Pogba, l’étoffe d’un futur ballon d’or ?

19
janvier
2014

Auteur :

Catégorie : Europe / Récompenses

Pogba permet à la juventus de continuer son incroyable série de victoires

À seulement 20 ans, le jeune international Français de la Juventus de Turin affole les recruteurs des plus grands clubs européens, prêts à investir plus de 60 millions d’Euros pour s’attribuer ses services. Si son avenir à Turin est aujourd’hui incertain, son talent, lui, ne fait plus aucun doute.

Déjà un taulier de la Juve et indispensable en équipe de France

Fantastique, incroyable, surréaliste, phénoménal…. Les qualificatifs manquent pour décrire ce qu’est en train de réaliser Paul Pogba du côté de la Vielle Dame. À à peine 20 piges, le gamin a déjà supplanté les Pirlo, Buffon et consorts dans le cœur des supporters Bianconeri. Une cote de popularité conforme à ses prestations sur le rectangle vert, tant le Français éclabousse la Série A de toute sa classe. À l’image de sa prestation d’hier soir contre la Fiorentina, où il a marqué son sixième but de la saison en Championnat, d’une frappe somptueuse des 20 mètres, quelques minutes après avoir offert un caviar à Arturo Vidal.

Oui, Pogba fait désormais partie des meilleurs milieux de terrain du monde. N’en déplaise à Sir Alex Ferguson, qui n’avait pas hésité à fustiger l’ex-Havrais lorsque ce dernier avait quitté les Red Devils pour rejoindre la Juve gratuitement au cours de l’été 2012, déclarant qu’il préférait le voir « bien loin de Manchester United », jugeant le français irrespectueux envers son club. Aujourd’hui, malgré toute la considération accordée à celui que beaucoup estiment comme le meilleur manager de toute l’histoire du football, on se demande si finalement, par simple frustration, l’Écossais n’avait pas inversé les rôles à l’époque : car en préférant sortir de la retraite Paul Scholes plutôt que de lui donner sa confiance, Sir Alex Ferguson n’a-t-il pas manqué de respect à Pogba ?

Dans tous les cas, le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeune français n’a pas eu besoin de faire couler beaucoup d’encre dans les médias pour lui apporter une réponse : véritable révélation de l’exercice précédent avec un scudetto et un titre de champion du monde des moins de 20 ans avec les bleuets à la clé, le français s’impose cette saison comme le taulier de la Juventus, au grand dam de Claudio Marchisio, poussé sur le banc de touche. Même chose en équipe de France, où il est devenu un élément incontournable de l’entrejeu imaginé par Didier Deschamps, au détriment de Mavuba, Gonalons voir Cabaye lorsque le sélectionneur privilégie un milieu à deux sentinelles.

Zidane: “Pogba a ce qu’il faut pour devenir Ballon d’Or”

Mais jusqu’où ira l’ascension de Paul Pogba ? La question mérite d’être posée. Certains diront que la réponse est suspendue à ses choix de carrière – Paris, le Real Madrid, le Bayern Munich, Manchester United sont prêts à faire des folies pour l’enrôler l’été prochain –. Mais concrètement, quel club, aussi grand qu’il soit, pourrait se permettre de se payer le luxe de posséder un tel talent dans ses rangs pour lui faire cirer le banc ? La concurrence avec Verratti ? Xavi Alonso ? Carrick ? Javi Martinez ? Kross ? Le meilleur joueur du monde de moins de 20 ans (Golden Boy 2013) l’écartera, comme il l’a si bien fait à la Juve, avec Pirlo, Vidal et Marchisio.

Car à l’image d’un Yaya Touré – certainement ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle à son poste – le Turinois sait tout faire : récupérer, orienter, percuter, frapper de loin, de près, délivrer la dernière passe. Une « polyvalence » technique rare dans le football moderne, bonifiée par une puissance athlétique et une intelligence de jeu au-dessus de la moyenne, et de surcroit une mentalité et une culture de la gagne rarissime pour un joueur de son âge. Reste désormais à gommer les erreurs de concentration qui lui coutent quelques fautes de relance, et à progresser sur le plan tactique, notamment dans le replacement défensif où il manque parfois de rigueur.

Des petits détails qui lui permettront de passer d’un statut de grand joueur à celui de meilleur joueur du monde ? Pour beaucoup, il en a les moyens. Et pour ceux émettent encore quelques doutes, ils devraient interroger Zidane à ce sujet. En marge de la cérémonie du Ballon d’Or, voici ce qu’a déclaré ZZ : « Dans quelques années, il fera partie des trois premiers. Mais pour le moment, il doit se concentrer sur sa progression. Mais il a ce qu’il faut pour être un futur Ballon d’Or »..Si le maître le dit, on veut bien y croire et s’accorder les rêves les plus fous, et tant qu’à faire qu’ils se réalisent à l’issue de l’année 2016.

« POGBA BALLON D’OR 2016 : grand artisan de la victoire des bleus à l’euro, le français met un terme à l’ultra-domination du duo Ronaldo/Messi sur la planète football » : la Une du quotidien L’équipe un matin de janvier 2017, ça aurait de la gueule non ?

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe, Récompenses
Ce samedi après-midi, Karim Benzema a inscrit le troisième but du Real Madrid face au Bétis Séville, son 100ème avec le Real.
Benzema entre dans l’histoire du Real Madrid !

Ce samedi après-midi, Karim Benzema a inscrit le troisième but du Real Madrid face au Bétis Séville, son 100ème avec...

Cristiano Ronaldo est le nouveau Ballon d'Or mais ce n'était pas la seul récompense remise ce lundi soir à Zurich. Retour sur cette riche soirée.
Soirée FIFA Ballon d’Or : le palmarès complet

Vous n'avez pas pu passer à côté de cette information ce soir, Cristiano Ronaldo est le nouveau FIFA Ballon d'Or....

Comme prévu depuis quelques semaines, Cristiano Ronaldo à remporté ce lundi le Ballon d'Or 2013 et devance au classement Franck Ribéry et Lionel Messi.
Cristiano Ronaldo, Ballon d’Or 2013

C'était presque devenu un secret de polichinelle, c'est désormais une réalité. Ce lundi soir, au Palais des Congrès de Zurich,...

Fermer