Jocelyn Veluire (LFP.fr) : “Nabil Fekir, la confirmation d’une révélation”

25
octobre
2014

Auteur :

Catégorie : Interviews / Ligue 1

jocelyn-veluire

Journaliste pour LFP.fr depuis deux ans, Jocelyn Veluire commente tous les week-ends les résumés de Ligue 1 pour l’interface principale du football professionnel français. Il travaille ainsi sur 8 à 9 matches du championnat de France par journée. On a donc fait appel à lui pour préfacer les deux chocs de la 11ème journée, PSG-Bordeaux & Lyon-Marseille. Rencontre avec un méconnu mais véritable spécialiste de notre cher feuilleton hebdomadaire.

Jocelyn, qui aurait pu croire que le PSG & Bordeaux seraient à égalité de points après dix journées…

Certainement pas les Bordelais ! Les Parisiens sont sur le podium, ce qui reste un classement correct. Mais au regard des ronronnantes dernières saisons des Marine et Blanc, c’est tout à fait surprenant. L’arrivée de Willy Sagnol a permis d’installer une nouvelle dynamique, aux joueurs de montrer un nouveau visage et de (re)devenir intéressants dans le jeu. Ce qui n’empêche qu’ils soient dans une passe délicate en ce moment : on commence à voir le manque de profondeur du banc je pense. Leurs prestations actuelles sont donc un peu indigentes.

Le PSG étant branché sur courant alternatif, Bordeaux a toutes ses chances…

Pas forcément. Le courant passe justement bien pour Paris lors de grands événements. Comme lors de la rencontre face au Barça par exemple ! Là ce sera une affiche sur Canal, face à un adversaire qui a le même nombre de points au classement. Il n’y a donc pas de gage de sécurité pour les Bordelais. Le PSG se troue rarement à domicile, même cette saison. Tous les ingrédients sont réunis pour que les hommes de Laurent Blanc fassent un bon match. Bordeaux a répondu présent contre Monaco par exemple, mais c’était dans leur bonne période. Là ça s’annonce plus compliqué.

Pourtant, Edinson Cavani & Zlatan Ibrahimovic seront absents.

Voilà un élément qui pourrait jouer en faveur des Girondins. Mais Blanc a quand même des solutions, même si elles ne sont pas du calibre d’Ibra ou du Matador : Lucas, Jean-Christophe Bahebeck qui va pouvoir se montrer. Si c’était Bordeaux qui était privé de Cheikh Diabaté ou Diego Rolan ce serait plus compliqué, mais pour le PSG je ne suis pas trop inquiet. En plus le club au scapulaire est privé de Lamine Sané et de Tiago Ilori en ce moment, donc Sagnol ne va pas s’en plaindre. Quand on se souvient que Julien Faubert a dû jouer en défense centrale contre Caen …

Comment expliques-tu le renouveau bordelais ?

Bordeaux est une superbe ville. Il y fait bon vivre, il fait beau, il n’y a pas de pression… Marc Planus par exemple, qui a été formé au club aurait pu tenter une expérience ailleurs, ayant perdu sa place de titulaire. Mais il reste. Il y a un certain confort, c’est bien. Mais le revers de la médaille, c’est que ce confort empêche parfois les joueurs de se booster. C’est pourquoi les arrivées de Willy Sagnol, un entraîneur jeune avec un passé de joueur qui force le respect et d’un adjoint comme Patrick Guillou sont de vraies plus-values pour les Girondins. Ce n’est bien sûr pas gage de réussite, quand on voit les difficultés de Claude Makélélé à Bastia par exemple. Car jusqu’ici les joueurs adhèrent au discours et bien sûr à la philosophie de jeu de l’ancien capitaine du Bayern, certes : c’est une chose. Mais il faut que la qualité des joueurs suive. Et il n’y a pas de cador dans cet effectif … Il faut que tous les joueurs soient au top au même moment pour que l’équipe soit vraiment compétitive. A mon sens, Bordeaux a les qualités pour terminer dans les cinq premiers. Mais pas sur le podium.

De l’autre côté, Lyon sera un sacré révélateur pour l’OM version Bielsa.

D’une certaine manière, il y avait eu Saint-Étienne. Mais les Verts ont trop respecté Marseille en première mi-temps, et après c’était trop tard. Sur le papier, c’est effectivement le premier gros match à l’extérieur des Phocéens. Ce sont en plus les équipes qui pratiquent le plus beau jeu depuis un mois : c’est vraiment un régal de les voir jouer et cela se vérifie statistiquement et par dessus-tout au niveau comptable. Quand tu vois le match de Lyon contre Montpellier dimanche, la construction du but de Gignac contre Toulouse et ces dix passes en une touche de balle… Ce sera une belle bataille tactique. J’ai hâte de voir ce match.

