Romain Balland (Eurosport) : « Nous ne ferons pas que du politiquement correct »

20
septembre
2014

Auteur :

Catégorie : Football féminin / Interviews

Romain Balland Eurosport

À quelques jours du lancement de « Femmes 2 Foot », nous avons eu le privilège de rencontrer et d’échanger avec celui qui sera aux commandes du talk-show d’Eurosport France. Fidèle au bord du terrain depuis quelques saisons, véritable acteur engagé dans la médiatisation du football féminin français, passionné de football, il nous livre de nouvelles informations sur le premier programme européen consacré aux féminines.

Bonjour Romain, la 1ère de « Femmes 2 Foot » aura lieu dans quelques jours, comment te sens-tu ?
Ça va, nous sommes motivés, excités, fiers… Bien décidés à faire un beau magazine grâce à un beau projet ! C’est évidement quelque chose d’assez exceptionnel au sens premier du terme sachant que c’est une grande première en France et en Europe d’avoir un magazine 100% dédié au foot féminin.
Nous sommes dans les ajustements, nous allons tenter des choses chercher à donner le maximum ; lundi : c’est parti. C’est un projet qui nous tient à cœur, qui nous paraît plus que cohérent au regard de l’investissement d’Eurosport sur le football féminin depuis quelques saisons.

Comment est née cette idée ?
Celui qui serait le plus à même de répondre à cette question, c’est Arnaud Simon (PDG d’Eurosport) qui a toujours vu le football féminin comme une alternative, comme une possibilité de satisfaire un autre type d’abonné en proposant des programmes que l’on ne voit pas ailleurs.
Cela a commencé par la retransmission des matchs de D1 féminine, nous avons pris en compte les retours qui nous ont été fait par nos abonnés. Du coup nous avions envie d’aller plus loin dans cette couverture éditoriale et ça passait par la possibilité d’avoir une émission hebdomadaire qui nous permettrait de traiter de l’actualité du football féminin.

RBALLAND002Quel est le temps de préparation d’un numéro ?
Je serai tenté de te dire que notre beau métier, nous invite de manière permanente à être attentifs à ce qu’il se passe donc c’est difficile de quantifier le temps nécessaire. Pour ma part, je suis de manière continue sur le qui-vive, à scruter ce qu’il se passe ici et ailleurs. Par exemple, cette semaine les matchs de l’équipe de France étaient retransmis par une chaine concurrente, nous avons suivi la qualification des Bleues, mais également celles des autres pays en Europe et ailleurs.
Ce samedi, Eurosport retransmet le match entre Lyon et Montpellier donc, nous avons également préparé la rencontre comme il se doit et par rapport au magazine, nous avons déterminé le contenu avec Erwan Geloen qui sera le chef d’édition ainsi qu’avec les consultants. Nous sommes vraiment dans un laboratoire et cela est très intéressant, tout est à écrire et nous avons envie de ne rien nous refuser dans notre réflexion, d’avoir notre propre ton. Il faudra être indulgent au début, mais nous avançons avec beaucoup d’envie.

Quels types de contenus originaux seront proposés ?
« Femmes 2 Foot », c’est une étape de plus dans le traitement du football féminin, nous avons senti par le biais des réseaux sociaux qu’il y avait une vraie demande de la part des supporters et répondre à leurs attentes a été une véritable motivation pour nous. En terme de contenu, une grande partie de l’émission sera consacrée à la D1 avec un maximum de buts et d’interviews. Mais il y aura également des portraits de joueuses et des images de plusieurs championnat étrangers, comme la Bundesliga et la Premier League.

Est ce que les magazines tels que Mytéléfoot ou Canal Football Club vous ont inspiré ?
Nous sommes tous des enfants de la télé avec des influences, des codes et des références, mais dans l’ADN d’Eurosport, il y aussi l’envie de parler vraiment de foot de traiter la D1 féminine en s’adressant aux spécialistes. Cela ne veut pas dire qu’on mettra de côté les novices et les curieux, car, nous avons envie qu’ils nous rejoignent autour du football féminin afin de développer l’exposition, d’installer la passion. Nous nous adressons à ceux qui sont venus chercher du sport et le ton sera donc différent de celui d’une chaîne généraliste.

Peut-on s’attendre à la mise en place de débat ?
Il y a deux choses qui me tiennent à cœur, la première, c’est la liberté de ton, il faut dire les choses et ne pas avoir peur d’aborder certain débats. Après, en tant que journaliste, je pense qu’il est très important de ne pas virer dans le café du commerce, où chacun donne son avis de manière très tranchée en ne prenant pas en compte l’humain.
Je n’aime pas le côté « casser pour casser », c’est peut-être l’une des limites des réseaux sociaux, ce n’est pas parce que l’on met de la nuance dans ses propos que l’on est langue de bois.
Nous aurons des spécialistes, il restait un nom sur parmi nos consultants qui n’avait pas été révélé et qui démontre que nous n’avons pas peur de mettre les pieds dans le plat, c’est Patrice Lair. En plus de nos deux consultantes historiques Cécile Locatelli et Candice Prévost, nous serons donc rejoints par ce consultant qui connait très bien le foot féminin. Loin de nous l’idée de générer  un buzz, mais d’ouvrir le débat et de proposer un contenu qualitatif et cela lui correspond bien.

