Pierre Ménès : “L’arrivée de l’arbitrage vidéo est inéluctable”

05
mars
2013

Auteur :

Catégorie : Interview

Interview Pierre Ménes

Journaliste emblématique du PAF, Pierre Ménès est l’une des voix les plus écoutées du foot français : son franc-parler et ses analyses tranchantes apportent à sa grande expérience une touche personnelle que les médias s’arrachent. Au-delà des polémiques, qu’il assume en toute lucidité, Pierre Ménès est avant tout un parfait connaisseur des rouages et des coulisses du monde footballistique.

Presse écrite, radio, télé, internet, le « bon client » des plateaux sportifs a écumé sa plume et sa verve à l’Equipe, sur RTL, LCI ou encore M6 et, bien sûr, Canal +. Dans un entretien sans concession, Pierre Ménès nous a livré ses impressions sur des sujets d’actualité, sans retenue comme à son habitude.

APP : Pierre Ménès bonjour, en Juillet prochain se déroulera l’Euro 2013 féminin, vous vous êtes souvent attardé sur le manque de médiatisation dont souffrent les « filles » face à l’omniprésence du foot masculin et, ce, malgré des performances en constantes évolutions … Pensez-vous que les Françaises auront un coup à jouer en Suède cet été ?

Pierre Ménès : C’est vrai que les filles souffrent encore d’un déficit énorme en terme de couverture médiatique, même si on peut constater une légère amélioration dans ce domaine depuis les performances aux JO de Londres et à la Coupe du Monde en 2011. Ces deux demi-finales ont eu un certain impact, c’est clair, mais bon il y a encore du chemin à parcourir. Pour parler de l’Euro, l’équipe est plutôt cohérente et elles auront un bon coup à jouer même si je dois avouer qu’à part les Allemandes, je ne connais pas suffisamment les équipes européennes pour me lancer sur un prono. Les Bleues jouent pas mal au ballon, vraiment, on a des filles comme Louisa Necib ou Camille Abily (OL) qui sont de très bonnes amies, qui apportent un vrai plus, mais à mon sens il y a un manque offensif en sélection, l’équipe dépend trop des performances de la Montpelliéraine Marie-Laure Delie, donc… à voir, elles peuvent créer la surprise, mais en Suède, ce sera compliqué.

Concernant le foot féminin, plus généralement, l’engouement est vraiment en train de grandir, on le voit grâce aux Lyonnaises notamment, le championnat de France grandit lui aussi, avec Juvisy, le PSG… On est loin des rencontres d’il y a quelques années où il fallait se farcir des purges où ça jouait à deux à l’heure !

APP : Certaines choses ce week-end ont été tristement “remarquables”, on pense aux évènements en Corse, le derby entre Bastia et Ajaccio a tourné au fiasco et en Ligue 2 où les arbitres ont carrément déposé plainte contre le Gazelec… La récurrence de ce de genre de dérives ne risque-t-elle pas d’engendrer l’exclusion des clubs corses du championnat de France ?

P. M. : Non, non… Bien sûr que non, en même temps il s’agit là de se poser les bonnes questions. Il ne faut pas faire de généralité, cependant si on parle du match à Bastia, les Corses avaient l’occasion de s’offrir un grand derby, une fête géniale, et on a vu le résultat. Certes, cette fois-ci c’est aller assez loin, la plupart des joueurs sont concernés, mais les dirigeants aussi et c’est sans doute le plus inquiétant. Bastia a déjà écopé de trois matchs de suspension à domicile ! Bon, on s’attendait à ce que les dirigeants prennent leurs responsabilités et que Furiani ne soit plus “craint”. Mais là qu’est-ce qu’on voit, une bagarre lamentable, bien que les cartons soient justifiés, et après Pierre-Marie Geronimi et Alain Orsoni (présidents du SC Bastia et de l’AC Ajaccio) qui montent au créneau pour se rejeter les responsabilités, et personne pour dire stop ! C’est à eux d’intervenir !

Il est facile de crier au “complot anti-corse” mais pour les échauffourées de ce week-end, ils n’ont pas d’excuse ! Il n’y a aucune volonté de la part de Bastia de calmer les choses, et ça fait trop longtemps que ça dure ! Là, on a juste le sentiment qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis et c’est franchement dommage. On sait tous comment ça se passe à Bastia, on n’a pas reçu un seul invité au Canal Football Club qui nous ait dit avoir été bien accueilli à Bastia ! Moi-même, j’y suis allé deux fois à Furiani, une fois pour l’Equipe et la seconde quand j’étais dirigeant à Reims, tout ce que je peux dire c’est qu’il n’y aura pas de troisième fois.

APP : Toujours en Ligue 1 ce week-end, Jeremy Clément a été victime d’un tacle du niçois Valentin Eysseric, bilan : fracture ouverte tibia-péroné… Doit-on sévèrement punir le niçois, les arbitres doivent-ils être plus sévères ?

