Paris perd son invincibilité à domicile

29
novembre
2014

Auteur :

Catégorie : National

Paris-FC-Boulogne1-1080x675

Le Paris FC avait l’occasion d’engranger une troisième victoire consécutive face à Boulogne. Las, les leaders ont complètement déjoué, laissant aux vestiaires leur invincibilité à domicile. 

Meilleure défense du National et leader du championnat, le Paris FC pensait tenir son rang ce vendredi face à Boulogne sur Mer, septième, après deux victoires consécutives sur des scores fleuves (4-0 à Epinal, 3-0 face à Chambly). Pourtant, c’est bien l’inverse qui s’est produit contre les Pas-de-Calaisiens, faciles vainqueur 3-1 dans une partie où les locaux auront brillé par leur failles tactiques. Tout en dominant la première période, les Parisiens ne se procurent aucune occasions et laissent les Boulonnais inquiéter Demarconnay plusieurs fois (9e, 18e, 27e). Les supporters franciliens, encore une fois bien peu nombreux, sont les seuls à donner de leur personne jusqu’à la 35e minute.

Lancé sur le côté droit, Gbizié repique au centre et enroule une frappe qui s’écrase sur le poteau droit du portier parisien avant de rebondir sur le gauche et franchir la ligne (0-1). Sonnés, les locaux ne montrent rien en attaque et en encaissent rapidement un second. Laissé complètement seul par Chevalier, Begue part dans le dos de la défense du PFC. L’attaquant de Boulogne fixe et embarque les deux défenseurs centraux adverses et transmet intelligemment à Dembélé d’une talonnade, qui d’un crochet évite le retour d’un défenseur et marque tranquillement (44e, 0-2).

Un réveil trop tardif

Un véritable coup pour les joueurs parisiens, qui rentrent au vestiaire sonnés. Et on ne peut pas dire que la seconde période les rassure. Begue profite de vis-à-vis apathiques pour partir dans le dos de la défense. Demarconnay le devance mais le dégagement du gardien parisien, sorti bien au delà de sa surface, finit dans les pieds de Rolland qui d’une balle en cloche inscrit le troisième but de la soirée (48e, 0-3). S’ensuit un désordre tactique total du PFC, toute l’équipe ne pensant qu’à attaquer et laisser des boulevards aux contres boulonnais. Il faut un bon arrêt de Demarconnay (53e) et une frappe trop enlevée (68e) pour ne pas assister à une correction au stade Charléty. La réduction du score de Keita (72e, 1-3) en deux temps amènera quelques minutes de folies pour le PFC mais sans succès. Le dernier mot au speaker : « Le Paris FC est toujours leader, c’est ce qu’il faut se dire… ».

L’homme du match :

Avec une activité incessante et plusieurs contres qui auraient mérité un but, Julien Begue a été le moteur de l’attaque boulonnaise, soulignant les failles du duo défensif Lybohy-Jean. C’est même lui qui transmet tout en esthétisme pour Dembélé sur le second but, octroyant à son équipe une avance confortable.

L’action du match :

On dit toujours qu’il n’y a rien de pire que d’encaisser un but avant la mi-temps mais en encaisser un dès le retour des vestiaires n’est guère mieux. En marquant seulement 3 minutes après le début de la seconde, Rolland a coupé court à toutes intentions parisiennes, permettant à Boulogne de tranquillement gérer la fin de rencontre.

Les compositions : 

Paris FC : Demarconnay – Chevalier, Jean, Lybohy, Konaté – Gamiette, Poujol (61e, Traoré), Kinkela (45e, Bongongui), Ech-Chergui, Keita – Socrier.

Boulogne : Viviani – Soubervie, Jaques, Vandenabeele, Fabien – Gbizié (89e, Abou Demba), Dembélé, Fenepej, Rolland – Begue (90e, Dumas), Mercier.

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie National

Plus dans National
En Ligue 2 en Mai puis en DHR au mois de Septembre, Luzenac vient de passer de l'euphorie à la déception. Récit d'un club qui n'en est plus vraiment un.
Luzenac, la bêtise du football français

Belle histoire du football français au mois de Mai dernier, Luzenac accédait à la Ligue 2. Au mois de Septembre,...

Le premier choc de la saison avait lieu entre le Paris FC et son rival, le Red Star. L'assise défensive du PFC a fait la différence
Le derby remporté par Paris

Le premier choc de la saison avait lieu à Paris, au Stade Charléty, entre le Paris FC (3e) et son...

Avec déjà deux défaites pour une seule victoire, le Vendée Poiré-sur-Vie Football est déjà sous pression dans ce championnat de National.
Le Poiré (déjà) sous pression

Après une première victoire à Épinal, le Vendée Poiré-sur-Vie Football vient de perdre ses deux derniers matchs face au Paris FC...

Fermer