Varane, champion avant l’heure

25
mai
2014

Auteur :

Catégorie : Équipe de France

Depuis son arrivée au Real Madrid, Raphaël Varane est devenu un titulaire indisctutable de la défense Madrilène. Pas encore chez les Bleus en revanche ...

Le triomphe fut long à se dessiner mais le Real Madrid a fini par remporter de sa “Decima”, cette fameuse dixième Ligue des Champions convoitée depuis douze ans. Un succès auquel Raphaël Varane ne fut pas étranger, impérial pendant 120 minutes. Un preuve supplémentaire qu’à seulement 21 ans, le défenseur central des Bleus fait déjà parti des tous meilleurs.

Une ascension fulgurante

Lancé au plus haut niveau par le RC Lens alors qu’il n’avait que 17 ans puis propulsé capitaine quelques mois plus tard,  il n’aura fallu que 24 petits matchs à Raphaël Varane pour convaincre Zinedine Zidane de le rapparier chez les Merenges. Sous le charme du jeune Lensois, Zizou n’a pas hésité à faire le forcing auprès de Florentino Perez pour qu’il l’ enrôle moyennant 10 millions d’euros plus quelques bonus.

Une somme que l’homme d’affaire madrilène ne doit pas regretter, tant le natif de Lille impressionne et prend de l’importance au sein de l’effectif des galactiques. Titularisé en Liga dès septembre 2011 alors qu’il vient à peine de souffler ses 18 bougies, « Rafa » est devenu le plus jeune joueur non Espagnol à marquer – d’une aile de pigeon s’il vous plait !- sous le maillot du Real, quelques semaines plus tard. De quoi séduire définitivement José Mourinho, qui n’hésitera pas à lui offrir son premier Classico , en janvier 2012.  L’occasion pour le Français de se distinguer en rendant copie parfaite, muselant à lui seul Lionel Messi et en devenant le plus jeune joueur de l’histoire du Real Madrid à marquer contre le Barça. Au final, Varane apparait à 15 reprises lors de la saison 2011/2012, puis 33 lors de la saison 2012/2013, toutes compétitions confondues. Pal si mal s’il on prend en compte que Pepe et Sergio Ramos sont de sérieux clients. Un bilan qui lui vaudra d’ailleurs sa première Cap sous le maillot bleu contre l’Espagne, devenant au passage le plus jeune défenseur français jamais titularisé en équipe de France, à 19 ans et 11 mois.

 Si quelques blessures et la concurrence féroce lui ont moins permis de s’exprimer cette saison, celui que la presse Espagnole surnomme Monsieur propre s’est tout de même offert 23 titularisations, dont la prestigieuse finale de ligue des champions. Invité surprise afin de palier le forfait de Pepe, «  Rafa » a comme d’habitude répondu présent : toujours bien placé, le numéro 2 Madrilène n’a jamais tremblé pour s’offrir son troisième trophée de prestige, après la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2013 et la coupe du roi cette année.

Les clés de la maison Bleue

Un succès important  pour le moral et la confiance avant de s’envoler pour le Brésil. De bonne augure pour l’Equipe de France, tant Varane semble aujourd’hui un élément important du système défensif de Didier Deschamps. Titulaire à 5 reprises depuis mars 2013, l’ancien Lensois n’a jamais déçu. Mieux, depuis Laurent Blanc et Marcel Desailly, jamais un défenseur central français n’a semblé aussi fort, n’en déplaise aux fervents admirateurs d’Abidal, Gallas et Consort.

Rassurant à chacune de ses prises de balle , très intelligent dans son placement, Varane est également performant dans les duels et la relance, grâce à des qualités techniques nettement supérieures à la moyenne. Il sait également se montrer redoutable devant le but adverse, notamment sur les coup de pied arrêtés où son jeu de tête fait merveille. Autant d’atouts qui devraient, sauf énorme surprise, faire de lui un titulaire indiscutable des bleus au Brésil. Reste à savoir avec qui.  Koscielny ? Mangala ? Sakho ? Peu importe finalement, la lecture du jeu et le sens de l’anticipation du Madrilène étant complémentaires de ces trois là, plus à l’aise dans les duels. Les matchs de Sakho contre l’Ukraine et Mangala contre les Pays-Bas en sont les parfaits exemples : libérés par la sérénité dégagée par leur jeune coéquipier, le joueur de Liverpool et de Porto ont tour à tour réalisés leur meilleure performance sous le maillot Bleu.

Alors, Raphaël Varane sera-t-il la clé de l’équipe de France pour cette coupe du Monde 2014 ? Une chose est sûre, du haut de ses 21 ans, il en a les moyens !

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Équipe de France

Plus dans Équipe de France
Didier Deschamps à dévoilé sa liste des joueurs sélectionnés pour la coupe du Monde 2014
La liste des 23 Bleus pour la coupe du Monde 2014

C'est sur le plateau du 20h de TF1 que Didier Deschamps a choisi de dévoiler la liste des joueurs retenus...

A partir de la saison 2018-2019, une nouvelle compétition verra le jour sur le continent Européen, la Ligue des Nations. Une idée signée Michel Platini.
La Ligue des Nations verra bien le jour !

C'était dans les tuyaux depuis quelques heures, c'est désormais officiel : la Ligue des Nations de l'UEFA verra bien le...

L’Equipe de France affronte les Pays-Bas en match amical au Stade de France. Didier Deschamps a fait des choix concernant sa liste. Composition probable...
Composition probable France / Pays-Bas

Ce mercredi, l’Equipe de France affronte les Pays-Bas en match amical au Stade de France. Didier Deschamps a fait des...

Fermer