Un week-end en Ligue 1 (8/38)

08
octobre
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Gignac, double buteur contre le PSG

Cette 8e journée était marquée sur le calendrier de tous les passionnés du Championnat de France puisqu’elle offrait le 1er volet du fameux « Classique » de notre Ligue 1, d’autant plus attendu que pour la première fois depuis 18 ans, c’est en position de leader et de dauphin que l’OM et le PSG abordaient cette rencontre.

Mais commençons par le match de vendredi soir, qui a vu les Verts et un Brandao de gala renouer avec la victoire dans leur antre de Geoffroy Guichard, étrillant des Nancéens plus que jamais au fond du trou : avec 6 revers de rang, l’équipe de Jean Fernandez entre tristement dans l’histoire du club Lorrain en s’attribuant le record de défaites consécutives.

Samedi après-midi, en menant à la pause, Montpellier pensait enfin tenir sa première victoire à la Mosson, mais c’était sans compter sur le caractère des Savoyards et le talent de Saber Khlifa. Auteur d’un triplé, le Tunisien a su renverser la vapeur à lui seul, permettant à Evian TG de sortir de la zone rouge et plongeant le champion de France en titre dans la crise, comme en témoigne la « guéguerre » des égos qui a suivi la rencontre : Belhanda qui attribue ouvertement la défaite à ses coéquipiers de la défense, Jourdren qui fustige les choix de René Girard, qui lui-même, n’en finit plus de « taper » sur ses joueurs… Pathétique !

Toujours dans le bas de tableau, Sochaux, entreprenant, mais inefficace dans la zone de vérité, s’est incliné contre un Stade Rennais qui retrouve des couleurs : de nouveau relégables, les Lionceaux accompagnent les Troyens, bien installés à la place de lanterne rouge, après leur nouvelle défaite à Bastia. Les Corses qui retrouvent les joies de la victoire, malgré une défense toujours aussi perméable. L’autre promu, Reims, a mis fin à la série d’invincibilité des Niçois et continue de surprendre, enchainant un quatrième succès consécutif à domicile. Enfin, les Lillois se sont offert un bol d’air en s’imposant pour la première fois dans leur grand stade contre Ajaccio.

Les Lillois, vainqueur dans leur grand stade pour la première fois

Les Lillois, vainqueur dans leur grand stade pour la première fois – Crédit Sport 24

Dans le haut du classement, Valenciennes croyait avoir fait le plus dur en menant 2-0 au Stadium, mais les Toulousains ont une nouvelle fois fait preuve d’abnégation, pour arracher un nul mérité dans les arrêts de jeu. Après la désillusion de St James’ Park, les Girondins ont bien réagi en obtenant le partage des points à Brest, qui perd là ses premières unités à domicile. Dans le choc des « poursuivants », Lorient et Lyon se sont quittés dos à dos, au terme d’une partie très plaisante.

Enfin, que dire du match tant attendu, venu conclure une 8e journée encore riche en buts (33) : dans un stade Vélodrome chauffé par une ambiance des grands soirs, la première période fut de toute beauté, conforme à nos espérances, Ibrahimovic et Gignac y allant chacun de leur doublé. En revanche, le second acte a offert un spectacle bien moins intéressant. Marseille reste donc leader de la L1 avec 19 points et trois longueurs d’avance sur son adversaire du soir.

Les résultats du Week-end :

Saint-Étienne 4-0 Nancy
Montpellier 2-3 Evian TG
Reims 3-1 Nice
Bastia 3-2 Troyes
Toulouse 2-2 Valenciennes
Lille 2-0 Ajaccio
Sochaux 0-1 Rennes
Brest 1-1 Bordeaux
Lorient 1-1 Lyon
Marseille 2-2 Paris SG

Les Prix APP :

Le Prix Caramel (but le plus spectaculaire) aurait pu récompenser le Savoyard Saber Khlifa pour sa frappe enroulée sur le second de ses trois buts et pour son énorme performance chez le champion de France. Mais Zlatan Ibrahimovic est passé par là et rafle son premier caramel : en deux minutes, le géant suédois a inscrit 2 buts aussi magnifiques l’un que l’autre. Une aile de pigeon sur corner et un coup-franc de 30 mètres ultra-puissant. Chapeau l’artiste !

Le prix kostadinov (attribué à un joueur marquant dans les arrêts de jeu) est décerné à Adrien Regattin : entré en jeu à un quart d’heure du coup de sifflet final, le jeune Toulousain offre le point du match nul à son équipe dans le temps additionnel d’une jolie frappe en finesse à ras de terre.

Le Prix Gordon Banks : Après avoir récompensé deux semaines consécutives Salvatore Sirigu, le prix Gordon Banks honore pour la première fois de la saison Benoît Costil. Soucieux de développer du beau jeu, les Rennais auraient pu se faire surprendre et ne doivent leur salut qu’à la présence d’esprit et au talent de leur portier, auteur de trois arrêts déterminants.

Le Prix Orange : « Je ne parlerai pas de l’arbitrage, car pour moi la solution passera par le jeu et non pas par des commentaires d’après-match ». Pour ne pas avoir monté un dossier à charge contre Mr Lesage, qui par son arbitrage catastrophique, a largement conduit son équipe à la défaite, l’entraineur Troyen Jean-Marc Furlan mérite largement le trophée du Fair Play de cette semaine.

Le Prix Citron (manque de Fair Play) : On aurait pu l’offrir aux principaux protagonistes Montpelliérains (René Girard, Geoffrey Jourdren, Younès Belhanda), qui ont choisi de se déchirer par presse interposée, au lieu de se serrer les coudes. Mais comment ne pas l’attribuer à Morgan Amalfitano ? Auteur d’un vilain coup de coude sur Matuidi, le Marseillais n’a pas trouvé mieux que de gifler le Parisien pour clôturer son œuvre. Son attitude laisse perplexe…

– – – – – – – – – – – – – –

Crédits photo : L’express

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Les girondins conservent leur invincibilité en Ligue 1
Bordeaux toujours invaincu !

Cet après-midi (14h), Brest et Bordeaux n'ont pu se séparer et terminent donc le match sur le score nul de...

Les Montpelliérains, champion de France 2011/2012
Ligue 1 recherche champion deux ans de suite

Montpellier ne réussira sûrement pas à conserver sa couronne, la faute à un début de championnat plus que délicat. Une...

Les supporters marseillais au vélodrome
OM-PSG, l’histoire d’un clasico

Dimanche soir, L'olympique de Marseille accueille le Paris Saint Germain pour un match au sommet dans ce championnat. Marseille est...

Fermer