Rennes : Une gestion calamiteuse

13
mai
2016

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

La gestion calamiteuse dans les hauts salons du Stade Rennais aura plombé l'exercice 2015/16 du club breton.

Une saison très mouvementée s’achève. Le Stade Rennais n’accédera pas comme espéré aux places européennes. Une saison qui sonne comme un énorme gâchis auprès des supporters. Les raisons de cet échec ne sont pas seulement sportives. La direction a clairement une grande part de responsabilité au vue de sa gestion plus que délicate du club cette saison.

Un effectif pléthorique

Pour commencer, le Stade Rennais dispose d’un nombre de joueurs professionnels exorbitant. Pas loin de 45 joueurs pourraient se retrouver à la reprise lors de la prochaine saison (preuve de l’incapacité du club à vendre des joueurs). Pourtant très actif sur le marché des transferts depuis quelque temps le Stade Rennais peine clairement à se séparer d’éléments qui vont devenir, à la longue, embarrassants. Le club se cache pour le moment derrière un nombre très important de prêts (Habib Habibou, Ola Toivonen, Wesley Said, Sanjin Prcic, Adrien Hunou… Pour ne citer qu’eux). Sauf que dans le fond c’est la démonstration d’un club qui ne sait pas où aller, qui est comme perdu.

Je m’explique : le club se retrouve dans l’obligation de prêter pour éviter d’avoir un trop grand nombre de joueurs durant la saison. Ces derniers ne sont donc pas vu comme indispensables dans l’effectif. Il participe donc à une remise en cause constante des joueurs, des recrutements… Le SRFC fonctionne au coup par coup et non sur le long terme. Pas étonnant par la suite que le jeu rennais manque clairement d’identité quand l’effectif doit miser avec une rotation constante.

La gestion des entraîneurs

La première erreur du président René Ruello aura été de prolonger Philippe Montanier. Un nouveau contrat qui avait étonné beaucoup de monde en raison de la faiblesse de l’exercice 2014/2015 des rouges et noirs. Philippe Montanier partait donc avec toute la confiance de la direction avant de réaliser une première partie de saison encore décevante, notamment au Roazhon Park (Rennes était alors la 19ème équipe de Ligue 1 à domicile). Des équipes défensives, très peu de spectacle, bref des supporters blasés d’un entraîneur qui ne profite pas d’un effectif pourtant assez attrayant offensivement. La direction choisira fin janvier de se séparer de l’ancien entraîneur de la Real Sociedad. Une prolongation que le club payera cher puisque Philippe Montanier récupérera 2 millions d’euros d’indemnité suite a son licenciement.

Rolland Courbis jouera le rôle d’intérimaire jusqu’à la fin de saison pour le même résultat. Le Stade Rennais ne terminera pas européen et il empochera comme son confrère, une indemnité avoisinant les 2 millions d’euros. Une gestion des entraîneurs tout bonnement catastrophique puisqu’elle aura été inefficace sur le terrain et coûtée très cher au club. En espérant que Christian Gourcuff amène un peu de stabilité dans ce secteur.

.

La gestion calamiteuse dans les hauts salons du Stade Rennais aura plombé l'exercice 2015/16 du club breton.

La cohabitation Courbis/Montanier en image au Stade Rennais.

.

Une fin de saison gâchée

Tous les supporters y ont cru. Comme d’habitude avec le Stade Rennais ils ont été déçus. Pourquoi ? Rennes semblait pourtant avoir pris le bon wagon. Les places européennes étaient bien accessibles il y a encore quelques semaines. Que s’est-il passé pour que le club breton s’essouffle une nouvelle fois en toute fin de saison ? La première raison est sportive, les autres beaucoup moins. Clairement le Stade Rennais a profité d’une belle dynamique après l’arrivée de Rolland Courbis. Ce dernier a hissé le club jusqu’au podium. Mais une fois cette dynamique coupée, l’équipe n’avait pas le fond de jeu nécessaire pour continuer a enchaîner les résultats et espérer accrocher une place qualificative pour l’Europa Ligue. Certes l’équipe était en difficulté sur le terrain mais le contexte, l’environnement du club, était loin d’être propice aux bons résultats.

En effet Rolland Courbis étant déjà sur la sellette avec plusieurs rumeurs sur un potentiel successeur en fond. De quoi perturber l’effectif de joueurs en place, puisque l’arrivée d’un nouveau coach implique un grand nombre de changement, de choix de joueurs…. De plus, l’homme providentiel de cette saison, Ousmane Dembélé, a du en plus contrôler une avalanche médiatique a son égard. Des compliments, beaucoup, mais aussi des rumeurs (encore) qui ont perturbé le jeune rennais de seulement 18 ans.

Le Stade Rennais et son président René Ruello auront commis beaucoup trop d’erreurs de gestion pour espérer terminer européen. Des erreurs qui se seront payées cash cette saison. Le club de la capitale bretonne semble pourtant repartir du bon pied. En effet, Christian Gourcuff a déjà été annoncé comme nouvel entraîneur et Ousmane Dembélé a déjà officiellement rejoint Dortmund. Le Stade Rennais s’évite un « feuilleton Dembélé » et peut repartir rapidement sur des bases saines avec Christian Gourcuff. Reste a voir la gestion de l’effectif qui promet un été animé au bord de la Vilaine…

Auteur : Titouan Desnos

Supporter rennais inébranlable, malgré les saisons, les défaites, les finales.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Interview avec l'un des instigateurs du projet Hors Jeu.
David Dufresne (Hors Jeu) : “Ce qui nous a semblé intéressant, c’est de voir à quel point le football croise l’hyper capitalisme”

On vous parlait la semaine dernière du web documentaire Hors Jeu. Dans la foulée de notre contact, on a sollicité l'une...

concours-umbro-au-premier-poteau-fcn-smc
Gagne tes places pour Nantes – Caen avec Umbro et APP

A l'occasion de l'avant dernière journée du championnat et pour le dernier match du FC Nantes à domicile cette saison,...

rame-girondins-bordeaux
FCGB : Qui pour succéder à Ramé ?

On ne répétera jamais assez que la saison des Girondins de Bordeaux est catastrophique. Dans le marasme ambiant, vient la...

Fermer