Portugal, Quart de finale : « Check »

21
juin
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

cristiano_ronaldo_portugal

Début du second tour à Varsovie pour les premiers quarts de finale de cet Euro 2012. La République Tchèque comme le Portugal ont créé l’exploit en se qualifiant lors de leur dernier match malgré une entame plutôt délicate dans la compétition (défaite 4-1 des Tchèques contre la Russie tandis que le Portugal s’est incliné 1-0 face au favori, l’Allemagne). Le vainqueur retrouvera soit l’Espagne soit la France pour le compte des demi-finales. Voici la composition des deux équipes sans trop de surprise, a noté que le 11 portugais est le même depuis le début de l’EURO tandis que Darida a été préféré à Rosicky dans le rôle de meneur de jeu :

République Tchèque : Cech© – Gebre Selassie, Sivok, Kadlec, Limbersky – Plasil, Hübschmann – Jiracek, Darida, Pilar – Baros.

Portugal : Rui Patricio – J. Pereira, Bruno Alves, Pepe, Coentrao – Meireles, Veloso, Moutinho – Nani, Postiga, Ronaldo©.

Le film du match :

Le match débute sous un ciel orageux, les autorités ont choisi de couvrir le stade par prudence. Le match débute et contre toute attente, les Tchèques prennent le jeu à leur compte et n’hésitent pas à prendre des risques, eux « qui n’ont rien à perdre » selon Bilek, le coach de la Tchéquie.

Côté Lusitaniens, la nervosité se fait ressentir à l’image d’un Cristiano Ronaldo râleur ou encore d’une première échauffourée entre le latéral Limbersky et Nani sur une poussette de ce dernier dès le début de la rencontre. Le premier tir du match est tout de même à mettre à l’œuvre du Portugal qui semble tout de même maître de leur sujet. Au quart d’heure de jeu, la République Tchèque en est à son 4ème corner, tous très bien tirés et le manque de communication dans la défense portugaise les mets en danger. Le match est globalement équilibré mais les actions chaudes sont Tchèques avec le jeune Darida (21 ans) sur son côté droit, qui bouillonne et conforte les choix de son staff.

La partie s’emballe au fil du match avec des occasions des deux côtés. Cristiano Ronaldo tout d’abord se retrouve en situation de frappe dans la surface mais butte sur Cech, de toute façon il était hors-jeu. Le capitaine à une nouvelle fois l’occasion de faire la différence aux 25 mètres : il provoque, tergiverse mais n’obtient pas un coup-franc pourtant évident.

Alors que la République Tchèque procède désormais en contre, l’ancien lyonnais Milan Barros déborde et centre, repoussé par Pepe. Le Portugal est à la peine en terme d’occasion franche, Helder Postiga est transparent tandis que Nani semble tendu et ne se libère pas. Il n’y a que Cristiano Ronaldo qui fait la différence et le show : sur un service de son collègue madrilène « Pep », tente un super retourné acrobatique, malheureusement non-cadré !

Peu avant la mi-temps, on voit pour la première fois Helder Postiga dans le match, l’avant-centre cédant sa place suite à une blessure musculaire à son compère Almeida. Une fin de mi-temps incroyable avec un Cristiano Ronaldo toujours autant imprévisible : sur un nième enchaînement amorti de la poitrine-sombrero-frappe, il touche le montant gauche d’un Petr Cech battu. C’est la troisième fois qu’il touche les montants depuis le début de la compétition.

La mi-temps est sifflée sur un score nul et vierge (0-0), les Tchèques ont créé la surprise en défendant avec brio et en jouant les coups à fond, se montrant même à plusieurs reprises dangereuses. Reste à savoir s’ils sont dans la capacité de tenir 90 minutes … À leur tour, les lusitaniens ont clairement manqué d’occasions et n’ont pas réussi à concrétiser leurs quelques opportunités. L’entrée en jeu d’Hugo Almeida va peut-être dynamiser le front de l’attaque Portugaise qui manque d’inspirations. Il ne manque plus que des buts dans cette rencontre !

