Ukraine/France, півень спіткнувся (le coq trébuche)

16
novembre
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014 / Équipe de France

Battus 2-0 en Ukraine, la France s'éloigne un peu plus du Brésil. Retour sur la bérézina française en Europe de l'Est. Explications et mise en perspective.

Ну, що ж тепер, га? Et maintenant, quoi, hein? APP était parmi les premiers à s’étonner de l’arrogance française au moment du tirage au sort. Aujourd’hui, la majorité des français apprennent que l’Ukraine possède une équipe de foot. Et qu’elle est peut être même meilleure que la nôtre. C’est dommage, un peu d’humilité et d’ouverture footballistique aurait sans doute fait du bien à nos joueurs….

Ce barrage nous rappelle un peu le départ en guerre des français en 14-18. La fleur au fusil, le sourire aux lèvres et la quasi certitude de récupérer l’Alsace et la Lorraine. Ou à défaut, un pass pour la coupe du monde au pays de la samba. Bon, il faut tout de même relativiser. Il n’y aura pas mort d’homme en cas d’élimination de la France mardi prochain. Peut être même une renaissance puisqu’il faudra bien rebâtir après. Avec Deschamps ou sans mais humblement à coup sûr. Cette déroute bleue était, pas attendue mais au moins envisageable, chez ceux qui suivent le football hors des frontières de l’espace Schengen.

Pourquoi ?

Tout d’abord parce que l’Ukraine possède une vraie équipe. Un collectif basé sur de bons joueurs habité par une volonté commune. La présentation était ici. Le symbole c’est Zozulya. Inconnu au bataillon des journalistes de masses, le joueur du Dniepr est assez limité mais combattif. Son but, au mieux, digne d’un Brandao pèse lourd dans l’addition finale. Puis de toute manière combien de français ont compris le brésilien depuis son arrivée dans l’Hexagone ? Et en plus, on avait le taulier d’Arsenal, Koscielny, non ? Pour le stopper. Illicitement dans la surface, par exemple…..

Ensuite, parce que cette équipe de France est moyenne. Le traitement qui lui est réservé est par contre toujours celle d’une grande nation dominante du piedballon… Incompréhension après des défaites contre le Brésil, 5 fois champion du monde ou l’Uruguay, demi finaliste de la dernière coupe du monde mais enflammade générale après des déculottés infligées a des australiens ou finlandais. Le juste milieu ? Y’a pas…. Ribéry ? Ballon d’Or, fierté nationale ou mutin, traître de la république….

Enfin, parce que la France n’a jamais été en mesure de contrer la tactique mise en place par Fomenko. La veille du match, le sélectionneur tricolore et sa star avaient affirmé un peu prétentieusement qu’ ils n’allaient « pas jouer petit bras ». De l’autre côté, le sélectionneur des jaunes se contentait de réponses toute plus courtes les unes que les autres. Le seul moment marquant de sa conférence de presse étant finalement cette réplique assénée quand on lui a demandé comment il prenait l’enthousiasme dans le camp français depuis le tirage au sort. « On partage leur sentiment » avait-il répondu laconiquement. ЗВИЧАЙНО

Le match

// //

Et reflashback 14-18, les bleus commencent le match en attaquant, se plaçant très haut sans trop prendre en compte qu’il s’agissait là de la configuration la plus optimale à l’expression des qualités de Yarmolenko et ses coéquipiers. La 1ère mi-temps se sera donc résumée à une attaque/défense stérile ponctuée de grosses alertes sur la cage de Lloris.
Comme attendu, Khacheridi et Kucher ont mangé Giroud tout cru, Yarmolenko et Konoplyanka se sont continuellement montrés dangereux et au milieu, ça a joué avec les nerfs français avec expérience et distillé de la bonne passe avec malice. Rien n’a été préparé pour contrer ces points forts ukrainiens. On était beaucoup plus sceptique sur Zozulya et Pyatov mais les deux se seront mis au diapason. Surtout l’attaquant et son fighting spirit qui auront fait craquer ces bleus pâles. A la 61ème, l’attaquant terminait un peu bordéliquement une très belle action initiée par Stepanenko et Edmar. Oui, oui, francky, une action collective où on fait des passes et tout….

Nasri a ensuite eu la balle de l’égalisation mais ce sera manqué. Quelqu’un a des nouvelles de Rémy au fait ? Nous, on l’a pas vu du match, faut dire qu’il a pas été aidé par toute l’équipe qui recherchait à longueur de temps, le bavarois et uniquement, lui. Le penalty du second but concédé par Koscielny après un duel avec Zozulya, encore lui, parachèvera le succès des locaux. Le gunner terminera sa soirée noire en pétant les plombs et se faisant expulser.

Comme un symbole, le joueur à la coupe de coq est tombé, la crête la première, dans le piège de la provoc’. Le ex-presque ballon d’or avait lui aussi manifesté des signes d’énervements en rentrant aux vestiaires à la pause. Comment peut on ne pas prendre en compte une telle variante(la provocation) dans la préparation d’un pareil match ? Sans doute qu’un peu comme l’armée française en 1914, ils ne s’attendaient pas à une telle adversité….

Alors quoi ? A quoi va servir le match retour ? Qui sait… La nation dans son ensemble est partie pour l’Ukraine qualifiée avant la première manche, il faudra partir déjà éliminés mardi. Et après, qui sait ce qui pourrait arriver….

Auteur : Mourad Aerts

Joue en troubadour sur tout le front de l'attaque. Amoureux du foot et de ce qu'il représente partout dans le monde

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Comments are closed.

Plus dans Coupe du Monde 2014, Équipe de France
Ils sont peut-être parti à l'autre bout du Monde mais Thierry Henry et David Trézeguet, les deux champions du Monde 1998, marquent encore et encore.
Lettre ouverte à deux légendes du foot français

Le 400ème d’Henry, le 301ème de Trezeguet.... De grosses bouffées d’émotion nous ont submergé ces derniers jours après ces news....

Excellent dans son club de Southampton, Morgan Schneiderlin n'est pourtant pas reconnu à sa juste valeur en France. Explications.
Morgan Schneiderlin, “l’oublié”

Il y a quelques mois, nous vous dressions son portrait, aujourd'hui Morgan Schneiderlin est devenu un des meilleurs milieux  d'Angleterre....

A quelques jours du barrages de la coupe du Monde entre la France et l'Ukraine, Didier Deschamps à dévoilé la liste des joueurs retenus.
Les Bleus pour l’Ukraine

Les barrages de la Coupe du Monde 2014 au Brésil, c'est déjà dans une semaine. Et justement, à une semaine...

Fermer