P. M. : Il y a une chose qui me chagrine dans tout ça. Depuis samedi soir tout le monde se demande, sur Twitter, dans les médias, quelle doit-être la sanction à affliger à Eysseric, mais ce n’est pas ça le plus important ! On doit surtout s’inquiéter de la santé de Jeremy Clément. On pouvait légitimement se poser la question de savoir si Jeremy rejouerait au football. Heureusement, son absence devrait durer au minimum 5 ou 6 mois. J’ai eu Christophe Galtier au téléphone qui m’a confirmé que Clément avait “de bonnes chances de rejouer au football”. Je pense que c’est bien là le plus important, pour le reste, encore une fois, il faut se poser les bonnes questions.

Valentin Eysseric risque lourd, c’est sur, après il faut faire attention. Ce qu’on a vu, c’est un tacle d’attaquant, comme j’en ai vu des milliers. Si la cheville de Jérémy Clément n’avait pas été en appui, on peut imaginer que la blessure aurait été beaucoup moins grave. Bon là, il a tout le poids de son corps sur sa cheville et l’autre arrive en taclant la malléole, forcément ça vole en éclat ! Mais je pense que c’est surtout un gros accident, le tacle est violent oui, mais encore une fois c’est un tacle d’attaquant, non maitrisé et à ça on ne peut pas faire grand-chose malheureusement.

Tout le monde tire à boulets rouges sur Eysseric, la finalité est certes dramatique, mais combien de tacles de ce genre voit-on tous les week-ends, de la CFA2 à la Ligue 1 ? Eysseric va prendre 10 matchs et puis voilà, que dire ? Souhaiter à Clément de se remettre au plus vite et espérer qu’effectivement, il puisse rejouer la saison prochaine.

APP : … les arbitres doivent-ils être plus vigilants  ?

P. M. : Les arbitres ne peuvent rien faire contre ça ! Le gars tacle, il y a grosse faute, il prend le rouge c’est tout ce qu’il y a de plus légitime, un arbitre ne peut pas éviter ça. Cette saison, on voit que le nombre de cartons rouges a augmenté, ça veut dire que les arbitres ne sont pas si laxistes qu’on veut bien le dire, même s’ils peuvent se tromper parfois.

APP : En parlant d’arbitrage, Sepp Blatter a annoncé que la vidéo serait utilisée lors de la Coupe du Monde au Brésil, uniquement pour savoir si un ballon a bel et bien franchi la ligne en cas de litige… Vous avez souvent prôné l’utilisation de la vidéo, vous pensez que c’est inutile ? Un bon début ? Insuffisant ?

P. M. : Oh bah c’est clairement un bon début ! Cela fait des années qu’on réclame une avancée dans ce domaine, on ne peut que se réjouir de voir que ça bouge enfin. Personnellement je pense qu’à terme, l’arrivée de la vidéo dans le foot est inéluctable, et je ne vois pas vraiment comment il pourrait en être autrement. Alors après, ce que je défends moi c’est l’arbitrage vidéo, plus que la vidéo elle-même. C’est un arbitre qui doit avoir accès à la vidéo, comme dans d’autres sports où les arbitres ont des écrans de contrôle à leur disposition et ce sont eux qui interprètent les images.

Après faut faire gaffe, si c’est pour savoir si Ibra est hors-jeu contre Reims ça devient compliqué, le hors-jeu est sifflé et tout le monde s’arrête, la vidéo ne sert plus c’est trop tard. Il faudra du temps pour bien définir l’utilisation de l’arbitrage vidéo, dans quel cas on l’utilise ? Pénalty ou pas pénalty, but ou pas but ?  Comme ce sera le cas au Brésil. Si l’arbitre a un doute, il faut lui permettre de pouvoir utiliser les outils que l’on a tous ! Et puis la vidéo on l’utilise déjà, dans les commissions de discipline pour décider de la sanction adéquate, comme ce sera sans doute le cas pour Valentin Eysseric. Ce qui serait bien aussi, ce serait qu’on l’utilise pour réhabiliter certains joueurs, comme ça a été le cas lors de la dernière CAN, où Jonatha Pitroipa a été blanchi après avoir reçu un carton rouge injuste en demi-finale, il a finalement pu participer à la finale. C’est un exemple d’utilisation à postériori qui doit faire ” jurisprudence “, la vidéo pour sanctionner c’est bien, si ça peut aller dans les deux sens c’est encore mieux.

APP : L’arrivée du Qatar a fait entrer le PSG dans une nouvelle dimension, avec la Ligue 1 dans son sillage, doit-on s’en inquiéter ou au contraire se réjouir de voir autant de fonds investis dans le foot français ? Peut-on voir d’autres clubs français céder aux sirènes des gros capitaux ?

