Souvenirs d’Euro… Avec Baptiste Binet

06
juillet
2016

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

neuer

En attendant le retour du football ce soir avec Portugal – Pays De Galles, je vous propose de patienter avec notre invité du jour Baptiste Binet. Journaliste pour 20 Minutes Sport, il nous a parlé de l’Euro 2000 mais aussi de Zidane en 2004 ou encore de Neuer que nous retrouverons demain.

Quel est ton premier souvenir lié à l’Euro ? 

Vu que j’ai 24 ans actuellement, mon premier souvenir, c’est l’Euro 2000. Le plus lointain, c’est Zidane contre le Danemark je crois. Le 3-2 contre les Pays-Bas m’a marqué aussi. Et ensuite, évidemment, la finale contre l’Italie, j’avais prévu toute ma journée pour arriver chez moi à 21h et à cause des bouchons, j’étais arrivé à la 63e minute, juste après le but italien. Que j’avais même pas entendu dans la voiture à la radio. J’étais dégoûté en allant la télé. On connait la suite !

Quel est le plus beau souvenir que l’Euro t’as procuré ?

Je pense que c’est cette finale 2000, même si j’étais très petit. Quand on regarde les parcours des années suivantes, on peut pas dire qu’on s’est régalé. J’ai aussi beaucoup aimé le penalty de Pirlo contre Hart en 2012. C’était du cinéma. Il y avait tout.

Et le pire ?

Je sais pas s’il y a du pire à avoir. J’ai longtemps considéré la victoire de la Grèce en 2004 comme la pire. Mais au final, c’était juste un groupe de copains qui a réalisé le rêve de tout le monde.

Quelle équipe t’a le plus marqué en phase finale de l’Euro ?

La France en 2000, je les regarde avec des yeux d’enfant mais ça avait l’air d’être costaud, intouchable. J’étais pas un grand fan de l’Espagne mais faire le doublé 2008-2012 de la sorte, c’est solide. La Russie en 2008 m’avait marqué aussi, c’était un beau parcours jusqu’en demi.

Et un joueur qui t’aura fait rêver ?

Zidane contre l’Angleterre en 2004 ! Je sais plus quelle chaîne a rediffusé le match, c’était fou ! Les 10 dernières minutes, c’était incroyable. Le revoir comme ça, ça refout des frissons. Toldo contre les Pays-Bas aussi en 2000, ça aurait pu être Olivier Atton, c’était pareil !

Qui vois tu aller au bout et gagner l’Euro 2016 ?

J’espère que le vainqueur de l’Euro sera l’Allemagne ou la France. Le niveau des matches côté droit du tableau étaient plus intéressants que ceux du côté gauche. Après, entre les deux, c’est du 50/50 à mon avis. L’Allemagne semble légèrement au dessus, mais le gros quart de finale de samedi + les blessures + l’ambiance à Marseille, qui sait.

Comment trouves tu le niveau de jeu de la competition ?

Ce ne sera pas l’Euro de l’histoire, c’est sûr. On est en France, on s’attendait à des buts partout, on a juste beaucoup d’équipes qui veulent faire l’exploit du siècle. Quitte à bétonner. Ça manque aussi un peu de rythme, mais comment demander du rythme à des mecs qui jouent 60 matches d’août à juin.

Qui aura été la bonne surprise et la déception de l’Euro ?

Très bonne surprise avec l’Islande, la Hongrie et la Slovaquie, incroyable tactiquement et qui serait allé plus loin si elle était pas tombée sur l’Allemagne. Déception avec les équipes de l’Est et la Turquie qui s’est loupée sur les deux premiers matches. L’autre déception, c’est la Croatie en huitième, j’aurais bien aimé la voir un poil plus loin.

Quel joueur t’a le plus marqué depuis l’ouverture de l’Euro ?

Neuer. Le mec n’a pris qu’un seul but (sur penalty) et s’en veut de ne pas avoir arrêté assez de tirs au but contre l’Italie. Il a un charisme incroyable. Contre la Slovaquie, il sort une parade monumentale, qui empêche la Slovaquie de revenir à 1-1. On l’oublie très souvent vu qu’il n’est pas dans le jeu. Après, une mention particulière pour Balázs Dzsudzsák et Sigursson qui a une vraie classe sur un terrain. Will Grigg aussi est un joueur incroyable.

