Paris et Marseille s’échappent, Troyes et Brest s’enlisent

30
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

brest en ligue 2

On le sait, le championnat français n’est pas réputé pour son spectacle à vous scotcher dans votre canapé. Il avait cependant habitué à mieux.

Ce week-end de football dans l’hexagone avait pourtant bien commencé avec la fantastique remontée de Sochaux à Lille, mené 3 à 0 à la 78ème minute. On pensait les lionceaux abattus, on avait tort. Un effondrement des Nordistes qui se voient perdre deux points précieux et l’occasion de monter sur le podium. Rudi Garcia parle de faute professionnelle, on ne s’opposera pas à cette idée.

Après ce bon démarrage, la liesse est vite redescendue, surtout le samedi : sur les six rencontres au programme, trois tristes scores nuls et vierges entre Bordeaux et Reims, Valenciennes et Nancy et Bastia et Toulouse.

Marseille a gagné à Lorient sur le score de 1 à 0, sa 12ème victoire sur ce score cette saison, record battu. Les amoureux du ballon rond commencent à se lasser de ces succès à l’arrachée, mais pas les Olympiens : Ils sont aujourd’hui les seuls à pouvoir encore venir détrôner le Paris Saint Germain. Des scores non flatteurs, certes, mais qui payent au classement.

Après un samedi plutôt mitigé donc, une lueur d’espoir est venue éclaircir la ligue 1 puisque le derby entre Lyonnais et Stéphanois, même s’il n’a accouché que d’une neutralisation au score 1 but partout, a abouti d’un beau spectacle où les nombreuses occasions de parts et d’autres auraient pu faire basculer le match de chaque côté.

En outre, aucun changement au classement si ce n’est que Nancy bénéficie de la défaite Evianaise pour grimper à la 16ème place.

À défaut de buts et de beau jeu, c’est l’extra sportif qui est venu animer cette journée de championnat. Neuf cartons rouges sur l’ensemble des dix matchs, dont quatre délivrés après le coup de sifflet final à Evian et à Lorient. Même scénario pour ces deux rencontres : Bagarre générale en fin de match, dont une gifle de Audard sur Valbuena.

La commission de discipline aura beaucoup de travail cette semaine.

Les prix APP de la 34ème journée de Ligue 1

Le prix caramel (but le plus spectaculaire) : Première réussie pour Abdoulaye Doucouré en Ligue 1. Le jeune milieu de terrain rennais qui jouait ses premières minutes avec son club a inscrit son premier but. Et quel but : parti de la ligne médiane, il passe en revue la défense brestoise, beaucoup trop spectatrice sur le coup, et fusille Alexis Thébaux. Imparable.

Le prix Gordon Banks (le plus bel arrêt de gardien): Si Saint-Etienne a eu les opportunités a eu les opportunités pour l’emporter face à Lyon (notamment par Aubameyang qui loupe le cadre à trois reprises), il aurait aussi pu tout perdre dans les arrêts de jeu. Stéphane Ruffier, le portier des verts, a su conserver le point du match nul en repoussant une tête à bout portant de Bakary Koné suite à un très bon corner de Gourcuff.

Le prix Orange (geste le plus fair-play): Cette distinction pourrait revenir à Younes Belhanda. La balle de 1-0 au bout du pied avec un pénalty en sa faveur, il a carrément fait une passe à Ochoa. Sa panenka, mal frappée, a atterri dans les bras du gardien d’Ajaccio.

Le prix Citron (manque de fair-play): Règlement de compte ce week-end sur les terrains de Ligue 1. Deux bagarres ont émaillé les fins de matchs à Lorient et à Evian où les cartons rouges ont plu. Mais le prix Citron revient à Fabien Audart, gardien de Lorient qui a mis une gifle à Valbuena face aux caméras.

Auteur : Antoine Raguin

Antoine, aspirant journaliste, amoureux de football et de sports en général et nostalgique de Zizou.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
brandao
Brandao, le brésilien pas comme les autres

Il n’aura jamais le talent d’un Neymar ou d’un Ronnie, il n’enfilera probablement jamais la tunique jaune et verte de...

Thiago silva paris saint germain
Paris touche au but, Nancy revient de loin !

Paris qui se rapproche du titre à grands pas, Lyon qui semble avoir oublié sa mauvaise passe du début de...

frédéric antonetti quitte rennes
Rennes : Frédéric Antonetti jette l’éponge !

C’était dans l’air depuis quelques semaines, c’est désormais officiel : Frédéric Antonetti quittera le Stade Rennais à la fin de la...

Fermer