Stade Rennais : Où va-t-on ?

10
janvier
2017

Auteur :

Catégorie : Edito / Ligue 1

stade-rennais-roazhon-park

Beaucoup d’incertitude chez les supporters rennais. L’année 2017 débute et personne ne sait réellement vers où le club souhaite se diriger. La présence de Christian Gourcuff assure quelque peu une cohérence sportive mais la gestion des joueurs de l’effectif pose problème. A l’heure actuelle, il paraît difficile de savoir de quelles ambitions se nourri le club.

Partira ? Partira pas ?

C’est la question pour une grande partie de l’effectif rouge et noir. Tout semble possible. Le Stade Rennais se doit de réduire son effectif qui est beaucoup trop important. Il rend la gestion de groupe difficile. Le problème étant que, les joueurs susceptibles de quitter le club par manque de temps de jeu n’ont pas d’offres. Le SRFC n’arrive donc pas à se séparer d’éléments inexistants sur les feuilles de matchs. C’est malheureusement l’inverse qui se produit. Les meilleurs éléments comme Grosicki, Ntep (déjà parti), ou encore Gnagnon reçoivent eux des propositions de transfert. Le club ne semble pas insensible malgré le discours ferme de l’entraîneur à ce sujet. Notamment sur les jeunes, où le technicien breton a déclaré « même pour 30 millions Joris Gnagnon ne partira pas ».

Un flou s’installe alors sur la suite du mercato. Le club va-t-il recruter d’autres éléments pour combler d’éventuels départs ? L’arrivée de Kalulu en prêt de Lyon semble régler le départ de Ntep sur le court terme. Mais sur le long terme ? Il paraît possible, voir prudent (pour éviter tout recrutement hâtif et non productif) que le club attende cet été pour reconstruire son effectif.

Des incohérences

Là où la pilule passe mal pour les supporters, c’est dans le discours. Les ambitions ne sont pas affichées par la direction. Pire, même dans le silence ambiant, on semble comprendre quelques incohérences. Il y a moins d’un mois le président René Ruello expliquait dans l’émission Pleine Lucarne sur TV Rennes 35 « qu’il n’est pas question de faire de la formation pour d’autres clubs ». Cette déclaration était en lien avec le prêt avorté du jeune joueur du Real Madrid Martin Odegaard. Le Norvégien devait venir en prêt pour la fin de saison au Stade Rennais, il avait même déjà été aperçu au Roazhon Park lors de la réception de Saint-Etienne. Un club qui ne veut pas faire la formation des autres choisi alors, et ce quelques semaines après cette déclaration, de recruter le jeune lyonnais Kalulu, sans option d’achat pour 4 mois. Une incohérence trop importante pour ne pas être soulignée. La direction semble réellement perdue et bouleversée par ce début de mercato. Il va falloir réagir.

.

stade-rennais

.

Un problème structurel

Ce genre de dysfonctionnement et d’incohérence s’explique. Si un club veut fonctionner de manière clair et efficiente il faut des structures simples. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’avait été René Ruello à son arrivée en simplifiant au maximum les articulations de la direction. Un président, un coach et un directeur sportif sont à la base du bon fonctionnement d’un club. Si chacun respecte son rôle, le schéma peut fonctionner. Malheureusement il semble que le président René Ruello soit trop proche du sportif. En interagissant dans les décisions, notamment lors du mercato, il complique la cohérence et le discours du coach vis à vis de ses choix et décisions (qu’elle soit purement sportive ou liée au mercato. Une position qu’il faudra sans doute changer pour qu’à l’avenir, le club gagne en homogénéité.

Une ambition à définir

Maintenant il va falloir que le projet sportif évolue. Le Stade Rennais, au vu de la situation actuelle va encore (et toujours) se diriger vers une saison de transition. L’effectif risque d’être encore grandement chamboulé cet hiver et cet été. Des années qui se ressemblent, certes, mais dont l’espoir de voir la situation évoluer dans le bon sens existe encore et toujours. Notamment depuis l’arrivée de Christian Gourcuff qui devrait faire gagner au club la cohérence dont il manque tant pour l’instant. L’espoir réside, au-delà des joueurs, dans l’idée de jeu que souhaite proposer le coach. Le club rouge et noir pourrait alors se démarquer en développant une réelle identité de jeu.

Une situation compliquée pour le club. Des supporters agacés par les incohérences. Il ne fait pas bon vivre au Stade Rennais avant un mois de janvier qui s’annonce déterminant. En espérant que le club rehausse la barre, rattrape cette une période délicate et retrouve une réelle ambition, qui redonnerait du baume aux cœurs aux supporters bretons.

Auteur : Titouan Desnos

Supporter rennais inébranlable, malgré les saisons, les défaites, les finales.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Edito

Plus dans Edito, Ligue 1
coupe_de_france_contre_auxerre
Le FCN et la Vieille Dame : je t’aime moi non plus

En 2017, la Coupe de France célèbre sa centième édition. Voici 100 ans, depuis 1917, que les petits essaient de...

paris-saint-germain-barcelone
PSG – Barça : qui a le plus à perdre ?

A quelques semaines de la rencontre qui opposera les deux clubs pour le compte des 8èmes de finale de Ligue...

analyse-tactique
Analyse tactique SCB-OM – Problème de positions

Dans l'ensemble, les Marseillais ont fait preuve de courage et de caractère pour remporter ce match difficile avant la trêve,...

Fermer