Paris : Que doit-on penser de cette élimination ?

10
mars
2017

Auteur :

Catégorie : Europe / Ligue 1

barcelone-psg

Quelle désillusion ! Paris est éliminé par Barcelone après la défaite 6-1 au Camp Nou. Le scénario fait mal, Paris est passé à côté de son match après être passé si près de la qualification. Mais que doit-on vraiment retenir de cette double confrontation ?

94ème minute de jeu. Neymar met le ballon dans la boîte. Sergi Roberto se débarrasse du plot nommé Aurier et envoie le Barça en quart. Comment en est-on arrivé là ? Le 12 décembre dernier avait lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Second de son groupe derrière Arsenal après un piteux match nul face à Ludogorets au Parc des Princes, le PSG tombe sur le Barça. La tuile. On ne donne pas cher de la peau de parisiens en difficulté depuis le début de la saison. Les semaines passent et le match aller approche, les espoirs d’accrocher un Barça moins souverain grandissent chez les optimistes. 14 février. C’est le grand soir au Parc. Paris réalise le plus grand match de son histoire en atomisant le FC Barcelone 4 à 0. En ce jour de Saint Valentin, Paris fait l’amour aux catalans et fait chavirer le cœur des supporters. L’opération séduction d’Unai Emery fonctionne à merveille et les vestes se retournent comme rarement. Tous les joueurs atteignent ce soir-là le sommet. Rabiot met le milieu barcelonais à terre, Di Maria remet les pendules à l’heure, Kimpembe annihile Messi, Draxler justifie son transfert et Emery sa méthode, donc. Les supporters qui s’étaient déjà préparés à ne pas voir les quarts de finale cette année, se prennent maintenant à rêver d’une victoire au terme de la compétition. Mais il reste à finir le travail au Camp Nou.

Petit Paris ou grand Barça ?

Vexé comme rarement après la défaite au match aller, le FCB met la pression au PSG en croyant dur comme fer à une remontada historique. Avec une telle avance au coup d’envoi du match retour, Paris aborderait le match sereinement face à n’importe quel adversaire, pas contre Barcelone. Ça n’a pas manqué. Dès la 2ème minute, Suarez ouvre le score de la tête. Les parisiens sont fébriles et prennent le bouillon. À la pause, le Barça a fait la moitié du chemin grâce au second but marqué contre son camp par Kurzawa. Le doute s’installe et le penalty concédé, par un Meunier complètement dépassé sur le match, dès les premières minutes de la seconde période confirme la tendance. 3-0 avant l’heure de jeu, Paris plie, mais ne rompt pas. Les catalans déroulent mais laissent des espaces, la fatigue augmentant après tant d’efforts. Cavani attend avec impatience les rares occasions qui se présenteront. La première est expédiée sur le poteau, la seconde va au fond et semble qualifier le Paris-SG. Il se paye même le luxe d’en rater une troisième. Le Barça semble abdiquer mais les parisiens leur donneront l’espoir d’y croire encore. Emery fait son coaching et renforce son côté droit en remplaçant Draxler par Aurier puis Meunier par Krychowiak. Le genre de changement qui sentent jamais bon et qui envoie un message négatif à ses joueurs. Ça n’a pas manqué, le PSG concède d’abord un coup franc de Neymar suite à une faute de Di Maria. Puis encaisse un cinquième but dans la foulée grâce au penalty offert par Marquinhos. Il reste 4 minutes à tenir. C’est déjà trop. Un dernier ballon dans la surface, Sergi Roberto qui plonge, Aurier qui reste clouer au sol. 6-1, score final. Paris est éliminé. Du plus grand match de son histoire, Paris est passé au plus grand fiasco. Jamais personne n’a été éliminé après un 4-0 à l’aller. Mais la frustration et la désillusion sont uniquement dues au résultat du premier match, l’élimination des parisiens étant logique sur le papier. Paris sort sans les honneurs malgré un 6-5 sur l’ensemble des deux matchs. L’ordre des matchs n’arrange rien non plus. Imaginez Paris perdre 6-1 le premier match puis gagner 4-0 le second. Tout le monde dira alors que Paris a failli réaliser l’exploit face au grand Barça. Mais ce n’est pas le cas.

Le Paris-SG fini sa campagne européenne dès les huitièmes de finale pour la première fois depuis le début de l’ère Qatarie. La déception, la désillusion est énorme mais Paris a manqué d’expérience et ne semble pas progresser en terme de résultat, cette élimination rappelant celle face à Chelsea en 2014, ne sachant pas conserver un résultat favorable et abordant le match retour de manière trop frileuse. Après une telle défaite, la course au titre de Ligue 1 et le déplacement à Lorient dès dimanche promet un retour sur Terre des plus compliqués…

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe, Ligue 1
rudi-garcia
Garcia : joue la comme Deschamps

En l'espace d'une semaine, l'OM de Rudi Garcia a pris 9 buts en deux matchs face aux deux cadors de...

marseille-paris
Classico : Paris, la victoire sinon rien

Ce soir, c’est le Classico du championnat de France entre Marseille et Paris. Un match capital pour Paris dans la...

panoramic_mfcgb30102016_079
Bordeaux 2017 : encouragements !

Septièmes de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux ont un visage séduisant depuis la nouvelle année. Le travail de Jocelyn...

Fermer