P. M. : Avec le PSG on a quand même l’impression que le prince veut s’amuser avec ses jouets ! Mais bon, on ne va pas se plaindre d’avoir de telles opportunités en France. Bon déjà, on croirait que tout le monde déteste le PSG… C’était déjà le cas avant que le PSG ait autant d’argent, comme si la province stigmatisait la capitale. C’est assez flagrant, le PSG est le club le plus détesté de France et l’arrivée des Qataris, de ce côté-là, n’a rien arrangé. Après, sportivement, si c’est pour faire venir Lucas, Beckham et jouer comme ils l’ont fait à Reims on peut franchement s’interroger. D’un autre côté si le PSG gagnait tous ses matchs 4 – 0 tout le monde dirait ” ben c’est normal avec de tels joueurs…”, donc qu’est-ce qui est bien, qu’est-ce qui ne l’est pas ? Ce qui est sur en tout cas c’est qu’avec autant d’argent, on peut être exigeant et attendre autre chose ! Moi que le PSG ait plein d’argent ou pas je m’en fou, mais l’argent ne suffit pas,encore faut-il bien l’utiliser parce que dépenser autant de millions et sortir une purge comme ils l’ont fait à Reims, non merci !

APP :…d’ailleurs, que pensez-vous de la sortie de Lénoardo suite à ce match ?

P. M. : Tout le monde s’indigne là-encore ! Je rappelle que Léonardo est brésilien. Voir un étranger, joueur ou dirigeant, parler aussi bien le français c’est déjà assez rare pour être souligné. Je pense que Léonardo avait fait la même déclaration en brésilien, on aurait mieux “compris” ce qu’il voulait dire. Je pense que ce que l’on veut faire passer pour un manque d’humilité, voire d’arrogance, n’est rien d’autre qu’une maladresse, pour le coup je trouve qu’on en fait vraiment trop.

APP : Pensez-vous que d’autres clubs français pourraient céder aux “sirènes” de gros capitaux venant du Moyen-Orient ? On sait que Jean-Michel Aulas entretient de nombreux contacts, le centre de formation de l’OL accueille notamment plusieurs joueurs issus du Golfe ?

P. M. : Oui, ou encore les sirènes russes, américaines ou encore chinoises, car je suis persuadé que les chinois arriveront bientôt sur le marché footballistique avec des fonds considérables. Pour ce qui est des clubs français, pour le moment il n’y a rien de concret, pas même de discussions concrètes, donc à voir, mais pour l’instant les gros clubs (OM, OL) restent la possession de financiers puissants, les ambitions c’est autre chose.

APP : Pour finir, la saison se termine dans quelques mois, quels sont vos pronostics pour les grands championnats et la Ligue des Champions ?

P. M. : En Ligue 1, je pense que, quand même, Paris sera champion, ils restent un cran au-dessus à condition de rester sérieux. Sinon c’est fait partout, le coup de mou du Barça n’est que passager, avec autant d’avance il peut rien leur arriver, en Italie la Juve est tranquille, Manchester et le Bayern se balladent, il n’y a que chez nous que rien n’est joué. En Ligue des champions… Je pense que le vainqueur de Real – Manchester sera le grand favori cette année.

APP : … le Bayern ?

P. M. : Le Bayern c’est bizarre, mais il y a un truc qui ne m’épate pas, je ne sais pas. C’est une équipe qui a un niveau moyen très élevé, il survole la Bundesliga et vont balayer Arsenal, mais… C’est une équipe qui, en jouant à 70%, est exceptionnelle. Le problème c’est que pour gagner la Ligue des Champions, il faut jouer à 110 % ! Il y a le Barça aussi…

APP : … vous pensez que le Barça a encore une chance ?

P. M. : Je ne dis pas ça, mais le Barça reste énorme, et ce n’est pas deux petits matchs perdus qui vont remettre ça en cause. J’entends beaucoup de monde parler de fin de règne où je ne sais pas quoi… C’est sûr qu’en perdant 2 – 0 à Milan, ils ne se sont pas mis dans la meilleure position, mais je trouve qu’on oublie bien vite de quoi cette équipe est capable, même si ce sera très dur.

Un grand merci à Pierre Ménès pour sa disponibilité, et pour avoir pris le temps de répondre à nos questions sans langue de bois, merci à lui d’avoir jouer le jeu et de s’être montré aussi complet sur les sujets que nous avons pu aborder.

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Interview

Plus dans Interview
Interview Marion Aydalot
Marion Aydalot : “Les Françaises ont les moyens de gagner l’euro”

Les fans de foot l'ont découvert sur l'Equipe TV puis sur son blog. Elle a ensuite collaboré avec des grands...

Antoine Letapissier
Antoine Letapissier : espoirs et regard lucide d’un Genôt

De l'Etoile Sportive de Haute-Goulaine au Vendée Poiré sur Vie Football, en passant par le FC Nantes, Vannes ou encore...

gregoire_amiot
Grégoire Amiot : “Percer en Ligue 1 avec Toulouse”

Du haut de son mètre 87, Grégoire Amiot peut voir l’avenir en grand. Après une formation des plus remarquable, ce...

Fermer