The European Tour

03
septembre
2012

Auteur :

Catégorie : Editos

ballon-adidas-ldc

Six clubs français participeront cette saison à une Coupe d’Europe. Que ce soit en Ligue des Champions ou en Ligue Europa, Bordeaux, Lyon, Lille, Paris, Marseille et Montpellier auront à cœur de bien figurer.On peut y voir le fait que le football hexagonal se porte mieux, et qu’il comptera enfin à l’avenir sur la scène européenne.

Désormais, il n’y aura pas que la Ligue 1 pour égayer les semaines du supporter. En plus du rendez-vous hebdomadaire le week-end, six clubs pourront se targuer de fouler les pelouses en milieu de semaine. Et pas pour s’entraîner. Non, mieux. Ils disputeront une Coupe d’Europe et parcourront pas mal de kilomètres pour rallier les pays voisins et auront à gérer la fatigue à cause des deux matchs joués en sept jours. Mais personne ne s’en plaindra. Pour une fois, on pourra supporter nos clubs français et réveiller le patriotisme qui disparaissait prématurément chaque année durant la phase de poule de Ligue des Champions. Voire celle de Ligue Europa.

Si un club est éliminé ? Tant pis, on reste franchouillard et on se prendra d’amitié pour l’autre équipe française. Car il est là l’avantage d’avoir fait un carton plein niveau participation. Ça fait quand même un bail, vu qu’on n’est pas statisticien on n’ira pas se hasarder à donner une année où une pareille statistique avait été égalée que l’on n’avait pas vu autant de présence française dans les joutes européennes. Canal+ et BeInSport auront donc aussi leur lot de réjouissances puisqu’on verra deux fois plus le club des 6 à la télé, en plus du week-end. Et le sursaut patriotique devrait épouser la courbe des audiences des chaînes, bien heureuse de ce rare évènement.

Avec autant de chances, il serait quand même dommage de ne pas s’enflammer au moins une fois. On ne parle pas des phases de poule puisque le supporter moyen attend de son équipe de passer aisément cet obstacle avant de passer aux choses sérieuses. Mais les phases finales deviendront très intéressantes avec des formations bleu-blanc-rouge non ? Alors qu’on s’extasiait devant un club en 8es de finale de Champion’s League, on peut légitimement espérer une plus belle moisson de résultats avec des clubs aussi habitués aux batailles sur le Vieux Continent (OM, Lyon).

Les petits nouveaux, Montpellier et Paris (8 ans sans y être mine de rien), voudront aussi montrer qu’ils ont les dents longues. Si pour les Héraultais, cela risque d’être compliqué, le PSG, lui vise un quart de finale, minimum. Histoire d’être conforme avec les ambitions annoncées, devenir un cador européen et d’ici trois à quatre années, remporter la Coupe aux grandes oreilles. Plus de participations disent forcément plus de points au classement UEFA. Des unités qui permettront peut-être de rattraper le Portugal à la 5e place. Si au vu des poules, cela n’est pas aisé de se qualifier pour les phases finales, on peut toujours rêver d’exploits invraisemblables, du retour d’un club français au plus haut niveau et ressasser le souvenir du grand Reims dans les années 50 ou l’OM dans les 90’s… Euh, comment ça je pars trop vite en besogne ?

Auteur : Fabien Burgaud

Fabien : motivation le journalisme sportif. Supporter du FCN et amoureux du football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Editos

Plus dans Editos
Grand-Stade-Lille
Le syndrome nouveau stade

Avec son nouveau stade ultra-moderne, Lille entrait définitivement dans la cour des grands. Mais un léger retard à l'allumage en...

ezequiel-lavezzi-premiere-recrue-parisienne
Attrayante Ligue 1

C'est un fait, la Ligue 1 attire de plus en plus de joueurs étrangers. Même si cette proportion a baissé...

Fermer