Est-on en droit d’attendre de Yoann Gourcuff qu’il soit déterminant dans ce match ou c’est trop tôt ?

Tu m’aurais posé la question après le match contre Lille, j’aurais dit que c’était prématuré. Il a confirmé contre Montpellier et il est généralement performant quand il est bien physiquement et psychologiquement : c’est le cas. Il a la confiance de son staff, de ses partenaires et ça fait longtemps qu’on ne l’avait pas vu avec pareil sourire. En plus, en cas de victoire Lyon reviendrait à cinq points de Marseille donc l’équipe a plus que jamais besoin de lui. Vu qu’il monte en puissance, on est en droit de l’attendre au tournant. Espérons donc qu’il soit aussi bien dans sa peau pendant encore longtemps. Quand on se dit qu’il manque encore Clément Grenier par exemple, je suis vraiment confiant pour cette équipe.

Une belle surprise côté Lyonnais est Nabil Fekir : il a déjà marqué quatre fois en L1 cette saison.

C’est un joueur pétri de qualités qui déjà, a su très rapidement épurer son jeu. L’expérience qu’il a pu acquérir l’a beaucoup aidé, notamment en Ligue Europa. Il est également très à l’écoute, très intelligent et sait donc mettre ses multiples qualités au service du collectif. Pour moi, le but qu’il marque contre Montpellier est vraiment le but qu’aurait marqué un attaquant confirmé. Son parcours un peu chaotique l’a aussi servi : il a dû quitter le centre de formation de l’OL, partir à Saint-Priest en CFA avant d’être récupéré par Lyon après un match de Gambardella… Il sait d’où il vient, le chemin qu’il doit encore parcourir et il a les pieds sur terre. Il affiche aussi une certaine polyvalence : il peut jouer sur le côté, en numéro 10 (je le préfère d’ailleurs à ce poste-là) et bien sûr en soutien de l’attaquant. Je trouve que davantage qu’une surprise, c’est la confirmation d’une révélation.

Quelles failles l’OL peut-il exploiter dimanche à ton sens ?

En fait… Marseille n’a pas vraiment de failles ! L’assimilation du nouveau système est terminée, et c’est normal que ça ait mis du temps car les schémas de jeu de Bielsa sont assez complexes. Dans un premier temps, Lyon va surtout devoir surveiller Dimitri Payet & André-Pierre Gignac : au regard de leur début de saison tonitruant ils seront très difficiles à maîtriser. Si déjà, tu empêches le Réunionnais d’avoir son rayonnement habituel, Gignac aura forcément moins de ballons à négocier. Ensuite, si Lyon met d’entrée de jeu de l’intensité et de la rapidité, je crois que Nicolas Nkoulou & Jérémy Morel peuvent être pris à défaut. Rien que mettre de la variété dans les offensives en misant sur la vitesse de Lacazette, Fekir voire Clinton Njié sera déjà une bonne chose de faite. Les infiltrations de Jordan Ferri ou de Yoann Gourcuff peuvent aussi être très intéressantes, quand on sait que par moments Giannelli Imbula peut laisser des espaces dans son dos.

Pour finir, un pronostic pour les deux matches ?

Pour le match entre les deux Olympiques, je ne vois pas les Marseillais s’imposer à Gerland. Je vois un match avec des buts. Un nul 2-2 comme l’année dernière serait déjà bien, mais soyons fous : victoire de Lyon de 3-2 ! Pour l’autre rencontre, je vais être plus catégorique. Au moins deux buts d’écart pour le Paris Saint-Germain, un 2-0 par exemple.”

Propos recueillis pour Au Premier Poteau  par Bruno AHOYO 

Auteur : Bruno Ahoyo

Journaliste. Belge. J'adore le sport, l'histoire, la culture et les médias.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Interviews

Plus dans Interviews, Ligue 1
Après son match face à Toulouse, les hommes de Marcelo Bielsa enchaînent une huitième victoire consécutive, sans loose...
Bielsa a tout sauf la loose

Sur le podium depuis la cinquième journée et solidement installé à la première place depuis la sixième journée, tout semble...

Après l'écrasante victoire 5 à 1 de l'OL et avant le choc qui se profile face à l'OM dans une semaine, arrêtons nous sur le travail colossal de JMA!
Edito: Aulas, ce génie!

Ça fait un peu mal de le dire parce qu’on a pas toujours envie de défendre son football de gestionnaire...

bruno-taverne-belgique-bosnie
Bruno Taverne (BeTV) : “Il n’y a pas assez de travail tactique en équipe de Belgique”

Journaliste pour Canal+ Belgique puis BeTV après avoir été portier du RWDM à la fin des années 80, Bruno Taverne a...

Fermer