Raoul Loé : des cours de Cergy-Pontoise au Camp-Nou

01
février
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Raoul Loé, ici face au real Madrid

À 23 ans, Raoul Cédric Loé fait partie de ces joueurs professionnels inconnus du grand public, mais qui évolue pourtant au plus haut niveau, en l’occurrence, au club de l’Osasuna Pampalune, en Liga espagnole.

Regard sur un parcours atypique, retraçant l”itinéraire d’un jeune parisien, des terrains de street-football de Cergy-Pontoise au Camp-Nou.

Né à Courbevoie, en région parisienne, Raoul Loé s’est très vite trouvé une passion commune avec ses voisins d’immeuble, le football. Dans les parcs, terrains vagues et autres terrains de street-football de la banlieue parisienne, le jeune Raoul rêvait de grandeur, de clameur, de chants de supporters, de grands matchs, comme beaucoup de gamins il rêvait simplement de devenir un grand joueur. Après une scolarité difficile, sur les bancs de Courbevoie, il décide de forcer le destin et rejoins le club de Cergy-Pontoise par lequel il a été repéré lors de tournois locaux. Très vite, il est à nouveau repéré, cette fois-ci par un centre de formation, celui de Bretigny sur Orge, dont l’équipe senior n’évolue même pas au niveau national, mais dont les structures de formation pour les jeunes joueurs, entre 13 et 17 ans sont les plus “abordables” pour sa famille. Raoul quitte donc le Nord de Paris pour se former à Bretigny sur Orge, une centaine de kilomètres plus au sud. Comme beaucoup de jeunes de son âge ( 14-15 ans ), c’est un changement assez radical, difficile à supporter, mais une étape indispensable pour songer au haut niveau. Il rejoint alors le Lycée Jean-Pierre Timbaud de Bretigny, où il fera ses classes en sport études. Son avenir lui appartient désormais.

Raoul Loé, ici face à Lionel Messi

Raoul Loé, ici face à Lionel Messi

Au terme de sa formation, il évolue deux saisons pour le club de Bretigny sur Orge, le partenariat signé entre le CSBF (CS Bretigny Football) et l’AJ Auxerre, en 2006, aurait pu permettre au jeune Loé de rejoindre l’emblématique club bourguignon, mais il n’en fut rien. C’est alors l’heure de l’exil pour Raoul, attiré depuis son plus jeune âge par les grands clubs espagnols, notamment le Real Madrid, il choisit l’Espagne pour son premier contrat pro. Il quitte donc la région parisienne et s’installe à Ceuta, où il évoluera pendant deux saisons pour l’AD Ceuta. Ce club a la particularité d’être le seul club espagnol situé sur le continent africain (Ceuta est une péninsule du Nord Maroc, qui fait face à l’Andalousie), un cas sans doute rare dans le monde entier. Raul Loé jouera à Ceuta, en Segunda B (équivalent du National en France), pendant deux saisons, avant de saisir l’opportunité de sa jeune carrière. Repéré par les émissaires basques de l’Osasuna Pampelune lors des confrontations entre Ceuta et le FC Barcelone (Coupe du Roi), le français cède aux sirènes du club basque et de ses promesses d’élite.

Il signe en Août 2011 à Pampelune, où il évoluera une partie de la saison avec l’équipe réserve. Mais le staff de l’Osasuna prendra rapidement confiance du potentiel eu jeune français en lui faisant signé, en 2012, un nouveau contrat, portant jusqu’en juin 2015, et en lui donnant, dès le début de la saison, une place de titulaire qu’il saura fructifié par des prestations remarquables, et remarquées. Souvent décrit comme un milieu défensif (son poste de formation), Loé a été replacé plus haut (il évolue souvent en soutien de son attaquant) par José Luis Mendilibar, entraîneur de l’Osasuna. Une confiance qui semble le porter : cette saison, Raul Loé c’est 16 matchs, dont 14 titularisations. Loé c’est surtout un but ! Un seul ? Oui peut-être… mais quel honneur, quel aboutissement, quelle “revanche” sur les moments difficiles de la banlieue parisienne, quel éclat aux yeux du monde d’inscrire ce but sur le terrain du FC Barcelone, face au très grand Barça ; un but synonyme d’égalisation (Osasuna s’inclinera finalement 5 – 1 au Camp Nou), plein de promesses pour l’avenir, même si les Basques sont mal embarqués, il est parfois des histoires qui sortent de l’ordinaire, des hommes que l’ont remarque, et Raoul Loé, jeune français de 23 ans sait se faire remarquer !

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
Robin Van Persie et Manchester United dominent la Premier League
Premier League : United en route vers le titre

Ce mardi et mercredi se jouait la 24ème journée de Premier League. Newcastle retrouve des couleurs grâce à ses Français,...

Lille doit absolument s'imposer ce soir contre le Bayern Munich en LDC
Surprises d’Europe à mi-saison

La mi-saison vient d’être passée, le mois de janvier touche à sa fin et les premiers bilans de 2013 sont...

Cristiano Ronaldo a signé un triplé contre Getafe
Le Barça de retour au top, le Real à deux vitesses

Ce week-end avait lieu la 21ème journée de Liga, le Barça et le Real ont confirmé être les deux géants...

Fermer