Sertic : la solution pour Bordeaux ?

02
décembre
2015

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Touché au ligaments croisés en début de saison, Grégory Sertic devrait retrouver les pelouses en début d'année. Le début de l'espoir pour les Girondins ?

Nous sommes le 9 Août 2015, au Grand Stade de Bordeaux, il est environ 17h22 et un fait de match va probablement changer la face du début de saison des Girondins. A la suite d’un contact entre Grégory Sertic et David N’Gog, l’un reste debout et l’autre s’affale sur le sol et crie sa douleur. Malheureusement pour les locaux, c’est le franco-croäte qui est blessé. De suite, ça a semblé sérieux. Les doutes ont rapidement laissé place à l’inquiétude quand il est sorti du terrain, porté par une civière. Une semaine plus tard le verdict est sans appel, Sertic souffre d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Absence : 6-8 mois. Aujourd’hui flattés quand on évoque le terme “médiocre” à leurs égarts, les joueurs de Bordeaux manquent d’un leader, d’un vrai capitaine.

Et ce rôle, Grégory Sertic peut le porter. Il a les épaules pour. Ce n’est pas Lamine Sané (tout simplement parce qu’il est mauvais) ou autre Jaroslav Plasil (pas son rôle, il est plus un moteur dans le milieu de terrain) qui ont la paire qu’il faut pour cette responsabilité. A l’entraînement toujours sérieux mais blagueur, il est en plus de sa bonne humeur un liant entre les plus âgés et les plus jeunes. Sa maturité et sa lucidité dans les interviews ne font que confirmer les pensées de départ, au niveau du capitanat. Le problème, qui est de taille, est que Sagnol l’a mis au placard durant presque six mois, à cause de mauvaises performances. Alors qu’il n’était pas mauvais, jamais en-dessous de tout, à des années lumières de ceux qui jouent aujourd’hui. Son repositionnement en défense centrale n’a pas toujours été une franche réussite mais quand un joueur ne joue pas à son meilleur poste, difficile pour lui de s’exprimer avec la pleine mesure de ces capacités.

Incriminer l’entraîneur paraît facile en ces temps plus que compliqués, mais pourquoi pas. Mettre un “type” comme André Poko ou Yambéré qui, ni l’un, ni l’autre, n’ont le niveau pour jouer en Ligue 1, ce n’est ni la faute des joueurs, ni celle des dirigeants. A moins que, comme le dise Daniel Riolo, ce soit une affaire d’agents qui obligent l’ancien «sérial centreur» à faire jouer certains joueurs (amateurs).

.

Touché au ligaments croisés en début de saison, Grégory Sertic devrait retrouver les pelouses en début d'année. Le début de l'espoir pour les Girondins ?

.

Grégory Sertic est l’un des seuls qui a connu la belle époque bordelaises. Coaché par Laurent Blanc, il s’est entraîné pendant quelques années avec des Wendel (tu nous manque sacrément toi…), Fernando, Alou Diarra. Au milieu, on ne pouvait que progresser. D’autres joueurs de club comme Marc Planus, Ulrich Ramé, ont transmis à la génération Sertic l’amour du maillot et le dévouement pour ce blason. Parfois irrégulier, on ne peut surtout pas reprocher à ce joueur son manque d’implication dans la maison Girondins de Bordeaux. En ça, son retour est fortement attendu (février) parce qu’il est le seul à pouvoir impulser tout le monde dans le bon sens avec sa façon d’être et peut-être son leadership. Dans un rôle de milieu relayeur, qui engendre un retour défensif important et une projection offensive non-négligeable, il devra, si les autres milieux se mettent au diapason, permettre au jeu bordelais de se fluidifier. Pour pourquoi pas, on a le droit de rêver, de retrouver une équipe. Et une équipe qui peut gagner deux matchs de suite, et faire remplir son stade. Pour l’instant, on n’a rien de tout ça.

Auteur : Clément Finot

Le sens du jeu de Pirlo, le jeu de tête de Chamakh, les appels en profondeur de Cavani, mais surtout l'amour d'écrire sur le jeu.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Après 15 journées, les Toulousains sont bien mal embarqués : 19ème avec deux victoires, mais surtout 28 buts encaissés ! Comment inverser la tendance ?
Comment sauver le Téfécé de la relégation ?

Après la victoire contre Nice (2-0) ce samedi, et l'euphorie qui s'en est suivie, la situation est toujours alarmante au...

ousmane-dembele-ouest-medias
Ousmane Dembélé : une première réussie

Âgé de seulement 18 ans, Ousmane Dembélé a connu dimanche sa première titularisation dans le championnat de France de Ligue...

Lui qui fait tout pour être discret ne peut empêcher la curiosité qu'il suscite. La curiosité voir l'attente chez des supporters rennais optimistes.
Gourcuff : un retour pas si discret

C'est officiel depuis la semaine dernière, Yoann Gourcuff est de nouveau joueur du Stade Rennais Football Club. Une arrivée tardive...

Fermer