Valenciennes, cette autre ferveur du Nord

15
septembre
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

hainault

Suite du dossier “Football en Ch’Nord” avec la découverte du VAFC, autre club de la Région. APP vous en raconte davantage sur ce club pas si méconnu qu’on puisse le penser.

Lens, Lille. Dans le Nord de la France, on a souvent tendance à résumer l’histoire du football par ses deux clubs. Mais un autre petit club résiste encore et toujours à la pression médiatique et sportive qu’exerce les deux autres, Valenciennes. Si le palmarès des deux Suite du dossier "Football en Ch'Nord" avec la découverte du VAFC.  APP vous en raconte davantage sur ce club pas si méconnu qu'on puisse le penser.cadors de la Région est bien garni et permet de conserver une part de fierté chez ses supporters, dans le Hainaut, on se défend aussi avec ses moyens. Et des moyens, il y en a. Une présence parmi l’élite qui perdure depuis maintenant 7 ans, un stade ultra-moderne et fonctionnel inauguré en 2011, un centre d’entraînement et de formation qui a ouvert ses portes depuis maintenant quatre années. Le VAFC accentue sa notoriété d’année en année, d’infrastructure en infrastructure, mais reste tout de même dans l’ombre de ses homologues frontaliers. Pourtant, l’idéologie du club porte à croire que VA veut continuer d’écrire son histoire en Ligue 1. Les différents propriétaires du club y croient, et ont mis les moyens pour cette réussite. Et c’est une juste récompense. Car le parcours de Valenciennes pour en arriver là n’a pas été de tout repos.

1996: l’année du renouveau

De l’ancien appellation USVA voit le jour le 1er Avril 1996 le Valenciennes Football Club. Son prédécesseur aura connu des périodes creuses, effectuant avec régularité l’aller retour D1-D2, pour toucher le fond: à l’issue de la saison 95-96, les terribles problèmes financiers du club les contraignent à descendre d’un étage: les voila en CFA à l’aube de cette nouvelle saison, perdant même le statut de club professionnel. Le bilan est déposé.

Le nouvellement appelé et racheté VAFC doit donc redresser la barre. Jamais le club n’avait joué dans un échelon aussi bas. Dévastée par ce qui lui arrive, l’équipe n’arrive pas à retrouver la stature d’antan, et les quelques montées en National se ponctuent aussitôt de relégations.

Mais en 2002, VA réintègre (pour la énième fois) la 3ème division, et cette fois-ci, il ne regardera plus en bas. Au contraire.

2002: Ascension fulgurante

Cette montée de 2002 sonne comme une révolte. Après 3 saisons à stagner au 3ème échelon, les voila champion de National pour la première fois de leur histoire. 21 ans plus tard, les portes de la Ligue 2 s’ouvrent à nouveau. Porté par tout le peuple du Hainaut, cet engouement suscite chez les hommes de Kombouaré, à l’époque, une certaine euphorie. Les joueurs s’entendent bien sur et en dehors du terrain, la sympathie du Nord se retrouve chez les Rouges et Blanc. Peut-être là la clé de cette nouvelle réussite. En effet, aussitôt remontés en ligue 2, ils ne s’arrêtent pas de si bon chemin. Et un ultime match à Sedan remporté 3 à 0 scelle l’ascension du club dans l’échelon supérieur, les envoyant dans le cercle fermé des clubs ayant réussi deux montées d’affilées. Un nouveau titre en plus, cette fois-ci de Ligue 2.valenciennes

Florent, 20 ans, se souvient parfaitement de cette période jubilatoire pour le club et la ville: “Comment veux-tu que j’oublie ça ? C’était exceptionnel ! C’est dans ces moments là que tu repenses à tous les problèmes qu’on a eu depuis 1993 notamment. (affaire VA-OM, ndlr) Lors de la montée en L1, c’était l’euphorie : les joueurs faisaient la fête avec les supporters, on ressentait une intense communion, c’était magique.”

Ce retour au sommet de l’élite n’est donc pas anodin. C’est le fruit d’un travail constant et perpétuel de la part de tout un club, joueurs comme dirigeants, combiné au soutien intensif de ses supporters. Le club s’installe durablement en ligue 1, et concrétise ses rêves grâces à des projets novateurs, qui expriment là toute la symbolique du chemin parcours. La transition Stade Nungesser-Stade du Hainaut en est la preuve.

VA a su vivre avec son temps, plus question aujourd’hui de regarder, et surtout revenir en arrière. 

Auteur : Romain Dohen

L'important, quoiqu'on en dise, c'est les trois points.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
andre-pierre-gignac-olympique-de-marseille
Ligue 1: Présentation de la 5ème journée

Fini les matchs internationaux de Septembre, nos belles pelouses de France vont de nouveau être foulées par nos acteurs favoris....

Gavé de maîtrise technique, usant d'adresse et se basant sur un collectif rodé, le PSG s'est imposé à Bordeaux sur le score de 2 à 0.
Le PSG est prêt

Gavé de maîtrise technique, usant d'adresse et se basant sur un collectif rodé, le PSG s'est imposé à Bordeaux sur...

Le marché des transferts étant terminé en Ligue 1, il est l’heure d’en dresser le bilan. APP en profite pour noter le recrutement des vingt clubs de Ligue 1
Le carnet de note du mercato (2/2)

Le marché des transferts étant terminé en Ligue 1 depuis le 2 Septembre, il est l’heure d’en dresser le bilan....

Fermer