United et Chelsea se neutralisent

27
août
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Le match au sommet de la 2ème journée de Premier League entre Manchester United et Chelsea à finalement accouché d'un match nul 0-0 sans saveur.

Dans un match pas vraiment enthousiasmant, loin des sommets espérés, United et Chelsea se sont quittés avec le partage des points. Le manque d’automatisme du début de saison et une main non sifflée contre Chelsea sont à blâmer. 

Comme le dit si bien notre OSS 117 national, Hubert Bonnisseur de la Bath (ne me dites pas que vous n’avez pas vu la meilleure comédie française de ces dix dernières années..): “Panne d’essence, c’est le problème avec les Mercedes“. Le rapport? Et bien c’est qu’on a eu deux berlines qui manquaient de jus ce soir. Et sans énergie, pas de rencontre haletante. David Moyes avait critiqué son calendrier, il rencontre Liverpool la semaine prochaine, en arguant qu’autant de grands matchs en début de saison ne pouvaient relever de la coïncidence. C’est sûr que commencer dès la seconde journée par les Blues de José Mourinho, ça fait frémir les commentateurs et les sponsors. Mais ce soir, c’était bien les seuls.

Rooney ! Rooney !

Le match au sommet de la 2ème journée de Premier League entre Manchester United et Chelsea à finalement accouché d'un match nul 0-0 sans saveur.En même temps, pour faire un match d’anthologie, il faut être deux. Le match nul semblait être l’objectif des londoniens et du Mou. Titulariser la recrue Schürrle à la pointe de l’attaque et le belge Kevin de Bruyne à la place de Juan Mata donnait certaines indications sur les plans du portugais : brouiller les cartes. Et ça a tellement bien marché que ses joueurs sont même tombés dedans. Il y a bien eu les deux frappes dangereuses d’Oscar dès le début de match mais c’était bien les seules dangereuses pour Chelsea. Les red devils se reposaient comme à l’accoutumée sur Robin Van Persie. L’esthète hollandais tentait d’ailleurs sa chance à la 22e en contournant trois défenseurs pour frapper vers la lucarne de Cech. Les filets tremblaient, malheureusement à l’extérieur du but.

La seule attraction du match était finalement la présence de Wayne Rooney sur le terrain. Old Trafford ne s’y trompait pas et scandait le nom de l’attaquant à tout-va. Lui répondait par une grande combativité, peut-être pour une de ces dernières apparitions sous le maillot rouge.

À l’heure de jeu le stade rugissait à nouveau mais pour huer un nom cette fois ci. Celui de Monsieur Atkinson lorsque il ne sifflait pas de pénalty en faveur de United pour une main de Lampard, pourtant bien présente. De quoi changer le cours du match, mais finalement, United et Chelsea ne méritaient pas mieux.

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Battu samedi dernier en championnat, Arsenal à enfin lancé sa saison en venant à bout de Fenerbahçe en barrage de la Ligue des Champions.
Arsenal lance sa saison

On pensait que les Gunners allaient souffrir dans l'enfer d'Istanbul. Il n'en a rien été. Beaucoup plus entreprenants que les...

griezman-real-sociedad
Griezmann, la Sociedad : le modèle espagnol.

Grâce à son but extraordinaire mardi soir face à Lyon en match de barrage aller de la Ligue des Champions,...

Ce week-end débutait le championnat d'Espagne avec comme grands favoris le FC Barcelone et le Real Madrid. Les deux équipes ont justement gagnés samedi soir
Le Barça prévient la Liga

Ce week-end se déroulait la première journée de Liga, Villareal a signé son retour parmi l'élite et les gros se...

Fermer