Plaidoyer pour la vidéo !

22
février
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

But valable mais refusé lors de la coupe du monde 2006

Raz le bol ! « It’s enough » ! Notre foot est un sport d’humains, joué par des humains, regardé par des humains, jugé par des humains, mais quand ces deniers comprendront-ils enfin que les machines sont devenues un outil pour améliorer ce sport, et non pas un substitut?

À l’heure où le football se joue à une vitesse supersonique, où les ballons deviennent des véritables bolides incontrôlables, où les joueurs développent des caractéristiques physiques de plus en plus impressionnantes, ne serait-il pas grand temps de tirer la sonnette d’alarme ? La vidéo dans le football, certains en parlent, d’autres l’essayent, d’autres la renient, qu’en est-il réellement ?

Aujourd’hui, Sepp Blatter a enterré la décision qui selon laquelle la vidéo sera belle et bien utilisée lors de la Coupe du Monde brésilienne, en 2014. Elle servira uniquement à savoir si un ballon a bel et bien franchi la ligne et, de fait, à accorder ou non un but “litigieux” sans le moindre doute. Franck Lampard appréciera ! Un bon début diront certains, insuffisant pour d’autres, inutiles pour les irréductibles. Certes, c’est là une très belle avancée dans le débat visant à amener définitivement la vidéo dans le football, mais soyons clair, les erreurs sont de plus en plus nombreuses, chaque week-end, dans chaque match, de chaque championnat, et il est tant d’agir. Les supporters s’indignent constamment contre l’arbitrage, mais aujourd’hui le « quatro » arbitral est-il toujours responsable ? Où ne fait-il pas tout simplement figure de bouc-émissaire parfait face aux carences de l’oeil humain, confronté à la vitesse du jeu, aux minuscules détails qui font pencher la balance, hors-jeu ? pas hors-jeu ? faute, pas faute ? main, pas main ? L’arbitre ne peut pas tout voir ! Et si pendant longtemps on ne lui en voulait que partiellement puisqu’on ne pouvait pas savoir s’il se trompait ou pas, la donne a fondamentalement changée. Aujourd’hui, le téléspectateur est le premier à savoir, le premier à voir, et le seul à “revoir”, impensable !

En Ligue 1 comme partout dans le monde, chaque journée connait son lot d’erreurs, jetons un oeil sur la dernière journée : Lorient – Evian (2 – 1), 20ème minute, pénalty non sifflé pour Lorient pour une main d’Angoula dans la surface, score potentiel 3 – 1 (pas d’incidence au classement) ; Bastia – Nice (0 – 1), 1ère minute, pénalty non sifflé pour Nice pour une faute sur Maupay dans la surface, 61ème minute, but de Maupay validé malgré une position de hors-jeu, score potentiel 0 – 1 (pas d’incidence au classement puisque score identique au score “réel”) ; Toulouse – Troyes (2 – 2), 37ème minute, but du Toulousain Ben Bassat valide, refusé, score potentiel 3 – 2 pour Nice (incidence au classement, Toulouse aurait du marquer 3 points, Troyes 0) ; Sochaux – Paris SG (3 – 2), 20ème minute, pénalty non sifflé pour Sochaux pour une main de Chantôme dans la surface, 66ème minute, pénalty non sifflé pour le PSG pour une faute sur Zlatan, 76ème minute, but validé de Sakho pour le PSG malgré un contrôle de la main de Lavezzi, score potentiel 4 – 2 pour Sochaux (pas d’incidence au classement). Résumé non exhaustif de fautes d’arbitrages flagrantes que la vidéo aurait pu éviter, en quelques secondes seulement, un 5ème arbitre (ou le 4ème qui pour le coup serait utile) dévolu à « la vidéo » aurait rapidement donné les informations aux arbitres concernés.

Désormais, cinq arbitres officieront en Coupe de France

Désormais, cinq arbitres officieront en Coupe de France

Aujourd’hui, les arbitres jouent avec des oreillettes, et avec la technologie moderne il est tout de même impensable qu’on ne songe pas sérieusement à installer, enfin, un (ou deux, ou trois) arbitre(s) devant des écrans, afin d’avoir un regard rapide, pointu, sans erreur. Le jeu se déroulerait, pour les phases arrêtées, buts, touches, corners, les arbitres « vidéos » seraient à même de prendre leur temps pour donner la balle à telle ou telle équipe en cas de réclamations « sérieuses », il ne s’agît évidemment pas de contester l’incontestable, et c’est là où les joueurs devront savoir s’adapter en ne réclamant pas, à outrance, sous peine de voir les matchs s’éterniser. Un allongement de la durée de match qui est l’un des arguments majeurs des sceptiques. Mais à la vitesse où les images arrivent, la vitesse ou l’information est donnée, on parle d’un quart d’heure, peut-être un peu plus pour certains matchs plus chargés en décisions litigieuses, de plus pour un match. Réellement impensable ? Au détriment de la vérité, de la bonne décision ?

