Qui pour la Premier League 2013-2014?

22
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Cardiff City en Premier League

Un nouveau club gallois en Premier League, le retour des Tigers de Hull City et des outsiders qui vont se battre jusqu’aux play-offs. L’antichambre du meilleur championnat du monde est pleine de surprises.

Les favoris

Cardiff : 1er, 84 points

Habitué aux joutes du Championship, cela fait 4 ans que les « Bluebirds » de Cardiff manquent l’accession de peu (3 fois éliminés dans les « play-offs » de fin de saison). Cette année, les gallois ont mêlé la puissance de leur collectif avec l’ajout de quelques valeurs sûres, Craig Bellamy en tête. L’ex-joueur de Liverpool et Manchester City, qui avait déjà fait une pige d’un an au Pays de Galle, n’a pas été un élément décisif dans la saison, mais au côté d’habitués de la Premier League comme Helguson ou du français Rudy Gestede (ex-Metz), ils ont tranquillement survolé ce Championship, s’installant dès la fin novembre à sa tête pour ne plus la lâcher. Le 16 Avril dernier, un nul face à Charlton les assure de retrouver la Premier League, après 51 ans.

Le joueur à suivre : Aron Gunnarsson. L’international islandais a formé une doublette très efficace au milieu avec Peter Whittingham, auteur de chacun 8 buts.

Hull City : 2nd, 78 points

L’ancien club de Bernard Mendy avait fait forte impression lors de son passage en Premier League, notamment lors de sa première partie de saison quand les Tigers étaient à la lutte pour les places européennes avant de craquer complètement et finir 17eme. Descendu l’année d’après, Hull City a végété pendant 2 ans dans le milieu de tableau avant d’être de nouveau dans la course pour la montée, grâce à l’arrivée de l’entraîneur Steve Bruce. Après un départ assez moyen, l’équipe a commencé à engranger les victoires, s’appuyant sur des jeunes promesses comme Jay Simpson (ex-Arsenal), Robbie Brady, James Chester ou Corry Evans (ex-Manchester United). Ce dernier est d’ailleurs le frère de Johnny Evans, titulaire à MU. Avec 7 points d’avance sur le 3eme, Hull City peut envisager sereinement la fin de saison et les 2 journées restantes par sa deuxième place qui les propulse directement vers l’échelon supérieur, sans passer par la case « barrages » !

Le joueur à suivre : Auteur de 12 passes décisives cette saison, l’irlandais Robbie Brady s’impose comme un des joueurs majeurs de l’effectif, au même titre que le capitaine Slovène Robert Koren, mais c’est surtout Sone Aluko qui peut être le joueur déterminant en Premier League. Déjà titulaire aux Rangers la saison passée, l’ailier nigérian a quitté le navire gratuitement et s’est imposé comme un dynamiteur hors-norme.

Watford : 3eme, 71 points

Le club de Watford, qui possède dans ses supporters Sir Elton John, est dans une situation particulière : il a été racheté par la famille Pozzo, propriétaire de Grenade et surtout de l’Udinese. Du coup, les clubs anglais et espagnols sont tous deux des faire-valoir de l’italien, qui leur prête de nombreux joueurs. Watford a donc dans son effectif pas moins de 7 joueurs de l’Udinese, dont le défenseur Neuton, le milieu Suisse Almen Abdi et les attaquants Vydra et Geijo. Une stratégie payante puisque le club est la meilleure attaque de Championship, avec 78 buts marqués, dont 20 par le tchèque Vydra. Leur entraîneur est un habitué de la Premier League, bien connu des supporters de Chelsea ou de West Ham : Gianfranco Zola. Cependant, cette troisième place n’étant pas qualificative directement, Watford va devoir encore batailler pour les barrages, en espérant imiter leurs « partenaires » étrangers en première division espagnole et italienne .

