Real Sociedad, pourquoi ça ne marche plus?

20
octobre
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Seulement 15eme du classement avec 7 points en 8 journées, la Real Sociedad n'a pas la même réussite que l'année dernière. Alors, c'est quoi le problème ?

Seulement 15eme du classement avec 7 points en 8 journées à l’aube de la 9ème journée de Liga, le club basque n’a pas la même réussite que l’année dernière. Alors, c’est quoi le problème ?

8 matchs sans victoire toutes compétitions confondues, c’est la série que vient de casser la Real Sociedad en s’imposant ce samedi sur la pelouse du FC Valence. Et 8 matchs sans victoire, ça fait long pour un club qui accrochait la 4eme place la saison dernière et joue l’Europe cette année. C’est la dure réalité du nouveau statut de la Real Sociedad, attendu au tournant et qui joue maintenant sur plusieurs tableaux. Une succession d’événements ont transformée le succès du club en une situation inquiétante.

L’éclair de Griezmann

Pourtant tout avait bien commencé pour les Espagnols. La démonstration offerte à Gerland face à Lyon, et ce ciseau magnifique d’Antoine Griezmann qui se révélait au grand public, laissait entrevoir le renouveau de la Real. Celui du début des années 2000 avec Nihat, Darko Kovacevic et Xabi Alonso, le tout coaché par Reynald Denoueix.

Mais la double victoire face à un cador du championnat français (c’est comme cela qu’on présentait Lyon à ce moment…) a été l’arbre qui cache la forêt. Après cette qualification en Champion’s League, les coéquipiers d’Antoine Griezmann ont perdus leurs deux matchs européens et ont enchaînés trois nuls et trois défaites en championnat.

Plusieurs êtres vous manquent…

On peut trouver des causes à cette traversée du désert évidemment. Le départ de Montanier peut être présenté comme la principale raison. L’entraîneur français, parti relever le challenge rennais (et quel challenge !), est remplacé par son adjoint basque Jagoba Arrasate. Pour info, les seules expériences du monsieur en matière d’entraîneur sont trois saisons en D5 et D4 espagnoles… Alors les dirigeants ont préférés jouer la continuité, mais l’épisode Villanova à Barcelone montre que ce n’est pas tout le temps une bonne idée.

Mais il y a un départ aussi grand que le front d’Arjen Robben, c’est celui du maître à jouer Asier Illarramendi. Parti garnir le banc du Real Madrid pour 39 millions d’euros, la crise est rude en Espagne, il a laissé un vide créatif dans l’équipe. Un vide qu’on bien essayé de compenser les dirigeants basques en achetant l’espoir éternel Esteban Granero. Mais le bougre s’est blessé pour 6 mois. Du coup c’est à Antoine Griezmann, Xabi Prieto ou David Zurutza de jouer les accélérateurs de jeu en plus de porter l’équipe techniquement. Une charge trop lourde pour ces trois hommes, qui ne peuvent souffler en semaine avec la Ligue des Champions. Et oui, la compétition rêvée par tous les joueurs peut se révéler être un cadeau empoisonné, Auxerre peut en témoigner.

Une situation que la Real d’il y a 10 ans avait aussi connue. Se frayant un passage jusqu’en 8eme de finale (éliminée par Lyon !), l’équipe avait fait un parcours peu reluisant en Liga, terminant à la 15eme place. Mais tout n’est pas si noir pour les partenaires d’Antoine Griezmann. Sur les 6 matchs sans victoires en championnat, il y a tout de même comme adversaires l’Atletico Madrid, le FC Barcelone, Malaga et le FC Séville. Tous des membres du top 10 l’année dernière et loin d’être des concurrents faciles.

À la Real Sociedad de prouver qu’elle a de la ressource et qu’elle est plus forte que sa grande sœur de 2004. Les basques avaient enchaîné trois saisons sans éclats pour finir relégués en 2007.

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Arrivé cet été en provenance de Bordeaux, Anthony Modeste est en pleine ascension avec son club d'Hoffenheim. Portrait d'un joueur souvent irrégulier
Anthony Modeste, der serial Torjäger außer dem Rhein

Arrivé cet été en provenance de Bordeaux, Anthony Modeste est en pleine ascension avec son club d'Hoffenheim. L'attaquant français affole...

Après un court passage en seconde division, le sous-marin jaune de Villareal refait surface en Liga et réalise un début de saison prometteur.
Villarreal, le sous-marin jaune refait surface

Après un court passage en seconde division, Villarreal à retrouvé l'élite du football espagnol lors de cette saison 2013-2014. Étincelant...

Ces dernières années l’AS Roma n’était plus que l’ombre d’elle-même mais cette saison avec Rudi Garcia aux manettes la donne parait bien partie pour changer
Roma, ville éternelle, ambitions (re)naissantes

De désillusions en mauvais résultats, l’AS Roma n’était plus que l’ombre d’elle-même ces dernières années. Mais cette saison, avec Rudi...

Fermer