Quid de nos chers hors-jeux ? La phase de jeu posant sans doute le plus de problèmes. Si, en effet, l’on pouvait revenir sur un but marqué, mais finalement refusé pour hors-jeu. Que faire en cas de hors-jeu signalé, et inexistant, les joueurs sont arrêtés et il est trop tard. Laisser le jeu se dérouler quoiqu’il arrive et prendre la décision après ? Ce serait anéantir le rôle de l’arbitre de touche, désormais réduit à lever son drapeau à gauche ou à droite pour donner une touche à l’une ou l’autre équipe. Proposition farfelue s’il en est, pourquoi ne pas supprimer le hors-jeu, après tout le foot à commencer sans hors-jeu, puis il a évolué, ce retour en arrière et l’annihilation de cette règle devenue la marque de fabrique de notre sport, semble improbable. La vidéo ne règlera pas tout, certes, mais elle aidera, et il est bien prétentieux de croire que l’homme n’a pas besoin d’aide pour prendre une décision, d’autant que les enjeux augmentent , les décisions sont de plus en plus « graves » et les erreurs peuvent engendrer des conséquences, pour le moment contrôlées, mais jusqu’à quand ? Faudra-t-il qu’un arbitre soit mis en danger pour qu’enfin, l’on décide à installer deux télés et un arbitre supplémentaire dévoués à « prendre la décision » ?

L’exemple pourrait venir d’autres sports, qui n’ont pas attendu moult débats inutiles pour se munir de tous les outils nécessaires à la prise de décision. En NBA, le jeu va à une vitesse folle, pourtant, en cas de litige, les arbitres n’hésitent pas à faire appel à leurs juges vidéos. Le jeu n’est jamais « haché », et personne ne conteste les décisions, puisqu’elles sont incontestables ! Le rugby, venu au professionnalisme sur le tard n’a pas hésité non plus, tout comme le football américain, le hockey ou encore le tennis. Tant d’exemples où la contestation existe, certes, mais où la réponse est cinglante, tranchée, définie et incontestable !

Zidane, trahi en finale de la Coupe du Monde 2006 par un 4ème arbitre trop voyeur et un écran de contrôle non règlementaire, ou Johnathan Pitroipa « réhabilité » lors de la dernière CAN, et qui a pu disputer la finale alors qu’il avait été suspendu, auront surement des avis contraires. L’exemple du Bukinabais est d’ailleurs un rappel du fait que la vidéo existe déjà dans le football, mais elle ne sert qu’à postériori, pour trancher une décision « disciplinaire ». Ayons foi en l’intelligence humaine qui saura, un jour prochain, avouer sa faiblesse et s’outiller convenablement pour que cessent enfin les invraisemblances qui ternissent le football au quotidien.

Comparaison entre le classement actuel de Ligue 1 et le classement virtuel prenant en compte la rectification des erreurs d’arbitrage :

Classement officiel Ligue 1Classement Arbitrage vidéo.fr
PtsJ+/-PtsJ+/-
1P.S.G5125+311P.S.G5025+27
2Lyon4825+192Lorient4825+10
3Marseille4625+33Lyon4725+21
4Nice4225+94Marseille4525+5
5Saint-Etienne4125+185Nice4325+9
6Rennes4025+56Saint-Etienne4125+17
7Lorient3925+27Lille4025+7
8Montpellier3825+88Rennes3825+8
9Bordeaux3825+69Toulouse3825+2
10Lille3725+710Montpellier3725+1
11Valenciennes3325-211Bordeaux3525+3
12Toulouse3225012Valenciennes3225-3
13Ajaccio2925-513Reims2825-6
14Sochaux2625-1114Bastia2625-18
15Bastia2625-2215Evian TG2525-8
16Brest2525-1116Ajaccio2525-9
17Reims2425-717Sochaux2425-8
18Evian TG2325-1318Brest2125-17
19Troyes1925-1819Troyes1925-19
20Nancy1825-1920Nancy1725-18

– – – – – – – – – – – – – – –

Image Eurosport

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
QPR remporte enfin son premier match cette saison
Premier League : Présentation de la 27ème journée

Arsenal quasiment éliminé de la Champion’s League, Chelsea et Tottenham qui se qualifient eux dans les dernières secondes pour les...

europa league tirage au sort
Europa League : Résultats des seizièmes

Ce jeudi soir se jouaient les seizièmes de finale retour de l'Europa League. Les deux clubs français n'ont pas eu...

carasso-bordeaux-qualifie-europa-league
Europa League : Bordeaux a tenu, Lyon a craqué

Les deux clubs français ont eu deux soirées bien différentes en Europa League. En toute fin de match, les Lyonnais...

Fermer