Corchia, ce ne sera sans doute pas encore pour cet hiver

21
janvier
2014

Auteur :

Catégorie : Mercato

Encore un départ raté pour Corchia lors de ce mercato. Il est pourtant talentueux et ne coûte pas cher.

Corchia, c’est l’histoire d’un talent certain allié à la jeunesse d’où une côte légitime mais pas démentielle sur le marché des transferts. Pourtant personne ne semble prêt à mettre cette somme pourtant raisonnable(2,5M) sur le tapis pour s’attacher ses services.

Il est rare qu’en pleine période de mercato, un joueur détaille lui même les conditions précises qui l’enverraient sous d’autres cieux. Oui, bien sur, les bien calibrés «si un projet intéressant se présente», «si les trois parties y trouvent leur comptes» ou encore la désormais légendaire «en football, tout va très vite» sont normalement de saison. Par contre, entendre parler de chiffres concrets et même de modalités d’offres dans une interview de joueur, c’est aussi rare qu’un grand pont réussi de Bernard Mendy.

C’est pourtant ce que vient de faire, Sébastien Corchia, dans une interview accordé à «But ! National Transferts». «Sochaux est prêt à me libérer dès janvier pour une somme aux alentours de 2,5 M€. Mais le club serait également d’accord pour un prêt avec option d’achat ferme».Voilà, les conditions sont posées et ne sont pas dantesques pour un joueur encore jeune mais déjà expérimenté. De quoi attirer les courtisans au portillon ? Que nenni !

Aux dernières nouvelles et toujours de la bouche même du joueur, seul l’OM ce serait clairement positionné : «Il y a eu des discussions entre les deux clubs mais aucune proposition pour le moment…» En se basant sur le fameux projet «jeune français à fort potentiel» de Labrune, l’arrière droit sochalien devrait être une affaire en or. Moins cher qu’un Mendy (Benjamin) à gauche et plus sur. Alors quoi ? Pourquoi ça coince ?

Les soldes, la demande et la volonté du joueur

L’identité de son club a beaucoup à voir là dedans. Il est très facile de spéculer sur une descente du FCSM en mai prochain les poussant donc à solder leurs quelques joueurs “bankable” (lui et…. allez Bakambu) pour alléger la chute. S’il n’y a pas péril en demeure sur la Canebière (Fanni et Abdallah), pourquoi se précipiter ? Au mois de juin, on pourra toujours négocier un rabais.

Second critère incitant à la patience, le manque de concurrence. On parle du LOSC par ci, par là, d’éventuels projets à l’étranger (de toute façon, pas l’envie immédiate du joueur) mais rien de plus. Cet été, Jean-Michel Aulas n’a rien voulu entendre et est resté accrocher à ces quelques petits milliers d’euros qui le séparait d’un accord avec le club sochalien parce qu’il se savait en position de force. Parce qu’il était quasi le seul sur le coup sérieusement mais aussi, et c’est le troisième critère, parce qu’il connaissait l’envie du joueur de quitter le navire Peugeot.

Voilà, lorsque vous voulez un joueur désireux de venir chez vous (“un club plus huppé de Ligue1” toujours l’interview à But!) ne suscitant pas grand autre intérêt que le votre et évoluant actuellement dans un club à l’agonie, vous pouvez prendre votre temps. Attention, tout de même à ce que l’un de ces «projets intéressants à l’étranger» ne prenne pas plus de consistance.

Auteur : Mourad Aerts

Joue en troubadour sur tout le front de l'attaque. Amoureux du foot et de ce qu'il représente partout dans le monde

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Mercato

Comments are closed.

Plus dans Mercato
Après Guillaume Hoarau, les Girondins de Bordeaux devraient enregistrer l'arrivée d'Hazem Haj Hassen, grand espoir du football tunisien
Bordeaux arrache le grand espoir du football Tunisien

Quelques jours après avoir engagé Guillaume Hoarau, les Girondins de Bordeaux devraient enregistrer une seconde recrue hivernale en signant Hazem...

lena goessling
PSG Féminin : Lena Goessling en renfort ?

Le mercato fait beaucoup parler chez les hommes mais le football féminin n'est pas en reste avec de nouveau le...

benzema arsenal
Arsenal : 26 millions pour Benzema ?

En quête d'un soutien pour Olivier Giroud à la pointe de son attaque, le coach des Gunners, Arsène Wenger, serait...

Fermer