Pour ou contre l’Euro à 24 ?

J’ai honnêtement du mal à choisir. Ça va être très difficile de faire une machine arrière. Ce serait priver de nombreux pays d’un joli parcours. On a essuyé les plâtres, les équipes vont peut-être avoir envie de jouer, tenter des choses en sachant que même le troisième avec une seule victoire pourrait aller en huitième de finale. Voir les Hongrois, Islandais, Irlandais (du Nord, aussi), c’est rafraîchissant, on voit que des équipes historiques (Turquie, Russie, Ukraine) se sont cassés la gueule alors qu’elles auraient être là dans un Euro à 16. Un Euro à 24 va permettre aux petites nations de grandir. Et peut-être qu’à l’avenir, les Albanie/Roumanie que l’on a joué deviendront des équipes comme le pays de Galles, avec une superstar (Bale) et un collectif qui suit et qui amène tout un pays avec lui.

Tu as le pouvoir d’écrire le scénario de la fin de l’Euro 2016 . Quel sera t’il ?

Pour l’aspect populaire, il faut absolument un France – Portugal. Parce qu’une finale France – Pays de Galles enverrait un signe négatif aux lambdas, “ah ben en même temps, c’était une petite équipe en finale, c’est normal qu’on ait gagné !”. Et la communauté portugaise est très présente en France, ce serait un sacré clin d’œil du destin ! On pourrait presque pas rêver d’une meilleure finale. Du coup, il faudrait éliminer l’Allemagne en demi. Une prolongation, un match ultra stressant, le scénario idéal, ça aurait été un but de Varane qui domine Hummels au duel à la 118e mais ce ne sera pas possible. Tant pis, le but de la tête sera marqué par Griezmann (et on lui file le ballon d’or en décembre).

Enfin on te donne les clés de l’équipe de France quelle est ta première décision ?

On oublie de saluer le travail incroyable de Deschamps. Il n’y a qu’à regarder l’Angleterre ou l’Espagne avec Del Bosque pour voir qu’il ne suffit pas d’avoir 11 joueurs pour aller loin. Deschamps, on lui met un Euro à la maison, avec un scandale Benzema, son taulier offensif (Valbuena) depuis 3 ans qui explose en une saison, les blessures de Varane, Diarra, Mathieu, la suspension de Sakho, la polémique Cantona, l’obligation de réussir parce que le moral n’est pas au plus haut en France… et le mec conduit le bateau tranquillement ! 99% des mecs auraient craqué. Pas lui. Le seul regret que j’ai, c’est que je trouve un peu le groupe fermé sur lui-même. On a l’impression que la France a du mal à s’approprier son équipe. Peut-être que c’est une question de comm’, je pense pas que les joueurs doivent s’impliquer émotionnellement et physiquement plus dans la compétition, ils ont déjà beaucoup à gagner.

Auteur : Gary

Rédacteur passionné, supporter lyonnais depuis l'arrivée de Christophe Cocard en 1997. Le Parc OL est un formidable écrin !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
APP était au stade pour Allemagne/Italie et vous raconte tout. Dantesque, incroyable, épique... C'est peu de dire qu'on a kiffé !
Au Stade: APP était à Allemagne/Italie

Il est passé 23h00 sur Bordeaux, il fait nuit noire et l’une des plus grandes légendes du football mondial de...

Aujourd'hui, c'est Charles Chevillard qui nous raconte ses souvenirs d'Euro !
Souvenirs d’Euro… Avec Charles Chevillard

En ce jour sans football c'est Charles Chevillard (@CharlesCHT)  qui va nous raconter ses souvenirs et nous parler de l'Euro...

gascoigne-angleterre-1996
Souvenirs d’Euro… Avec Guy Truite

Nous entrons déjà dans la dernière semaine de l'Euro 2016 et après avoir vécu la belle qualification française en demi-finale, nous...

Fermer