Super Mario, ce héros complétement fou

29
juin
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

mario-balotelli

Héros du match lors de la demi-finale face à l’Allemagne, Mario Balotelli permet à son équipe d’accéder à la finale de l’Euro 2012 contre l’Espagne, dimanche prochain.

Le moins que l’on puisse dire est que la jeune carrière de Mario Balotelli est contrastée. Souvent critiqué pour ses frasques extrasportives, son manque de professionnalisme et une nonchalance régulièrement poussée à l’extrême, l’enfant terrible du football italien est aussi doté d’un talent hors norme, qui l’a rendu assez fort pour s’imposer à l’Inter milan dès l’âge de 17 ans, ou plus récemment au milieu des stars de Manchester City.

Capable du meilleur comme du pire, il ne faut pas oublier que celui qui refuse d’être considéré comme le symbole d’une Italie multiculturelle n’a que 21 ans et tout l’avenir devant lui. Une destinée qu’il a failli une nouvelle fois gâcher, en avril dernier. Après une nouvelle expulsion lors de la défaite de City à Arsenal (1-0), il défraye à nouveau la chronique, poussant même l’un de ces plus grands partisans, Roberto Mancini, à envisager de le vendre au prochain mercato. Cesare Prandelli, le sélectionneur de l’équipe d’Italie, hésite alors à l’enrôler pour l’Euro. Finalement trop sensible à son immense talent, il décide de ne pas se priver de son fantasque avant-centre, au risque de diviser son vestiaire. Et dans la tête du sélectionneur italien, Super Mario n’est pas là pour faire de la figuration. Alors que beaucoup de supporters de la Squadra Azzura auraient préféré voir Antonio Di Natale titulaire durant ce championnat d’Europe, la puissance et la vitesse de Mario  ont eu la préférence de Prandelli quasiment toute la compétition.

Au moment où il a été informé de sa sélection, le joueur déclarera « Prandelli m’a donné sa confiance. Je suis impatient de lui revaloir tout ça. » Et c’est finalement face à la Mannschaft, en demi-finale, que « Super Mario » a tenu sa promesse et fais taire bien des critiques, avec un retentissant doublé qui propulse l’Italie en finale de l’Euro. Son premier but n’est probablement pas le plus compliqué qu’il a eu à marquer, mais encore fallait-il être à la réception du caviar de Cassano pour battre Neuer d’une tête pleine de lucidité. Sur le second, si la passe de Montolivo est un amour de ballon, Balotelli a usé de toute la palette de l’attaquant moderne pour marquer : appel de balle dans le bon timing, qualité du contrôle pour s’amener le ballon, vitesse, conduite de balle, frappe imparable. Sa célébration, torse nu, muscles bombés, en disait long sur sa fierté et sera sans doute une image qui restera gravée dans les mémoires.

Depuis hier soir, ceux qui doutaient encore de lui comprennent mieux pourquoi Mourinho ou Mancini ont toujours cru en lui. Face aux Allemands, le fantasque avant-centre de City a prouvé qu’il faisait bien partie des tout meilleurs attaquants au monde. Une réussite dont Prandelli peut légitimement s’attribuer une partie, lui qui l’a maintenu dans l’équipe, contre vents et marées.

Héros de toute l’Italie, Mario Balotelli a enfin le sourire et ne compte pas s’arrêter à cet exploit. Après la rencontre, il déclarera : « Je viens de passer l’une des plus belles soirées de ma vieMa mère était au stade et mon père devant la télévision, j’ai marqué deux buts devant ma mère. Je voudrais en marquer quatre devant mon père à Kiev pour la finale ! » Les Espagnols sont prévenus…

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
France-Laurent-Blanc
EDF / Laurent Blanc : stop ou encore ?

En fin de contrat, le sélectionneur de l’équipe de France rencontre ce jeudi le patron de la FFF, Noël Le...

angleterre-tab
Angleterre : une obsession pour les tirs au but

Suite à l'élimination de l'Angleterre en quarts de finale de l'Euro 2012 face à l'Italie et à la suite de...

supporter-espagnol
Euro 2012 : Bilan des quarts de finale

Les quarts de finale joués, l'heure est au bilan. Retour sur quatre matchs très différents, mais tous alimentés par la...

Fermer