Quaresma, retour vers le futur

27
février
2014

Auteur :

Catégorie : Europe

Mal embarqué en Europa League, le FC Porto peut en revanche compter sur le retour d'un joueur en forme, Ricardo Quaresma

Mal embarqué en seizièmes de finale de l’Europa League après un nul au match aller dans son antre du Dragão (2-2), après avoir pourtant mené 2-0 face à l’Eintracht Francfort, le FC Porto, à la peine en championnat également, joue une partie de sa saison ce jeudi à l’occasion de son déplacement en Allemagne pour le match retour. Le club portugais pourra compter à cette occasion sur l’un de ses rares hommes en forme, en l’occurrence Ricardo Quaresma.

Ce match retour s’annonce déjà décisif pour l’entraîneur Paulo Fonseca qui est sur la sellette après avoir essuyé un revers à domicile en championnat face à la modeste équipe d’Estoril (0-1), alors que Porto était invaincu depuis cinq ans en championnat à domicile ! Largué à sept points du Benfica, le club portiste a également cédé la deuxième place du classement à l’autre équipe lisboète, le Sporting, qui a notamment formé Quaresma. Retour sur un éternel espoir déchu du football mondial.

Le retour de l’enfant prodigue

Les fulgurances de l’ailier ont longtemps jalonné sa carrière entre coups d’éclat et échecs fracassants. Quaresma s’est un peu éparpillé au fil de celle-ci et fait déjà partie de la longue liste des talents gâchés du football. Fraîchement débarqué du club d’Al-Alhi où il a compilé trois buts en une douzaine de rencontres et amassé les millions, le portugais a rapidement retrouvé ses marques à Porto dans le club qui l’a révélé aux quatre coins de l’Europe. Il a récupéré le numéro 7 laissé libre par Juan Manuel Iturbe, qui explose de son côté cette saison au Hellas Vérone. Un retour pour l’instant payant puisque Quaresma a déjà inscrit pas moins de 4 buts en 10 matches toutes compétitions confondues, dont plusieurs éclairs de génie comme en atteste son but somptueux du match aller contre Francfort. Il constitue un atout précieux dans une équipe en manque d’inspiration et qui n’a toujours pas comblé le départ de ses deux anciens milieux créateurs James Rodriguez et João Moutinho, tous deux joueurs de l’AS Monaco désormais.

Objectif Mondial

En prenant la décision de rebondir dans son pays en signant en janvier 2014 un contrat de deux ans et demi avec Porto, Quaresma a fait un choix qui s’avère judicieux puisqu’il s’est relancé dans la course à la fameuse liste des 23 dans l’optique de la Coupe du Monde. En se donnant les moyens de participer enfin à la plus grande des compétitions internationales (trop jeune en 2002, écarté

à la surprise générale par Scolari en 2006, loin de son meilleur niveau en 2010), l’ailier de 30 ans aux 35 sélections a clairement une carte à jouer en Selecção. Si CR7 demeure incontournable en club comme en sélection que ce soit dans l’axe ou à gauche, son poste préférentiel, Quaresma pourrait tirer profit de la mauvaise situation de Nani, embourbé à Manchester United et qui n’a disputé qu’une dizaine de rencontres cette saison, des graves blessures de Vieirinha et de Bruma, ainsi que de l’inconstance de son coéquipier Varela. En somme, le bonheur des uns fait le malheur des autres. En alignant les bonnes performances, il pourrait même retrouver des galons de titulaire et jouer un rôle majeur dans la quête d’une première étoile pour le Portugal. Quaresma revient de loin et le sait. Plus convoqué depuis juin 2012 en sélection contre la Turquie, il a une occasion unique de redonner de l’allant à une carrière plutôt quelconque jusqu’ici loin de son immense talent unanimement reconnu. Adroit devant le but et agile techniquement, l’ex-joueur du Barça, de Chelsea et de l’Inter entre autres, s’est rappelé au bon souvenir des supporters lusitaniens en suivant la voie de certains joueurs qui sont revenus glorieusement à Porto pour y gagner des titres comme Vitor Baia, Jorge Costa, Hélder Postiga ou plus récemment Lucho Gonzalez. La tradition des revenants à Porto a donc tendance à se perpétuer. Il est encore temps de rattraper le temps perdu pour Quaresma qui voit enfin le bout du tunnel après des années d’errance. Revenir à la case départ pour mieux repartir de l’avant, tel pourrait être le credo de Quaresma.

Auteur : Sébastien Caquineau

Né une année où le Ballon d'Or était français et l'OM en finale de Ligue des Champions. Mais ça, c'était avant. Bref, les temps ont changé mais la passion du foot perdure.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
Outre les performances de Diego Costa, si l'Atletico Madrid réalise une si bonne saison, c'est aussi grâce à Thibault Courtois, solide dernier rempart.
Courtois, la muraille belge

Et si finalement Thibaut Courtois était l’atout numéro de l’Atlético Madrid cette saison ? Dans l’ombre du buteur Diego Costa, auteur...

Nombreux sont les grands joueurs issus du centre de formation de l'Ajax Amsterdam et Davy Klaasen pourrait bien suivre les traces de ses prestigieux ainés !
Davy Klaassen, le nouveau diamant de l’Ajax

C’est la mainmise d’Amsterdam sur le commerce de diamant au XVIIIème siècle qui lui a valu le surnom de «ville...

Auteur d'une série de 9 matchs sans buts encaissés, le Celtic possède 15 points d'avance sur ses adversaires et est assuré d'être sacré champion d'Ecosse.
Trop facile pour le Celtic …

9 matchs de championnat sans le moindre petit but encaissé : voilà la série en cours du Celtic. Largement dominateurs...

Fermer