Tout donner

26
octobre
2017

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Ocampos

« Avec les couilles ou rien » se plaisait d’afficher les ultras olympiens quelques heures avant le choc. Si cette expression et toutes ces déclinaisons sont souvent raillées pour leurs caractères primaires, elles sont parfois incomprises et bien peu efficaces tant l’aseptisation du football semble prégnante de nos jours.

 

Dimanche 22 octobre. 19h. Le parvis du stade Vélodrome est en fusion, la pression monte au rythme des chants à la gloire de l’OM. Deux heures, plus tard, les trois coups de sifflets retentissent dans une enceinte qui retient son souffle tout en l’expulsant pour mieux pousser son équipe vers l’exploit. Si les invitations à jouer avec les couilles et à écraser ces parisiens honnis font florès, bien peu croient à une métamorphose soudaine d’une équipe trop souvent indolente pour ne pas dire désinvolte.

Sceptiques mais passionné.e.s, les marseillais.e.s, enflamment un stade Vélodrome aux allures de cratère volcanique afin de transmettre à leurs joueurs cette fameuse rage de vaincre, ou tout du moins de jouer, dépassant le cadre d’un simple match de football.

Par sa fougue, son abnégation et parfois ses excès, Lucas Ocampos faisait figure d’exemple pour ses partenaires. Jamais avare d’efforts, le taureau argentin ne manquait pas une occasion de mouiller son maillot, quel que soit l’équipe lui faisant face. Parangon de pugnacité, Ocampos représente à merveille ce que les supporters entendent par « jouer avec les couilles ». En compensant son niveau technique passable par un implication de tous les instants, Ocampos a su se faire une place dans le onze titulaire mais surtout dans le cœur des supporters olympien.ne.s

Loin d’être anecdotique, ce modèle de dévouement est venu contagier une immense partie des marseillais sur la pelouse dimanche soir.

Combativité de Thauvin,

Omniprésence de Gustavo

Ubiquité de Zambo Anguissa

Interceptions d’Ocampos

Loyauté de Mandanda

Lutte de Sakai

Endurance d’Amavi

Solidité de Rolando,

En faisant rougir de fierté les « hinchas » marseillais.e.s, la pugnacité des joueurs olympiens est venue donner une parfaite illustration de ce que ‘tout donner’ signifie. Si la victoire n’est pas venu couronner ces 90 minutes de courage, la fierté des marseillais.e.s suffit à percevoir ce que ce supplément d’âme permet d’accomplir dans le cœur des plus dubitatifs.

Aussi primaires soient-elles, les injonctions à mouiller le maillot prennent donc tout leur sens, quand, dans les yeux des supporters, transparaît la fierté d’être ce qu’ils sont, et d’avoir imité leurs joueurs en réalisant le principal : tout donner.

 

Crédits photo: Pacofoot

Auteur : Evan Risch

Marseillais d'adoption, amoureux de Bielsa et du QI foot de Valère Germain

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
rabiot-pastore
Le vent serait-il en train de tourner pour Rabiot ?

Jusqu’ici immunisé de toutes critiques négatives par les médias grâce (ou à cause ?) à son potentiel et à son...

mbappe
Mbappé au PSG : Qui de Monaco ou de Paris est gagnant dans cette affaire ?

Paris a agité le monde du football cet été. Après avoir enfilé 220 millions pour acheter Neymar, ils ont obtenu...

luis-gustavo-om
Luiz Gustavo, le nouveau caïd du milieu marseillais

Après une fin de mercato propice au scepticisme et un début de saison agité, le calme est revenu sur la...

Fermer