Un nouvel écrin pour les canaris ?

24
juillet
2017

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Stade_de_la_Beaujoire

Quel est le projet ?

Construit en 1984 et rénové en 1998 pour la coupe du monde organisée en France, le Stade de la Beaujoire – Louis Fonteneau ne correspond plus au norme de la FIFA et de l’UEFA et ne peut donc plus accueillir les compétitions officielles. Depuis son arrivée à la tête du FC Nantes, Waldemar Kita rêve d’un nouveau stade. C’est, selon lui, la seule façon de faire évoluer le club et de le stabiliser. En mai 2016, il précisait son projet en disant vouloir s’inspirer du modèle de Lyon, “en plus petit.” Jusque là, ses appels du pied  pour un soutien de la mairie de Nantes était restés sans réponses. Jeudi 13 juillet 2017, Pascal Bolo, vice-président de Nantes métropole en charge du sport de haut niveau annonce cependant que des discussions sont en cours et que la concrétisation du projet est plus que probable. Dernièrement Waldemar Kita précisait dans Presse Ocean vouloir un stade de 40000 places pour un budget de 170 à 200 millions d’euros.

Un projet réalisable ?

Selon Waldemar Kita, le projet serait financé par des investisseurs privés et s’inspirerait du modèle de Lyon qui a ouvert en 2016. Le stade des lumières a couté entre 450 et 485 millions d’euros selon les sources, pourtant les résultats ont rapidement été à la hauteur des attentes. Avec 50% de spectateurs en plus et deux fois plus de recettes par rapport à l’ancien stade, Jean-Michel Aulas a réussi à rendre le club rentable et permettre ainsi de pouvoir investir sur le marché des transferts comme on peut le voir lors de ce mercato 2017. Cependant, la face sombre de ce bilan est du côté des supporters qui ont vu le prix des places tripler et un stade qui se trouve en périphérie (10km du centre-ville), pour le côté populaire on repassera. L’exemple du Matmut Atlantique de Bordeaux est assez similaire, avec un stade flambant neuf au milieu de nulle part. Si le patron du club Lyonnais a été salué pour son travail et son investissement par l’ensemble du monde du football, c’est que le sens du football moderne lui donne raison. A savoir si Waldemar Kita saura aussi bien s’entourer que son homologue Lyonnais. 

Bientôt un nouveau stade ?

Ces discussions avec la ville de Nantes arrivent alors que 3 millions d’euros ont déjà été investis pendant la trêve estivale pour changer les sièges du stade afin qu’ils soient aux couleurs du club. Dans le projet évoqué, les parties ne précisent pas le lieu du nouveau stade, et il est pourtant crucial quand on voit les autres projets de nouveaux stades en France. Si l’on continue à s’inspirer du modèle de l’Olympique Lyonnais, le stade a mis 6 ans de retard a émerger par rapport au projet initial notamment à cause du lieu. Enfin, la métropole précise qu’elle n’investira pas un centime dans ce projet, tout en n’écartant pas de le soutenir. Il y a donc fort à parier que malgré l’impatience de Waldemar Kita et vu les investissements, il va encore falloir attendre plusieurs années avant un nouveau stade pour le FC Nantes.

Auteur : Anatole Prévost

Le football n'est pas une question de vie ou de mort, c'est quelque chose de bien plus important que cela.» Bill Shankly

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
mc-court-om
Un “Champions project” pragmatique

Après des années de disette, le « Champions project » initié par le nouveau propriétaire olympien, Franck McCourt, entend redonner à l'Olympique...

Carlo-Ancelotti
Ancelotti au PSG, à nos actes manqués

Seulement six mois après l'arrivée de QSI à Paris, Leonardo parvient à recruter un des meilleurs entraîneurs au monde Carlo...

Fuck LFP
La LFP et les supporters ou le pompier pyromane

Il arrive parfois qu’une conjonction d’évènements révèle de manière crue l’absurdité de certaines décisions prises par les autorités (politiques, sportives,...

Fermer