Thibaut Bourgeois, un attaquant riche en qualité

15
décembre
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 2

L'attaquant du FC Metz vit une saison compliquée, entachée par une grave blessure. Retour sur une carrière mouvementée.

L’attaquant du FC Metz vit une saison compliquée, entachée par une grave blessure. Retour sur une carrière mouvementée.

Thibaut Bourgeois est un pur produit du centre de formation du FC Metz. Né en Moselle, le joueur est attaché au maillot grenat. Il aimerait rendre au club ce qui lui a donné durant sa jeune carrière avec pour objectif affiché de faire monter son club en L1. « Je rêve de Ligue 1 avec le maillot grenat sur les épaules ». Pourtant, la tâche s’annonce difficile. Non pas pour l’équipe, bien placée pour être promu, mais pour le joueur. Il a en effet subit une grave blessure, une rupture des ligaments croisés et sera absent des terrains pour plus de six mois. Autant dire que sa saison est finie. Le numéro huit messin est malchanceux puisqu’un tel incident lui est arrivé lorsqu’il était en prêt à Martigues deux ans auparavant. Il a commencé sa carrière professionnelle très tôt, à 18 ans, le 19 décembre 2008 contre Troyes, et, pour son premier match, il marquait son premier but. Les supporteurs croyaient en lui, et portaient beaucoup d’espoir sur lui. Mais la pression était trop forte pour un joueur très timide.

L’éternel espoir du club

L’attaquant messin est encore et toujours cantonné au rang de grand espoir du club. Il fut notamment sélectionné en équipe de France chez les jeunes, ainsi que champion de France des moins de 16 ans avec le FC Metz. Ces distinctions prouvent que le joueur est talentueux. Joris Delle, l’ancien gardien grenat, aujourd’hui au Cercle de Bruges, le confirmait il y a peu, au Républicain Lorrain : « Si Metz retrouve le Thibaut Bourgeois que j’ai connu au centre de formation, alors il n’y aucun souci à se faire pour la montée ». Le joueur a justement terminé sa saison en National en boulet de canon. L’année 2013 a été celle du renouveau. Albert Cartier peut compter sur sa polyvalence, puisque le natif de Metz peut désormais évoluer sur l’aile. Ses blessures à répétition l’ont freiné dans sa course, mais, une fois débarrassé de ses pépins physiques, le joueur pourra se concentrer uniquement sur son jeu et faire valoir ses qualités. Des qualités indéniables qui ajouteraient une plus-value à l’effectif Grenat. Mais la concurrence est rude en attaque, Diafra Sakho, aux côtés de Nicolas Fauvergue, domine les débats. Au milieu, Kévin Lejeune, Bouna Sarr et Yéni N’Gbakoto livrent une bataille sans merci pour gagner leur place de titulaire. On souhaite un prompt rétablissement à Bourgeois, en espérant le voir encore plus fort l’an prochain… en Ligue 1.

crédit photo : republicain-lorrain.fr

Auteur : Pierre Birck

Etudiant en journalisme à Metz.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 2

Comments are closed.

Plus dans Ligue 2
L’avant-centre Troyen est actuellement le deuxième meilleur buteur de Ligue 2 cette saison. Une bonne pioche pour l’ESTAC.
Ghislain Gimbert, de l’ombre à la lumière

L’avant-centre Troyen est actuellement le deuxième meilleur buteur de Ligue 2 cette saison. Une bonne pioche pour l’ESTAC. Ghislain Gimbert...

Le milieu de terrain messin réussit avec brio sa deuxième saison chez les Grenats, devenant l’une des pièces maîtresse du système de jeu d'Albert Cartier.
Ahmed Kashi, le travailleur de l’ombre

Le milieu de terrain messin réussit avec brio sa deuxième saison chez les Grenats, devenant l’une des pièces maîtresse du système de...

metz-bat-auxerre
Metz continue d’impressionner

En match décalé de la 16e journée, le FC Metz s’est offert une septième victoire d’affilée, synonyme de record pour...

Fermer