Comment tu en es arrivé au football féminin ?
J’ai commencé pendant mes études universitaires à travailler en presse écrite auprès de différents médias, ensuite, je suis intervenu sur le site internet de TF1, où j’étais responsable du service foot, puis j’ai intégré Eurosport. C’est à ce moment-là, que j’ai décidé de passer par la case télé au travers d’Eurosport International et j’ai donc eu la possibilité de couvrir tout le football dont la coupe du monde des féminines.
J’ai eu la chance de couvrir plusieurs Coupes du monde, des Euros, des CAN, d’aller dans tous les plus grands stades d’Europe grâce à la ligue des champions et lorsque l’on m’a proposé de couvrir la D1 féminine, j’ai trouvé que c’était une grosse bouffée d’oxygène !

RBALLAND003Comment parviens-tu à recueillir les informations d’autant de clubs ?
C’est un rapport de confiance ! L’équipe que nous formons avec Thomas Bihel, Cécile Locatelli et Candice Prévost fonctionne autour d’une dynamique construite sur de belles valeurs. En étant au bord du terrain, je suis en contact direct avec les acteurs et actrices de la D1 et cela me permet d’avoir des conversations riches et variées.
Nous avons des bons rapports et cela me donne à certains moments l’accès à des informations que je peux communiquer et qui de mon point de vue, peuvent apporter à tout le monde.

Ton blog n’est plus actif pour le moment, pourquoi ?
Cette année 2014 a été très riche pour moi, notamment du fait de la coupe du monde au Brésil. J’ai donc dû faire des choix. Si pour le moment, le blog est en stand-by, je n’ai pas lâché le projet. C’est en réflexion, mais il est probable que Femmes 2 Foot se fasse une place sur le site d’Eurosport. Peut être une façon de lui donner un second souffle.

Quel regard tu poses sur la saison 2014-2015 de D1 féminine ?
Nous avons tous un immense respect pour l’Olympique Lyonnais, c’est une locomotive qui a permis au football français de se développer à tous niveaux. À côté de cela, je pense que c’est bien pour tout le monde que l’OL soit concurrencé, mis en danger par le PSG. Nous avons tous l’envie, ou au moins la curiosité, de voir comment ces deux équipes vont se challenger en haut du classement sachant qu’il faudra également compter sur Juvisy et Montpellier comme troubles fêtes. Il y aussi l’EAG qui a développé un projet très intéressant autour des U19/U20 et qui progresse énormément depuis 2 ans.
En bas du classement, on peut s’attendre également à de belles luttes pour éviter les 3 dernières places. Cela promet un championnat très intéressant !

En ce qui concerne les Bleues et la coupe du monde ?
Je suis très optimiste ! Cela fait plusieurs semaines que je le répète à mon entourage: les Bleues seront championnes du monde. RDV au début du mois de juillet 2015. Moi, j’y crois !

Une dernière chose à rajouter ?
Rendez-vous tous lundi soir, n’hésitez pas à nous donner vos avis, remarques et à nous poser des questions pour que l’on donne tous ensemble une place plus importante au football féminin.

 

Merci à Romain Balland pour sa disponibilité
Crédits photos : Eurosport / Romain Balland

 

Auteur : Koralee Cano

Crampons ou talons, Koralee a fait le choix de ne pas choisir et surtout d'en parler. Passionnée du détail, curieuse d'en savoir toujours un peu plus, elle décrypte l'univers du football féminin non sans une pointe d'humour.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Football féminin

Plus dans Football féminin, Interviews
caroline-bauer-psg-lyon
Caroline Bauer (BFM TV) : “L’Olympique Lyonnais a ses chances !”

Enchaînement de chocs pour l'Olympique Lyonnais. Après l'AS Monaco le week-end dernier, les hommes d'Hubert Fournier vont cette fois se...

Très présent sur les réseaux sociaux, Au Premier Poteau est partie à la rencontre des Activ'Nantes Supports, l'une des plus grandes communautés du FC Nantes
A la rencontre des Activ’ Nantes Supports

Si vous êtes supporters Nantais et que vous traînez pas mal sur les réseaux sociaux, vous n'avez certainement pas pu passer...

Interview d'un fidèle supporter du célèbre groupe Yankee Nord Marseille pour nous éclairer sur ce sujet des ultras.
Tour de France des ultras – Marseille – Interview d’un Yankee

Premier volet de ce dossier sur les Ultras en France entre la Canebière et la Bonne-Mère à deux pas du...

Fermer