Sabrina Delannoy (PSG) : “L’objectif du club c’est de terminer 1er”

06
décembre
2013

Auteur :

Catégorie : D1 Féminine / Interviews

sabrina-delannoy-psg

A la veille du derby de D1 féminine qui verra s’affronter le PSG et Juvisy au stade Charlety, c’est la capitaine parisienne Sabrina Delannoy qui a accepté de répondre à nos questions. De la ligue des champions à sa titularisation en équipe de France, elle nous livre, entre justesse et ambition, ses impressions pour la saison 2013-2014.

sabrina-delannoyToi qui joue au PSG depuis 2005, une rencontre face à Juvisy c’est un clasico ou un derby ?

Un derby ! C’est comme ça que nous le considérons, comme lorsque Saint-Etienne et Lyon se rencontrent, nous sommes deux villes d’Ile de France très proches et c’est pour ça que l’on dit que c’est un derby.

De ton point de vue, quels sont les atouts de Juvisy ?

C’est une équipe avec un gros potentiel offensif et elles ont un état d’esprit et une solidarité qui leurs permets aujourd’hui d’avoir de très bons résultats sans avoir un statut professionnel. Ce sont deux atouts très importants qui font qu’elles réussissent bien en championnat.

Et ceux du PSG ?

Nous avons la chance d’être professionnelles ce qui fait que nous travaillons dans des conditions optimales. Nous avons également une bonne solidité défensive, le groupe travaille beaucoup pour prendre très peu de but, nous aimons avoir le ballon, le conserver et faire courir l’adversaire. Si on tient compte des qualités des deux clubs, ça promet un joli choc pour le championnat de France !

Après ta sélection en équipe de France pour affronter la Bulgarie, ce n’est pas trop difficile d’enchaîner sur le championnat ?

Non, honnêtement ce n’est pas difficile parce que ça reste des matchs de foot, même avec des enjeux différents, les objectifs sont les mêmes.
On se retrouve sur un carré vert, onze contre onze et que l’on porte le maillot de son club ou celui de l’équipe nationale, pour moi, il n’y a pas de différences. C’est facile de passer de l’un à l’autre quand on s’est fixé les bons objectifs.

Si tu devais expliquer ton rôle sur le terrain ?

Je suis en défense centrale, c’est un poste important car j’ai toute la vision du jeu donc contrairement aux attaquantes qui sont souvent dos au but, j’ai la chance de voir l’ensemble des joueuses, ce qui est un atout. Cela impose d’avoir très peu de déchets techniques, car il y a très peu de raisons de perdre le ballon et ça permet de communiquer beaucoup avec l’équipe : donner des informations sur le pressing et pouvoir repositionner les joueuses en fonction du système de jeu souhaité par le coach.

Tu as marqué un magnifique but lors de la précédente journée, ça fait parti de tes objectifs pour cette saison ?

Oui, c’est un de mes objectifs même si je suis défenseur central, je monte sur tous les corners et je tire les pénalty.

Avoir un potentiel offensive sur les coups de pieds arrêtés, ça fait partie des objectifs du coach.

Avec le recul, qu’est ce qui a manqué à ton équipe en Ligue des Champions ?

Je dirai pas grand-chose… De l’expérience certainement, nous sommes un groupe en construction, ce n’était que la seconde participation du club à la Ligue des Champions. Il nous faut apprendre à répondre présentes lors des grands rendez-vous et nous n’avons pas su le faire, un peu comme face à Lyon : nous étions attendues … Il faut progresser sur ce point pour devenir un « grand club », nous devons progresser pour marquer les esprits, faire un exploit en battant une grande équipe européenne.

Tes bonnes performances en club et en sélection, c’est ta revanche après ton pénalty manqué lors de l’Euro ?

Je ne dirai pas une revanche, même si je considère ça comme un échec personnel, j’ai beaucoup appris durant cet Euro et j’en suis revenue grandie.

Avant cela, j’étais numéro 3 en terme de choix en défense centrale, donc j’avais très peu de temps de jeu et peu de sélection. Après ce penalty raté, je n’avais qu’une envie, c’était de retourner sur un terrain pour travailler et retaper dans le ballon pour oublier. Malheureusement, ça fait partie des expériences quand on est sportif de haut niveau et il faut se servir de ces échecs pour avancer et revenir plus fort.

Pour en revenir au championnat, tu suis les performances de vos adversaires avant de les affronter ?

Oui, on garde toujours un œil surtout quand il s’agit de concurrents directs pour la qualification en Ligue des Champions, encore plus quand c’est le prochain adversaire du championnat.

Lors de match Montpellier / Juvisy, nous avons joué à 14h00, Juvisy à 15h00 donc nous avons suivi le résultat au retour dans le bus, c’est normal quand on a l’objectif de remporter le titre, même si on a notre destin entre les mains, c’est toujours intéressant de savoir ce que font les autres.

Ton pronostic pour le choc de vendredi ?
2 – 0 pour le PSG !

Ton podium pour la saison ?
L’objectif du club c’est de terminer premier, donc je dirai PSG 1er, LYON 2nd et MONTPELLIER 3ème. Je vais peut-être changer d’avis après le match de vendredi comme nous n’avons pas encore rencontré Juvisy cette saison.

Si tu étais…image (4)

  • Une chanson ? Dance de Lumidee, j’écoute beaucoup de sorte de musique mais c’est celle-ci que j’écoute avant les matchs
  • Un dessin animé ? Olive et Tom
  • Un chiffre ? Le 5 !
  • Un parfum ? La petite robe noire
  • Un animal ? Un chat

Un grand merci à Sabrina Delannoy pour avoir répondu à nos questions !

Auteur : Koralee Cano

Crampons ou talons, Koralee a fait le choix de ne pas choisir et surtout d'en parler. Passionnée du détail, curieuse d'en savoir toujours un peu plus, elle décrypte l'univers du football féminin non sans une pointe d'humour.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie D1 Féminine

Comments are closed.

Plus dans D1 Féminine, Interviews
Les Lyonnaises, ici face à Juvisy, écrasent tout sur leur passage
D1 Féminine : Et de 10 !

A peine a-t-on eu le temps de savourer l'avalanche de buts de nos Bleues face à la Bulgarie (24 en...

gadea mhsc
Kelly Gadea (MHSC) : “Retrouver ma place de titulaire”

Le choc de la 10ème journée de D1 féminine aura lieu ce dimanche au stade de la Mosson, le MHSC...

Incontournable sur Twitter, le compte Footballogue pose une question chaque matin. Et ce matin, la question était made in APP et portait sur le foot féminin
Que manque t’il au foot féminin en France ?

Répondre à la Question Du Jour est un rituel pour bon nombre d'utilisateurs de Twitter chaque matin. Mise en place...

Fermer