La Ligue 2 : complètement f(l)ou !

Si la Ligue 1 reste indécise à tous les niveaux, son antichambre n'en est que plus alléchante. Retour sur les...

logo-vendee-lucon-football
La mauvaise opération luçonnaise

C’était une rencontre attendue, le Vendée Luçon Football (3ème) recevait Marseille Consolat (2ème) et pouvait faire un pas de plus...

Paris FC
[Jeux concours] Paris FC, fluctuat nec mergitur

Parce que Paris ne se limite pas aux titres de gloire, à la Champions League, aux scores fleuves et aux...

Fermer