Le joueur à suivre : Manuel Almunia savoure l’idée de retrouver la Premier League. L’ex-gardien d’Arsenal a subi quelques blessures, mais a malgré tout été décisif pour l’équipe des « Hornets », avec 9 clean sheets à ce stade. Sa connaissance du haut niveau pourrait être décisive si Watford y accède et décide de le garder, histoire de ne pas refaire comme les deux dernières montées : une vingtième place à la clé.

Les outsiders :

Brighton and Hove Albion : 4eme, 66 points

L’équipe des « Seagulls » (les mouettes, comme en parlait si bien King Cantona!), montée l’année dernière en Championship, espère la même réussite cette saison après avoir été une des bonnes surprises en 2011-2012. L’équipe est à forte connotation espagnole avec 5 joueurs concernés, dont l’ailier Vicente, coachée par l’hispanophone Gustavo Poyet, ex-milieu offensif uruguayen passé par Chelsea ou Tottenham. Mais les joueurs majeurs de l’effectif sont les anciens internationaux de Manchester, Wayne Bridge (City, défenseur) et Tomas Kuszczak (United, gardien), qui boostent un groupe déchaîné à l’idée de retrouver la Premier League, 30 ans après. Au plus grand plaisir de Darren Tulett.

Crystal Palace : 5eme, 66 points

Après un premier mois de compétition désastreux, avec trois matchs pour trois défaites et une défense à la peine, l’équipe de Londres,

pourtant loin d’être favorite (ils ont fini 17eme la saison dernière), s’est recentrée autour de ses joueurs offensifs comme Glenn Murray, meilleur buteur de la division avec 29 buts et le petit prodige anglais Wilfried Zaha, formé au club, qui partira la saison prochaine à Manchester United (pour 18 millions d’euros quand même!). Les Eagles vont quand encore devoir s’appuyer sur ses deux hommes pour espérer devenir le 6eme club de Londres en Premier League.

Leicester City : 6eme, 64 points

Le 6eme de Championship est aussi le plus sous pression. À deux journées de la fin, le club racheté par un millionnaire thaïlandais en 2010 a longtemps galéré avec ses ambitions, notamment le passage catastrophique de Sven-Goran Eriksson. Mais cette saison, tous les supporters des « Foxes » souhaitent que ce soit la bonne. Le club a longtemps été abonné à la 5eme place, mais connaît lors des derniers matchs des résultats mitigés, restant sous la menace d’une éviction cruelle du groupe promis aux barrages.

Les clubs qu’on aurait aimé voir

Nottingham Forest (8eme, 63 points) et Leeds United (11eme, 58 points)

Le club titulaire de plus de Ligue des Champions que de championnats d’Angleterre peut encore compter sur un faux pas d’un des six premiers, pour lui chiper sa place au buzzer. Un retour d’un tel club historique en Premier League aurait laissé rêveur. Mais cette saison, pourtant assez bonne au vu des résultats, a été minée par les différents entraîneurs qui se sont succédé. Pas moins de 5 de juillet à février, de quoi faire regretter les fans de Nottingham.

Leeds United aussi était bien parti, mais comme lors des deux dernières saisons, les Peacocks ont connu un gros trou d’air et encore une fois ils finissent en dehors des six premiers, avec de gros regrets. Surtout que la situation du club n’est pas au mieux, la vente à des investisseurs étrangers en janvier laissait penser à un développement financier pour atteindre une Premier League quittée pour ce genre de soucis, mais voilà que les investisseurs veulent maintenant vendre, combinant déception sportive et financière. Triste, pour un club qui a fait partie de l’élite du football anglais au début des années 2000.

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
suarez ivanovic
Tottenham et Liverpool, c’est fou !

Un dimanche garni en Premier League, avec deux affiches alléchantes, au scénario renversant. Tottenham offre un cadeau à United et...

Le Celtic Galsgow est champion
La suprématie du Celtic ne fait que commencer

Comme prévu, le Celtic est devenu champion d’Écosse pour la 44ème fois de son histoire, et ce, alors qu’il reste...

Santi Cazorla, Arsenal
Arsenal, le service minimum

Pas de grands changements de l'autre côté de la Manche. Lors de cette 34eme journée, Wigan a raté une chance...

Fermer