Paris touche au but, Nancy revient de loin !

23
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Thiago silva paris saint germain

Paris qui se rapproche du titre à grands pas, Lyon qui semble avoir oublié sa mauvaise passe du début de printemps, Lille qui continue sa folle remontée et Nancy qui sort de la zone rouge pour la première fois depuis septembre dernier… Retour sur cette 33ème journée de Ligue 1 où la lutte pour l’Europe ainsi que celle pour le maintien font rage.

La principale information foot de ce week-end ne nous vient pas des terrains de Ligue1, mais plutôt du Stade de France. Dans une enceinte presque entièrement acquise à sa cause, Saint-Étienne a disposé de Rennes en finale de la Coupe de Ligue (1-0), grâce à un but de l’inévitable Brandao. Sevré de trophée depuis plus de trente ans, le peuple vert a fêté comme il se doit ce titre, le premier du club dans cette compétition.

En Ligue 1, le Paris Saint Germain a offert à son public l’une de ses prestations les plus abouties de ses derniers temps en championnat. Avec un Zlatan de gala, les Parisiens sont aisément venus à bout d’une bien pâle formation niçoise (3-0) grâce à des réalisations de Ménez, Ibrahimovic et Chantôme. Avec neuf points d’avance à cinq journées de la fin, le PSG pourrait être sacré dès dimanche prochain. Mais pour cela, il faudrait un faux pas de ses deux poursuivants, qui n’ont pas l’air d’avoir envie de se rendre. En témoigne leur bon résultat de ce week-end. Dans un match d’un faible niveau, L’OM a battu Brest, 1-0, grâce à un maître coup-franc de Benoit Cheyrou. C’est la onzième fois de la saison que les Marseillais s’imposent sur ce score et la quinzième fois qu’ils gagnent par la plus petite des marges. Brest, défait pour la sixième rencontre de suite, n’en finit plus de s’enfoncer vers la Ligue 2. Vendredi soir, Lyon avait vaincu Montpellier sur sa pelouse (2-1). Malmené toute la partie, les Gones ont trouvé les ressources pour l’emporter sur la fin grâce à un missile de Clément Grenier en pleine lucarne.

Pour les places qualificatives en Europa League, Lille a profité du match reporté de Saint-Étienne et de la défaite de Nice pour s’emparer de la 4ème place du classement. En déplacement à Bastia, les Dogues étaient pourtant bien mal embarqués. Encore menés à cinq minutes de la fin, ils ont réussi à renverser la tendance et remporter ce match important grâce à un missile de Lucas Digne et un autre but de Marko Basa.

Dans la course au maintien, la bonne opération est à mettre au crédit de Nancy. En disposant d’Evian TG (3-1), les Lorrains sont sortis de la zone rouge pour la première fois depuis sept mois. Cette folle remontée nancéienne ne fait pas les affaires de Sochaux qui replonge à la 18ème place, synonyme de relégation. Les Doubistes, qui ont pourtant mené au score à deux reprises se sont à chaque fois faits rejoindre (2-2). À noter côté Bordelais, le quatrième but en trois matchs de Cheikh Diabaté.

Dans les rencontres de milieu de tableau,  Valenciennes à Reims et Lorient à Toulouse l’ont tous les deux emporté sur le plus petit des scores (1-0).  Pujol pour VA et Aliadiaire pour les Bretons sont les buteurs.

Saint-Étienne-Ajaccio et Rennes-Troyes auront lieu ce mercredi à 18h30.

Les prix APP de la 33ème journée de Ligue 1

Le prix Caramel (but le plus spectaculaire): Propriété de Kévin Bérigaud la semaine dernière, cette distinction  revient ce week-end à Clément Grenier. Le Lyonnais, auteur d’une puissante demi-volée en pleine lucarne, a laissé Geoffrey Jourdren sans réaction. En plus d’être magnifique, ce but est extrêmement important, car il a permis à Lyon de repasser devant au tableau d’affichage alors que l’issue du match était proche. Une juste récompense pour ce jeune joueur qui prend de plus en plus d’ampleur dans le jeu de son équipe.

Le prix Gordon Banks (le plus bel arrêt de gardien): L’arrêt spectaculaire de la semaine à mettre au crédit Mickaël Landreau. Même s’il n’a pu empêcher la défaite des siens, le portier bastiais qui rencontrait pour la première fois ses anciens coéquipiers lillois a tout fait pour retarder l’échéance. Ce fut notamment le cas lorsqu’il détourne d’un réflexe venu d’ailleurs une tête à bout portant de Dimitri Payet.

Le prix Orange (geste le plus fair-play): De manière humoristique, ce titre est décerné à Renato Civelli.  Dans un des innombrables duels  rugueux qui l’a opposé à Zlatan Ibrahimovic, le défenseur niçois a câliné l’attaquant parisien et lui a fait un bisou dans le coup. En plein débat autour du mariage gay, ce geste ne pouvait pas mieux tomber et ne manquera pas de faire parler. En tout cas, une manière de faire pas du goût de Zlatan qui a bousculé son adversaire un peu trop collant. Les deux joueurs se sont pris un carton jaune.

Le prix Citron (manque de fair-play): Comme la semaine dernière, cette distinction revient encore à un parisien. Jérémy Ménez succède à Kévin Gameiro. Alors qu’il ne voulait pas se placer à distance règlementaire dans le mur lors d’un coup franc pour Nice, Monsieur Chapron, l’arbitre de la rencontre lui met un carton jaune. Comme si cela ne suffisait pas, il n’a pas manqué d’insulter l’homme en jaune de divers noms d’oiseaux. Pathétique!

Auteur : Antoine Raguin

Antoine, aspirant journaliste, amoureux de football et de sports en général et nostalgique de Zizou.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
frédéric antonetti quitte rennes
Rennes : Frédéric Antonetti jette l’éponge !

C’était dans l’air depuis quelques semaines, c’est désormais officiel : Frédéric Antonetti quittera le Stade Rennais à la fin de la...

Steve Mandanda face au Losc
32ème journée de Ligue 1: Un podium tant convoité

Si le titre ne devrait plus échapper au Paris Saint Germain, qui a encore grappillé deux points sur son premier poursuivant Marseillais,...

Indice UEFA : le PSG premier
Le PSG peut il laisser filer le titre?

Le début de saison est déjà bien loin, le temps de la concurrence s'est vite dissipé. Les Parisiens sont actuellement...

Fermer