Une 1ère journée corsée ! (1/3)

12
août
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

ibrahimovic-sauveur-du-psg

Ce vendredi 10 août 2012, on reprenait ses cartables, ses crayons, ses ciseaux tout neuf pour la rentrée, la Ligue 1 donnait son coup d’envoi pour une nouvelle saison. Et le moins que l’on puisse dire c’est que jouer à la « maison » n’aura pas été des plus aisés !

Pour vous, APP vous restitue l’essentiel des matches de ce week-end !

MONTPELLIER – TOULOUSE : 1-1

Les Buts : Camara 34ème min. pour le MHSC ; Ben Yedder 72ème min. pour le TFC.

Le coup d’envoi de la saison 2012/13 s’est donné sous une température flirtant avec les 30°.

Les Montpelliérains ont peiné à prendre le jeu à leur compte, l’absence pour suspension de Belhanda n’y étant peut-être pas étrangère. En dépit d’un coup-franc bien frappé par Cabella mais manquant le cadre, les Montpelliérains ne parviennent pas à se montrer dangereux outre-mesure. A la demi-heure de jeu, sur une contre-attaque, Utaka sert idéalement dans la pronfondeur Camara. L’attaquant parvient à piquer légèrement le ballon devant Ahamada sorti en trombe de ses cages à sa rencontre. Ouverture du score !

Par la suite le match s’envenime, les contacts sont rudes. Saïhi, dans un excès d’engagement, confond le crâne de Sirieix avec le ballon. Il est expulsé. Nous sommes seulement à la 39ème minute de jeu. Progressivement les Toulousains camperont dans le côté de terrain opposé. Mais c’est à la 72ème minute que la domination se décantera. Aurier délivre un amour de centre et c’est Ben Yadder, à la réception, qui dévie parfaitement le ballon au fond des filets adverses. Une fin de match complètement hâchée s’en suit. Regattin, entré peu de temps auparavant, et Aurier, pour avoir trop affûté leurs crayons, manquent leurs tacles et repartent à la douche avant tout le monde. Le score n’évoluera plus. Entrée en matière mitigée pour le champion sortant mais le client adverse possédait la meilleure défense de Ligue 1 la saison passée.

PSG – LORIENT : 2-2

Les Buts : Ibrahimovic (64è, 89è sp) ; Maxwell (csc) 4è, Aliadière 45è+3

Arrivés à l’entrée du stade sur un tapis rouge, les Parisiens se prendront les pieds dans celui-ci à l’entame du match. Les Merlus se montrent rapidement incisifs à l’image de K. Monnet-Paquet qui s’échappe sur le flanc gauche de la défense et décoche un centre-tir devant la cage adverse. Maxwell cherchant à dégager le ballon trompe son gardien. Stupeur au Parc-des-Princes !

Comme figés par l’enjeu de la rencontre,  par les attentes des supporters et des dirigeants qui ont investi plus de 100 millions d’euros cet été, le jeu proposé par le Paris-Saint-Germain manque d’enchaînement, les automatismes ne semblent pas encore au point entre « Ibra » et ses coéquipiers. En revanche, les Lorientais, à l’instar de leur performance de la 1ère journée du championnat l’an passé, croient en leur chance d’un nouveau succès au Parc. Et alors que tout le monde s’apprête à se ressourcer à la pause, J. Aliadière, mystifie toute la défense parisienne, extrêmement attentiste. Il  passe en revue quatre défenseurs dans sa traversée latérale de la surface de réparation de gauche à droite et ajuste tranquillement d’une frappe sèche à ras de terre Nicolas Douchez, le gardien titulaire surprise ce soir. A 0-2 à la pause,  c’est peu dire si les Parisiens se retrouvent dos au mur.

La seconde période se déroule avec une nette domination du PSG. Lavezzi se montre très actif et parvient à trouver Ibrahimovic à plusieurs occasions, mais la défense des Merlus, bien regroupée, tient bon. Nene, entré en jeu à la 58ème à la place de Bodmer, pour le moins vexé de son entame sur le banc, cherche Ibrahimovic sur une passe flottante. Le géant suédois contrôle le cuir de la poitrine à l’entrée de la surface de réparation, se retourne tout en résistant à la charge du défenseur Lorientais pour reprendre de demi-volée à ras de terre. Le ballon termine dans le petit filet droit du but des Merlus. La fin de match va être difficile pour les bretons.

Encouragés par leur public, les parisiens se ruent à l’attaque. Matuidi, fraîchement entré en jeu, se retrouve lancé dans la surface. Il est accroché par Bourillon – qui sera exclu – et c’est Ibrahimovic, très concentré, qui se charge de transformer cette ultime occasion sans laisser de chance à Audard, pourtant parti du bon côté. Ouf ! Car si « ce n’est que le premier match » selon Ibra et que les hommes d’Ancelotti ont fait preuve de « caractère », la défense parisienne a montré de très grands signes de fébrilité devant une équipe Lorientaise efficace en contre. Et ce match sera vite à oublier pour Ménez qui se sera davantage illustré par sa capacité du soir à « vendanger les grappes ». Même si lesdites vendanges ont bel et bien débuté dans le Sud, il faudra plus d’adresse dans la finition pour prétendre conserver une place de titulaire.

Photo : Iconsport

Auteur : Kévin Boucard

Travailleur social et médiateur familial, APP me permet de renouer avec ma passion la plus ancienne: décortiquer et partager toute l'actu du foot ! C'est une "addiction" qui m'a frappé dès mes 10 ans !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
zlatan-psg-ligue-1
5 bonnes raisons de suivre la Ligue 1 cette année

A l'aube de la reprise du championnat français, Au Premier Poteau vous livre 5 bonnes raisons de suivre avec attention...

saint-etienne-veut-l-europe
L’AS Saint-Etienne, candidat sérieux à l’Europe

Pour la soixantième campagne de son histoire dans l’élite du football français, L’AS Saint-Étienne compte bien poursuivre l’ascension entamée depuis...

girondins-bordeaux
Aux Girondins de Bordeaux, ambition rime avec stabilité

Auteur d’une fin de saison tonitruante qui lui a permis d’accrocher une cinquième place inespérée lors du dernier championnat, le...

Fermer