10 bonnes raisons de croire au maintien du FC Nantes en Ligue 1

07
juin
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

fc-nantes-ligue-1

Alors qu’ils venaient de retrouver la Ligue 1, dirigeants, joueurs et supporters ont pris un coup derrière la tête en début de semaine. Les canaris ont été interdit de recrutement par le tribunal arbitral du sport pendant une période d’un an suite à l’affaire “Bangoura.

Les observateurs sont pessimistes concernant l’avenir du FCN en Ligue 1, sans recrue(s), il sera très difficile de se maintenir dans l’élite du foot Français. Mais APP va vous démontrer en 10 points que le FC Nantes peut décrocher le maintien l’an prochain :

1 – Un collectif solidaire

Dans une équipe de football, la première des choses est d’avoir une entente, une osmose parfaite entre les joueurs. Cette saison, les canaris l’ont montré : l’expérience des Fabrice Pancrate, Ahmed Madouni associée à la jeunesse des Jordan Veretout et d’Adrien Trebel d’avoir un cocktail parfait. Les 24 joueurs de la maison jaune avaient le même objectif : remonter en Ligue 1. Ils l’ont fait.

2 – L’ambiance

Deuxième point important dans un effectif sain : l’ambiance dans le vestiaire, il faut toujours des bouts en train. Les nominés dans la catégorie chez les Nantais sont Lucas Deaux et Issa Cissokho.

3 – Une mentalité de gagneur

Un atout important aujourd’hui dans le football moderne. Avec un faible mental tu n’avances pas, tu lâches des points en route, pire tu peux faire exploser le vestiaire ou le diviser. Le FC Nantes l’avait connu par le passé, mais pas cette saison. Malgré quelques contre- performances, les canaris ont su gagner les points importants lorsqu’il le fallait, comme le match à Lens (2-1).

4 – Michel Der Zakarian

Le coach Franco-Arménien est un homme assez dur sur l’homme au fort tempérament. “MDZ” ou “Der Zak comme on l’appelle, a appliqué le même schéma qui lui avait permis de faire remonter le FCN en 2008. L’entraîneur des canaris n’hésite pas à dire les choses quand elles ne lui plaisent pas, certains en ont pris pour leur grade. Mais le jeu en valait la chandelle, tous dans le même sens, sinon la porte et la réserve attendaient ceux qui n’étaient pas concernés.

5 – Une défense de fer

La Ligue 1 n’est pas réputée pour être une division alléchante, on rappelle souvent que les coachs français sont frileux, jouant tout sur l’axe défensif. Oui mais le but dans le foot c’est de ne pas se prendre de but non ? Les Nantais l’ont compris, pour connaître les joies de la montée, il fallait un bloc défensif ! Une défense à 4 parfois à 5 (quand Ahmed Madouni était sur la pelouse). Les hommes clés de la défense se nomment Papy Djilobodji et Gabriel Cichero, le Sénégalais et le Vénézuélien étaient la force des jaunes et verts sur cet exercice. Selon toute vraisemblance, ils seront là l’an prochain. Tremblez Falcao et Ibrahimovic !

6 – La jeune garde

Avec cette interdiction de recrutement, il est clair qu’il faudra s’appuyer sur les jeunes du centre de formation. Cette saison, la CFA2 a connu les joies de la montée en CFA, les U19 ont remporté leur championnat tout comme les U17. La plupart ne seront pas conservés, mais cinq d’entre eux évolueront avec le groupe professionnel la saison prochaine. Un club des cinq qui rejoindra déjà la ribambelle des babys canaris déjà présents depuis une ou deux saisons : Jordan Veretout, Adrien Trebel, Koffi Djidji, Chaker Alhadur… Le renouveau passe aussi par les jeunes.

7 – L’explosion de certains joueurs

Dans l’effectif Nantais, il y a quelques éléments qui pourraient exploser en Ligue 1, la plupart ont eu une marge de progression importante au même titre que les jeunes. Mais ils ont prouvé en Ligue 2 qu’ils ne seraient pas que des faire-valoir à l’échelon supérieur.

8 – Le travail, dans une ambiance sereine

Malgré les problèmes qui s’accumulent, on notera qu’il réside une atmosphère calme à la Jonelière, le président Kita principalement sur Paris a laissé les pouvoirs à son fils Franck. Le directeur général du FC Nantes très apprécié par le coach et les joueurs relate généralement dans les médias qu’il n’y a aucun problème sur les rives du bord de l’Erdre. La communication passe bien avec Michel Der Zakarian. On est loin de l’époque Larièpe-Praud-Favard.

9 – Les supporters

Dans le foot, on parle souvent de “12ème homme”. Le FCN en a un, pendant toute la saison les supporters, quasiment tout le temps ont répondu présent en masse, pendant les périodes importantes et sur les matchs décisifs. On n’a pu le voir contre Angers, Monaco, Auxerre et Sedan. Avec une moyenne de 18 671 supporters, les canaris se placent dans le top 10 Français. Un soutien énorme, pour une ville de foot comme le targue généralement Michel Der Zakarian et ses joueurs.

10 – Car le FC Nantes reste un club historique du football en France

8 titres de champion, 3 coupes de France, des joueurs devenus internationaux formés chez les canaris. Un jeu, mais aussi des entraîneurs historiques (Arribas, Suaudeau, Denouiex). 44 saisons consécutives en Ligue 1 qui dit mieux? Personne. Des générations exceptionnelles, plus de 100 matchs en Coupe d’Europe. Une demi-finale en Ligue des Champions 1996 face à la Juventus. Pour son histoire et pour son patrimoine, le FC Nantes se devait de revenir en Ligue 1, mais doit maintenant y rester.

Auteur : Thomas Bernier

Amoureux du football, supporter du FC Nantes et fan de Norwich City.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
anin-nice
Kevin Anin victime d’un accident de voiture

Le milieu de terrain Niçois est dans un coma artificiel suite à un accident de voiture entre la nuit de lundi et mardi....

abidal-barcelone
Quand le Barça perd ses valeurs

C'est officiel depuis vendredi dernier, Éric Abidal ne sera plus un joueur du FC Barcelone la saison prochaine.

moutinho-james-porto
Ca y est, la Ligue 1 bascule dans une autre dimension

Déjà bien exposée avec les arrivées d'Ibrahimovic, Ancelotti, Thiago Silva au PSG, la Ligue 1 s'offre un (autre) énorme coup...

Fermer