30 secondes de jeu après la reprise, sur un bon centre de Meireles, Almeida smashe une tête qui passe à côté. Les portugais reprennent sur de bonnes bases. Nouveau poteau pour Ronaldo, sur un coup-franc aux 25mètres. Cela se rapproche pour le portugais mais le cadre lui fait encore défaut. Le Merenge est intenable ce soir. Il est une nouvelle fois trouvé dans l’axe et obtient un corner. Dans la foulée, Nani obligera une belle détente de son compère de Première League : Petr Cech.

Almeida fait parler son jeu de tête et trouve le chemin des filets sur un bon centre de Nani, il est cependant logiquement signalé en position de hors-jeu. À l’heure de jeu, les portugais pourtant ultra dominateur se découvrent et se font de petites frayeurs, Pilar sur son côté gauche s’infiltre dans la défense mais son centre ne donne rien malgré la présence de deux attaquants aux avant-postes. La troisième frappe cadrée arrive à la 64 ème minute, c’est dire le manque de réalisme de la part des deux équipes ! Elle est l’œuvre de Mouthino. Cech la sort une nouvelle fois tel un chat bondissant. Le portier est encore mis à contribution sur une sortie imposante et rassurante devant Ronaldo. En boxant, il heurta tout de même le défenseur central Kadlec sévèrement touché.

Cristiano Ronaldo, une nouvelle fois décisif

À 20 minutes du terme, les Tchèques tiennent un nouvel exploit. À force de reculer et de défendre, cela devait arriver, ouverture du score de Ronaldo pour le Portugal ! Au bout de 80 minutes de jeu, la star européenne libère les supporters d’une tête plongeante très puissante. Cech est battu. République Tchèque 0 – 1 Ronaldo. La fin de match est globalement maîtrisée par les Portugais qui vont tenter d’enfoncer le clou, sans réussite.

Au final, la logique est respectée et le Portugal s’envole vers les demis tandis que les Tchèques sortent la tête haute de la compétition.

L’homme du match :

Incontestablement Ronaldo. Quelle classe chez ce joueur qui agace. Décrié pour des histoires extra-sportives(Le joueur aurait refusé de loger comme ses coéquipiers dans les chambres de l’hotel, il aurait exigé une suite personnelle ; autre histoire avec Carolina Fernandes, un mannequin portugais en boite de nuit…) le ballon d’or 2008 a répondu présent sur le terrain et ça, personne ne pourra le nier.

Le flop :

Sans hésitation, l’allier gauche Nani. Pourtant excellent depuis le début de l’Euro, il est complètement passé au travers. Avertis très tôt en début de match, le mancunien semblait agacé tout au long de la rencontre … Une bonne frappe cependant en fin de match déviée en corner.

Les notes des titulaires :

République Tchèque :

→ Cech 8/10

→ Selassie 3/10 (surpris sur l’ouverture du score)

→ Sivok 4/10

→ Kadlec 6/10

→ Limbersky 4/10

→ Plasil 5/10

→ Hûbschmann 4.5/10

→ Darida 7/10

→ Jiracek 6.5/10

→ Pilar 7/10

→ Baros 5/10

Portugal :

→ Rui Patricio 6/10

→ J. Pereira 5/10

→ Bruno Alves 6/10

→ Pepe 5.5/10

→ Coentrao 6/10

→Meireles 5/10

→ Veloso 5.5/10

→ Moutinho 7.5/10

→ Nani 3/10

→ Postiga non noté

→ Ronaldo© 9/10

Auteur : Alexis Sourisseau

Alexis, dépendant de foot indépendamment de sa volonté.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
Présentation des quarts de finale de l’Euro 2012

La phase de poules s’est achevée ce mardi sur la défaite des bleus et la victoire des Anglais sur l’Ukraine....

grèce-karagounis
Euro 2012 : Les stats de la troisième journée

La 3ème et dernière journée de l’Euro vient de se terminer et nous connaissons désormais les 8 qualifiés pour la...

Lloris
Un match à oublier pour aller chercher l’exploit

Quatre jours après sa solide prestation contre l’Ukraine, une vague d’optimisme envahissait le camp tricolore avant ce dernier match de poule...

Fermer