PSG/OM: Quelle valeur exactement?

02
mars
2014

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

psg-om-clasico

C’est tous les ans, la même histoire, la même chanson, les mêmes cyniques moquant le classique « à  la française » sans oublier le même cirque de la part de Canal nous vendant son « derby ». Entre ridicule et élitisme, il doit y avoir un juste milieu. Parce que définitivement, ce match n’est pas un simple Toulouse/Lorient…

 

Gloire au “PSG/OM”, fuck le classique

Il y a 3 ou 4 ans, Hervé Mathoux a lancé le truc, appeler le match PSG/OM, le clasico. Puis il a essayé de le franciser (le classique) puis retour à l’espagnol et depuis alternance. Forcément ça fait tâche quand le Barça et le Real, se disputent sans relâche la suprématie nationale voir européenne sur ces 90 minutes de vrai clasico. Il faut en plus de ça ajouter la dimension politique(indépendance de la Catalogne, club du Roi….) et vous obtenez un vrai « classique » de légende. Il y a des moments où ce simple match de foot a représenté plus qu’un simple affrontement sportif. Le pré se substituant aux causes sociales ou politiques. Une chose que l’on a jamais eu en France et que l’on aura sans doute jamais. Certes, on a bien les derbys du Rhone ou du Nord(le Riche contre le Pauvre pour schématiser) mais on reste loin, très loin d’un Superclasico, par exemple.
Ce manque de culture foot et d’identification totale a son équipe fait que l’on aura jamais de « Old firm », jamais de « derby di Roma », jamais de « Pana/Olympiakos ».

Apparemment, ça a besoin d’être dit. Now, let’s move on !

 Dans les bonnes vieilles nineties, on appelait encore ce “classique”, le “OM/PSG” ou le “PSG/OM”. Epoque bénite où les deux équipes étaient souvent au top, l’Europe pas encore barceloniréaliser et l’attente grande entre ces deux institutions française. Une rivalité a été un peu brodée par Canal et Tapie, la sauce est montée et l’attente est née tous les ans autour de ce match. Ipso facto ce match a une histoire. Une histoire récente et un peu moins passionnante que les légendes espagnoles, écossaises ou argentines mais une histoire quand même ! Arrêtons donc de la dénigrer alors que notre championnat souffre déjà cruellement de folklore. Parce que le foot ce n’est pas qu’une simple histoire de performance athlétique mais également une machine à symboles pour lesquelles l’on veut s’enflammer. Ce soir, ce ne seront pas seulement trois points qui seront en jeu pour des millions de fans !

 Pas décisif mais joué à fond!

D’un point de vue sportif, le mastodonte de la capitale ne va pas trembler pour ses acquis à l’heure d’entrer sur la pelouse. Avec 5 points d’avance sur les autres nouveaux riches(d’avec qui, ils ont disputé le classique à moustache®) plus une défaite de ceux ci en match avancé, ils termineront au pire la soirée confortablement en tête de la L1. Au mieux avec 8 points d’avance et un titre quasi acquis. S”il ne l’est pas déjà…. La bande à Blanc peut d’ores et déjà se concentrer sur le défi européen.

Chez des méditerranéens lancés dans la course à la troisième place qui était censé leur revenir de droit en début de saison, la situation est plus compliquée et les trois points plus nécessaires. M’enfin, ils feraient plus office de cadeau que de remplissage du plan de marche. Le plan de marche c’est plutôt vaincre Nice, Rennes, Ajaccio, Guingamp et surtout Lille et Lyon à domicile plus glanés quelques points à l’extérieur, par exemple à Nantes, Reims ou Sochaux.

Les deux équipes vont-elles donc prendre le match à la légère ?
Absolument pas, et voici pour quoi, ce match est « un choc », les 22 acteurs vont mettre un point d’honneur à arracher des points finalement superficielles. Car ils sont tous bien conscient de l’impact que cela aura sur les fans, la presse et leurs égos. Une bataille pour la forme, pour le symbole !

Imaginez un Thauvin, qui l’a encore ouvert avant le match, scorer le but de la victoire ? Quel impact cela aurait-il ? Ou dans l’autre sens, un Verratti, déjà chouchou et jamais buteur ?
Il reste,ceci dit, plus probable que le Z en ajoute 2 à sa collection perso contre l’OM. Espérons qu’il aura du répondant en face parce qu’on ne voudrait pas voir l’intérêt du rdv mourir sous les millions…

Auteur : Mourad Aerts

Joue en troubadour sur tout le front de l'attaque. Amoureux du foot et de ce qu'il représente partout dans le monde

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Laura Bourguoin ASJ Soyaux
Laura Bourgouin (ASJ Soyaux) « On a mis du temps à réaliser »

L'ASJ Soyaux-Charente, ça vous dit quelque chose ? C'est l'histoire d'un promu qui a décidé de jouer de bousculer un...

Kurzawa
Kurzawa : un avenir en bleu ?

[View the story "Kurzawa : un avenir en bleu ? " on Storify]

Le renouveau de Mounier
Le renouveau de Mounier

Auteur de l’ouverture du score et d’une nouvelle prestation aboutie ce samedi face à la lanterne rouge de la Ligue...

Fermer