Ruben Aguilar, le bon piston

02
février
2018

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

aguilar

Arrivé en Ligue 1 cette saison à Montpellier, Ruben Aguilar s’installe indiscutablement dans la deuxième meilleure défense de Ligue 1. Son éclosion n’est en rien dû au hasard.

La découverte à Auxerre

 

Formé à Grenoble, Aguilar n’a jamais pu s’exprimer avec l’équipe première, la faute au dépôt de bilan du club isérois. La suite fut un long calvaire pour le nouveau défenseur du MHSC. Il signe un contrat de stagiaire de deux saisons avec l’AS Saint-Etienne. Sans réel succès. De retour aux sources à Grenoble, il enchaîne les matchs en Division d’Honneur avant d’évoluer enfin en CFA. Conscient de l’opportunité qui se présentait à lui, le défenseur français n’a pas réfléchi un seul instant et a pleinement saisi sa chance. Avec un réel succès. Les performances du jeune isérois ne sont pas passées inaperçues aux yeux de Jean-Luc Vannuchi, alors entraîneur de l’AJ Auxerre. Une découverte bien sentie par le technicien corse qui fera de son latéral droit un titulaire indiscutable dès son arrivée en 2014. Ruben Aguilar fait notamment partie de l’épopée icaunaise en Coupe de France lors de la saison 2014-2015 qui s’est achevé en finale face au PSG (1-0).

Véritable joueur à vocation offensive plus que défensive, Ruben Aguilar est un guerrier et ne lâche jamais rien. Dans un schéma à quatre défenseurs à l’AJA, Aguilar a su s’aguerrir et a pris la pleine mesure de ses qualités défensives. Plus défensif, il ne cesse tout de même d’apporter du danger le long du couloir droit. A de multiples reprises, ses débordements ou ses centres se sont montrés extrêmement salvateur pour le club bourguignon. Durant trois années passées à l’AJ Auxerre, Ruben était non seulement l’un des meilleurs joueurs mais aussi le chouchou de tout un public. Sa rage, sa combativité ont séduit sur les bords de l’Yonne. Une séduction qui se poursuit désormais du côté de l’Hérault.

 

Aguilar et Roussillon vont de paire

 

Arrivé gratuitement à Montpellier, Ruben Aguilar fait les beaux jours du MHSC. Installé dans un système de jeu qui exploite à merveille ses qualités, le 5-3-2, le défenseur français se régale tout comme son homologue du couloir gauche : Jérôme Roussillon. Même si les performances du deuxième cité semblent encore plus abouties, Aguilar s’installe comme un titulaire indiscutable du côté de l’Hérault. Avec Jérôme Roussillon, le couple fonctionne idéalement. Installé au sein de la deuxième meilleure défense du championnat, Ruben Aguilar ne pouvait pas trouver meilleur point de chute.  Dans ce schéma de jeu, les deux latéraux ont tout le loisir de se porter vers l’avant tels de véritables pistons. Les deux hommes sont de véritables mobylettes qui cherchent à casser le premier rideau défensif avant de, pourquoi pas, distiller des centres à l’opposé. A ce petit jeu, Ruben Aguilar, possède un pied droit de qualité. Les joueurs du MHSC en ont conscience. Lors de phases offensives, c’est souvent le latéral français qui est à la baguette. Même s’il ne compte pas de passes décisives à son compteur, Aguilar offre d’excellentes possibilités de but à son équipe. Plus en réussite, Roussillon se montre décisif. En témoigne, ses deux buts inscrits face à Metz et au LOSC. Face à Metz, Jérôme Roussillon est en phase de contre attaque et fait un appel en profondeur sur son couloir gauche. Face au LOSC, le défenseur français, apporte le surnombre tout comme Aguilar sur son couloir droit. A eux deux, dans ce schéma de jeu, Montpellier arrive à créer un surnombre qui déstabilise l’adversaire et quand un latéral sait attaquer et défendre, la réussite est plus grande. Michel Der Zakarian sait donc parfaitement utilisé ses deux latéraux : Ruben Aguilar (24 ans) et Jérôme Roussillon (25 ans). L’avenir est devant eux et au regard de leurs performances respectives, la vie en Bleu peut sembler proche…

 

 

 

Des performances d’un niveau international ?

 

Durant ce mercato d’hiver, Aguilar et Roussillon ont été approchés par les deux Olympiques : Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais. C’est dire si les deux hommes attisent les convoitises. Pour Ruben, s’imposer dans la durée à Montpellier est son objectif principal avant de penser à de nouvelles possibilités : ” N’importe quel joueur français pense à jouer pour son pays mais moi je n’y pense pas du tout. Je pense déjà à jouer ici à Montpellier affirmait Ruben Aguilar, dans une vidéo d’RMC Sport en octobre dernier. Il faut mouiller le maillot et prendre le plus de matchs et de minutes qui s’offrent à moi que ce soit en tant que remplaçant ou titulaire. ” L’humilité, la patience sont les maîtres mots de ce jeune défenseur français qui sait la chance qu’il a d’évoluer en Ligue 1. La plus belle des récompenses pour lui serait d’être appelé en Equipe de France. D’ici là, Aguilar se laisse le temps d’apprendre et ne souhaite pas griller des étapes. La prochaine marche à franchir est celle des compétitions internationales. Et pourquoi pas l’Europa League avec le MHSC qui n’est qu’à six longueurs du FC Nantes? Une chose est sûre : Ruben Aguilar fait partie des révélations de Ligue 1. Une juste récompense pour celui qui a multiplié les années de galère. Mais Aguilar est un guerrier et ne lâchera jamais rien. Pas même sa place de titulaire.

Auteur : Quentin Burban

Amoureux du beau jeu mais fan irrésistible de l'AJ Auxerre. Fan absolu de sport, grand curieux, aime la vie plus que la vie ne m'aime.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
florian-thauvin
Florian Thauvin : Marseille au cœur

A seulement 25 ans, Florian Thauvin s’est imposé comme le fer de lance de l’OM version Mc Court. Preuve de...

boycott-lequipe
Le surréaliste traitement médiatique du PSG

Plus les années passent, plus le traitement médiatique du football est important. Les heures d’antenne se multiplient, à la radio...

asse
ASSE: 6 mois de sursis et bis repetita

Aux portes de la relégation à la trêve hivernale et toujours engluée dans l’après derby de début novembre dernier, l’AS...

Fermer