Un Drakkar s’échoue au Grand Stade Lille Métropole

30
août
2012

Auteur :

Catégorie : Europe

FOOTBALL : Lille vs Copenhague - Champions League - 29/08/2012

Cette journée du 29 août 2012 conservera, à coup sûr, une saveur particulière, pour les supporters lillois. Une saveur un tantinet fumée, surtout pour le navire Viking venu conquérir son billet pour l’accès à la phase des poules de Ligue des Champions et fort de son succès incontestable de l’aller (1-0), s’emparait de la ville.

Landreau et Mavuba, « Selected People »

Ce jour-là, l’effectif des Dogues se chahutait pour le retour de leur portier trentenaire en sélection nationale. Mickaël Landreau. Il n’a plus disputé une rencontre avec les Bleus depuis l’opposition FRANCE  – MAROC (2-2) disputée le 16 novembre 2007. De même, Didier Deschamps, pour sa sélection destinée à renverser la Finlande et la Biélorussie, les 7 et 11 septembre prochains, maintenait toute sa confiance dans le capitaine lillois, Rio Mavuba. Menues satisfactions pour une formation plus ou moins en rodage en Ligue 1 : les ex-pensionnaires de Villeneuve-d’Ascq attendent encore de glaner leur première victoire dans leur nouvelle arène.

Pendant ce temps, dans les travées du Grand Stade, alors que de sérieuses rumeurs rapprochent Mathieu Debuchy du Real Madrid – on parle d’une offre potentielle à hauteur de 12 millions d’euros, la pression se réinstallait : le LOSC doit honorer son nouvel antre et composter un billet estimé entre 15 et 20 millions d’euros pour disputer la Ligue des Champions version poules. Et cette pression, nous n’avons pas manqué de vous en faire état (Édito de Fabien du 27/08).

Sur le papier, c’était faisable. Sur le gazon, ne sous-estimons pas la qualité des adversaires danois : Copenhague atteignait pour la première fois de l’histoire d’un club de son pays les 8èmes de finale de C1 tombant sans rougir face à Chelsea (0-2 ;0-0) lors de la saison 2010-11.

La joie des Lillois, qualifiés pour la phase de groupes de la LDC

La joie des Lillois, qualifiés pour la phase de groupes de la LDC

Digne rééquilibre la donne

Car dès l’entame de la rencontre, les Dogues ont eu fort à faire devant une équipe généreuse, très rapide dans la construction de ses contre-attaques. Santin, qui s’est distingué par le but du match aller, fait frémir les 50 000 supporters lillois, en se déjouant de la défense lilloise pour manquer de précision devant le but de Landreau. Non, décidément, le 11 nordiste allait devoir batailler avec ces vaillants Nordiques.

L’intensité du match bat son plein. Chaque équipe fonce d’un camp à l’autre, tantôt pour espérer renverser le sort, tantôt pour pourfendre définitivement l’adversaire. Puis, les débats s’apaisent, avant de reprendre de plus belle avant la pause. Les Lillois prennent davantage le jeu à leur compte et Payet lance Kalou dans la profondeur. Ce dernier adresse un centre dangereux que détourne Wiland, le portier danois. Esseulé, Lucas Digne, 19 ans, pur produit de Luchin, déboule au second poteau et reprend le ballon qui achève sa trajectoire dans la lucarne des Vikings ! Le LOSC explose de soulagement, l’espoir est plus que permis ! (43è, 1-0)

En seconde période, Copenhague pourra s’enorgueillir d’avoir tenu encore la dragée haute de leur hôte. Chedjou, à deux reprises, repousse des ballons dangereux en corner, sans trop savoir s’il va éviter de tromper son gardien. Le ballon passe à deux reprises très proche des montants lillois et Landreau n’aurait rien pu faire. Non pas qu’il était déjà rendu en Finlande avec les 23 tricolores, mais force a été de constater l’emballement à évacuer, coûte que coûte, les assauts danois de la part de son défenseur (55è).

Un brésilien réchauffe les ambitions Nordistes

Tulio De Melo. Dans le temps règlementaire, le brésilien servi par Payet, donne un premier avertissement ravageur aux nordiques en plaçant une tête frôlant la cage de Wiland. Puis sur un centre de Balmont, l’auriverde se rapproche un peu plus de la cible : plus haut que tout le monde, son puissant coup de tête voit le ballon s’écraser sur la transversale du gardien adverse. C’est aux prolongations que, sans abdiquer, Tulio percera enfin la coque du Drakar, d’une tête décroisée, à la réception d’un centre travaillé de Nolan Roux, entré en jeu quelques minutes plus tôt. Le LOSC coule le navire danois, non sans mal, mais l’essentiel est là : le Grand Stade fête sa première victoire et non des moindres. Lille ira à Monaco s’enquérir de ses futurs adversaires en Ligue des Champions.

Et, même si les déplacements à venir couteront moins cher de manière « substantielle » à leurs supporters durant quelques temps, les Nordistes s’offrent quant à eux leur 5ème navigation dans les eaux majestueuses de la Ligue des Champions.

Les différents chapeaux avant le tirage au sort de la Ligue des Champions

Les différents chapeaux avant le tirage au sort de la Ligue des Champions

Auteur : Kévin Boucard

Travailleur social et médiateur familial, APP me permet de renouer avec ma passion la plus ancienne: décortiquer et partager toute l'actu du foot ! C'est une "addiction" qui m'a frappé dès mes 10 ans !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
madrid-cristiano-ronaldo
Le Real et le Barça sont dans un bateau …

Qui tombe à l'eau ? Voilà le duel qui anime l'Espagne et le monde entier depuis déjà 2 ans. Une...

malaga-toulalan
Malaga, le mirage qatari

En 2010, le club de Malaga se met à rêver avec l'arrivée à sa tête d'un riche émir du Qatar....

hazard-chelsea
Au jeu de Hazard, Torrès a joué sa carte

La 2ème journée de Premier League s’est déroulée ce week-end et à la vue des résultats, plusieurs enseignements peuvent être...

Fermer