Smaïl Bouabdellah (beIN SPORTS) : “L’Allemagne est favorite, et tant mieux !”

07
juillet
2016

Auteur :

Catégorie : Euro 2016 / Interviews

smail-bouabdellah-beinsports

L’équipe de France, forte de son succès dimanche contre l’Islande (5-2), affronte l’équipe nationale d’Allemagne, championne du monde en titre, en demi-finale du Championnat d’Europe des Nations ce jeudi. Analyse des forces en présence avec Smaïl Bouabdellah, journaliste et présentateur de beIN EURO et du Club EURO sur beIN SPORTS, diffuseur intégral de l’UEFA EURO 2016.

“Smaïl Bouabdellah, quelles conclusions faut-il tirer de la victoire face à l’Islande dimanche ?

J’en retiens, surtout, que le rayonnement de cette équipe avec deux attaquants fait quand même plaisir à voir. L’association Antoine Griezmann- Olivier Giroud est la meilleure idée que pouvait avoir Didier Deschamps dans ce genre de match. Le replacement de Paul Pogba est très intéressant aussi, mais il ne faut pas oublier que l’Islande avait laissé le ballon aux Bleus dimanche. Il aurait été franchement inutile d’insister avec une sentinelle devant la défense, qui, il faut le dire, n’aurait servi à rien.

Que penses-tu de l’Euro réalisé par l’équipe de France jusqu’ici (Roumanie, Albanie, Suisse, République d’Irlande et Islande) ?

Ils ont fait le boulot ! Ce ne sont pas les Bleus qui décident du calendrier ou des adversaires. Ils n’ont pas été flamboyants, d’accord. Mais ils n’ont toujours pas perdu. Si jeudi, ils gagnent 1-0 à l’arraché, but de genou ou de l’oreille, l’important sera qu’ils aient gagné. Et dans quelques années, si l’équipe de France remporte l’Euro 2016, on ne parlera que du trophée et de la ligne supplémentaire au palmarès, pas du chemin qui l’aura menée à la victoire. Ils ont rencontré des difficultés contre la Roumanie, mais c’était un match d’ouverture avec une pression énorme. L’équipe de France, quoiqu’il arrive, ne doit avoir peur de personne. Si elle prépare bien ses matchs, elle sera performante. Contre les champions du monde allemands, ce sera compliqué, d’accord, pas besoin d’être spécialiste pour dire que ce sera plus compliqué contre la Mannschaft que contre les Islandais. Mais que les Bleus jouent ce match, à fond, sans regret, et on tirera les conclusions à la fin du match.

Que penses-tu du parcours de la Mannschaft ?

Absolument efficace ! Je dois avouer, j’ai été un peu déçu du changement de système de leur sélectionneur Joachim Löw contre l’Italie. Je trouve qu’il a un peu renié sa philosophie (que j’adore). Après, il s’est qualifié donc c’est lui qui a eu raison.

Même diminuée, elle regorge de talents pour remplacer ses titulaires (Julian Weigl de Dortmund, Shkodran Mustafi de Valence, Emre Can de Liverpool…).

Can est un super joueur. Faut pas qu’il joue ! Dans ce vivier de remplaçants qu’on pas ou très peu vu, Emre Can, Leroy Sané… Le niveau de ces jeunes joueurs est déjà énorme. Ce serait vraiment prétentieux et malvenu de croire que les remplaçants des absents ne seront pas à la hauteur. L’Allemagne est favorite pour cette demi-finale, et c’est tant mieux pour l’équipe de France, car elle n’a pas la pression.

Est-ce que pour toi, Moussa Sissoko doit débuter le match jeudi ?

OUI ! Un milliard de fois ! C’est un vrai joueur de devoir, très discipliné tactiquement. Je l’aime bien dans ce système-là, et il pourrait rendre des services contre les Allemands. Il est capable de se projeter rapidement sur les contres, capable de travailler sur les couloirs avec sa puissance, de venir récupérer des ballons dans le couloir. On aura besoin de ce genre de joueur jeudi soir, et je ne m’inquiète pas pour lui, il sera performant. Quitte à mettre le pied ou la tête là ou d’autres n’oseraient pas même pas mettre le pied !..

Que penses-tu de la forme retrouvée d’Antoine Griezmann ?

Je n’ai jamais été inquiet pour lui. C’était un faux débat. Et puis là, il est très bon, il est meilleur buteur de l’Euro (quatre buts). L’équipe de France n’était peut-être pas programmée pour en mettre cinq contre la Roumanie, mais pour faire un gros match en demi-finale, en finale de l’Euro. Beaucoup de gens ont visiblement sous-estimé le travail des préparateurs physiques de l’équipe de France, et je trouve cela dommage.

Du tournoi d’Olivier Giroud ?

Ça me fait plaisir pour lui. Il était attendu. Et il a répondu présent ! Je suis content pour lui. Bravo ! On disait qu’il n’était pas capable de résister à la pression dans son club d’Arsenal, ni en équipe de France, qu’il n’était pas capable d’être décisif en Bleu… Il est en train de franchement réussir son Euro ! Chapeau à lui, avec tout ce qu’on lui a mis dans la tête. Ce n’est pas de la faute d’Olivier Giroud si Karim Benzema est absent. Il est là, autant être derrière lui. Et ce n’est pas un peintre, n’en déplaise à certains.

Est-ce que Didier Deschamps devrait garder N’Golo Kanté sur le banc, compte tenu des performances du duo Paul Pogba – Blaise Matuidi devant la défense dimanche ?

Cela va être compliqué de les sortir, car ils ont été très bons. Choix cornélien pour Deschamps, mais on ne va pas le plaindre...

Quelles seront les clés tactiques de ce match pour toi ?

Bien résister aux Allemands dans la maîtrise du ballon, essayer de l’avoir le plus souvent possible, même si ça va être compliqué. Résister au défi physique car les Allemands ont aussi cette qualité. Et aussi, essayer de faire mal à cette équipe dès que l’occasion se présentera. Avec la percussion de Moussa Sissoko, les passes de Paul Pogba, le tranchant d’Olivier Giroud et d’Antoine Griezmann, l’équipe de France a de quoi faire jeudi.”

Propos recueillis par Bruno AHOYO

France-Allemagne, ce jeudi 7 juin en direct du Stade Vélodrome de Marseille sur beIN SPORTS 1. 

Crédit photos : PANORAMIC

Auteur : Bruno Ahoyo

Journaliste. Belge. J'adore le sport, l'histoire, la culture et les médias.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016, Interviews
neuer
Souvenirs d’Euro… Avec Baptiste Binet

En attendant le retour du football ce soir avec Portugal - Pays De Galles, je vous propose de patienter avec...

APP était au stade pour Allemagne/Italie et vous raconte tout. Dantesque, incroyable, épique... C'est peu de dire qu'on a kiffé !
Au Stade: APP était à Allemagne/Italie

Il est passé 23h00 sur Bordeaux, il fait nuit noire et l’une des plus grandes légendes du football mondial de...

Aujourd'hui, c'est Charles Chevillard qui nous raconte ses souvenirs d'Euro !
Souvenirs d’Euro… Avec Charles Chevillard

En ce jour sans football c'est Charles Chevillard (@CharlesCHT)  qui va nous raconter ses souvenirs et nous parler de l'Euro...

Fermer