Victor Wanyama, la pépite Kenyane

23
juin
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Victor Wanyama. Son nom ne vous dit peut-être rien mais il pourrait bien est l'une des attractions du mercato. Pisté par Arsenal et Southampton notamment.

Son nom ne vous dit peut-être pas grand chose (pas encore en tout cas), mais il pourrait bien être l’une des attractions du mercato estival. Sur les tablettes de nombreux clubs de Premier League comme Arsenal et Southampton, l’international Kényan aux 23 sélections et actuellement sous contrat avec le Celtic est un vrai talent comme on les aime.

Un diamant brut

Né au Kenya il y a tout juste 22 ans, Victor Mugubi Wanyama de son vrai nom, débarque en Écosse et au Celtic en juillet 2011. Frère de l’Intériste McDonald Mariga, il arrive en provenance de Beerschot (Belgique) contre la modeste somme de 900 000£ (1 millions d’€) et devient rapidement l’un des petits protégés du Celtic Park. Avec son numéro 67 sur le dos, choisi en l’honneur des Lisbon Lions (équipe surnommée ainsi en raison de la victoire en Champion’s League du Celtic en 1967 à Lisbonne face à l’Inter Milan), le milieu de terrain défensif éclabousse la Scottish Premier League de tout son talent et écrit la première ligne de son palmarès avec le titre de champion d’Ecosse 2012.

Auteur d’une première saison remarquable, le natif de Nairobi suscite déjà les convoitises chez les voisins de la Premier League, seulement un an après avoir découvert le haut niveau… Chez Wanyama, les clubs aiment son côté « box to box ». Infatigable ratisseur de ballons devant la défense, le Kényan est aussi capable de se projeter rapidement vers l’avant. Doté d’un physique à faire pleurer les déménageurs, Wanyama a aussi la faculté d’évoluer tantôt en défense centrale, tantôt en milieu axial. Bref un candidat idéal pour le championnat d’Angleterre.

Malgré l’intérêt de quelques clubs, Wanyama décide pourtant de continuer l’aventure Écossaise et découvre la Ligue des Champions avec les Hoops. Le futur lui donnera raison.

L’explosion médiatique

Buteur face au Barça, Victor Wanyama s'est véritablement révélé aux yeux du monde ce jour làCar c’est bel et bien en Champion’s League que le jeune joueur du Celtic va exploser aux yeux du monde entier. Grand artisan du bon parcours des Hoops (8ème de finaliste), Wanyama s’est surtout mis en valeur lors de la victoire des siens à domicile face au grand Barça. S’il a donné du fil à retordre à l’attaque Barcelonaise pendant toute la rencontre, le numéro 67 des verts et blancs a en plus inscrit le premier but de la partie. De quoi braquer tous les yeux sur lui, même ceux de Sir Alex Ferguson venu le « superviser » l’hiver dernier.

Dès lors, les rumeurs d’un départ de la pépite Kenyane au mercato estival se font des plus en plus présentes. Liverpool, Arsenal, l’Inter Milan, Manchester United se montrent intéressés mais Neil Lennon préfère lui botter en touche, rappelant que son poulain est encore sous contrat pendant 2 ans. Quasiment assuré de perdre son meilleur buteur Gary Hooper, qui pourrait lui aussi s’envoler pour l’Angleterre cet été,  Lennon ne dit même pas envisager de laisser partir son joyau au bout de 2 ans de bons et loyaux services. Pourtant, l’ancien capitaine  des Hoops va bien devoir se faire à l’idée d’évoluer sans numéro 67, car c’est sur, Victor Wanyama va quitter l’Écosse cet été. Il y à quelques jours, il a même avoué à la télévision Kenyane être en déjà en discussion avec plusieurs clubs.

L’appel de Londres ?

Alors quelle somme faut t’il débourser pour s’attacher les services de Victor Wanyama ? A en croire le coach Nord-Irlandais, le Kenyan représente aujourd’hui une valeur marchande d’au moins 25 M€ (le comparant même au transfert d’Alex Song qui avait couté 19 M€ au Barça). Mais plus sérieusement,  sa réelle valeur sur le marché se situerait plus aux alentours de 10-12 millions d’Euros. A ce prix là, les Hoops réaliseraient certes une excellente opération commerciale, multipliant par 10 sa valeur après « seulement » deux années de services et une petite centaine de matchs joués, mais perdraient en revanche très gros d’un point de vue sportif. Indispensable dans l’équilibre de jeu du Celtic depuis son arrivée, Wanyama est également un modèle de professionnalisme à tel point qu’il vient d’être nommé capitaine de la sélection Kenyane à seulement 22 ans. Son départ va laisser un énorme vide dans les travées du Celtic Park, mais va ravir à coup sûr les supporters du club où il va débarquer.

Quelle sera la future destination de Victor Wanyama ? Arsenal, Southampton, Liverpool ?Et ils sont nombreux les prétendants ! Alors que ces derniers jours, les médias anglais annoncent avec insistance qu’une offre de 10M€ auraient été faite par Southampton et même acceptée selon certains, il ne fait aucun doute qu’Arsène Wenger va revenir à l’attaque sur le dossier Wanyama. Priorité n°1 des Gunners afin de renforcer l’entrejeu, Wanyama n’à jamais caché son affection pour les rouges et blancs Londoniens et se verrait bien prendre la relève d’un Alex Song par exemple. Egalement pisté par Liverpool, Cardiff City, Stoke City et Newcastle, le Kenyan ne va de toute façon  avoir que l’embarras du choix pour son point de chute.

Une chose est sûre, si vous ne connaissiez pas son nom jusqu’ici, vous risquez d’en entendre beaucoup parler dans les prochaines semaines et même les prochaines années.

Auteur : Thomas

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Découvrez les principales affiches de la Premier League version 2013/2014.
Le calendrier de la Premier League 2013-2014

On connait désormais le calendrier de la Premier League pour la saison 2013-2014. Pas de grosses affiches lors de la...

Après le fantastique triplé avec le Bayern Munich, Juup Heynckes à choisi de prendre sa retraite
Fin de carrière pour Jupp Heynckes

Après une saison de tous les records sur le banc du Bayern Munich, Jupp Heynckes a décidé de prendre sa...

L'association Neymar - Messi peut-elle fonctionner au Barça ?
Messi-Neymar ? ça peut marcher !

Il y a eu Zidane-Ronaldo, Gullit-Van Basten, Pelé-Garrincha, Maradona-Careca et tant d'autres... Il y aura bientôt Messi-Neymar ! Si l'association...

Fermer