Owen dit stop !

20
mars
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

fin de carrière Owen

La planète football l’avait découvert du côté de St Étienne lors d’un Argentine – Angleterre comptant pour la coupe du Monde 1998 et il nous avait ensuite principalement régalé sous le maillot de Liverpool et de l’équipe d’Angleterre. Trop souvent blessé depuis quelques années et en manque total de temps de jeu depuis quelques saisons, Michael Owen a décidé de mettre un terme à sa carrière professionnelle.

Ballon d’Or à 21 ans !

Michael Owen est footballistiquement né le 30 juin 1998 sur la pelouse de Geoffroy-Guichard à la 16ème minute d’un 8ème de finale de la coupe du Monde face à l’Argentine. Auteur d’un slalom qui est certainement encore dans les mémoires de bon nombre d’entre vous, l’attaquant de seulement 18 ans à cette époque-là était à l’aube d’une riche carrière.

Élément indispensable de l’attaque du Liverpool des années 2000 version Gérard Houllier, Michael Owen à brillé chez les Reds pendant 8 saisons. Résultat, sur 216 apparitions Owena scoré à 118 reprises ce qui fait de lui le 7ème meilleur buteur de la grande histoire de Liverpool derrière les légendes vivantes que sont Ian Rush, Robbie Fowler ou Kenny Dalglish pour ne citer qu’eux. De sa carrière on retiendra également la fabuleuse année 2001 quand les Reds ont glané 5 trophées (Coupe UEFA, FA Cup, League Cup, Community Shield, Supercoupe d’Europe) avec notamment un doublé du lutin Anglais en finale de la Cup face à Arsenal. Cette même année, Owen s’était aussi illustré en réalisant un triplé avec les Three Lions face à l’Allemagne lors de la mémorable victoire 5-1 des Anglais.

Vainqueur du Ballon d’Or dans la foulée et à la surprise générale devant Raul et Oliver Kahn, le natif de Chester était à ce moment-là l’un des buteurs les plus redoutés d’Europe, et cela à seulement 21 ans.

Acheté 3 ans plus tard 12 millions d’Euros par le Real Madrid qui en était à l’époque des « Galatactiques », Michael Owen a surtout brillé par sa présence sur le banc de touche. Remplaçant de luxe derrière Raul et Ronaldo, l’international anglais aux 89 sélections ne fera qu’un an dans la capitale Espagnole malgré ses 16 buts inscrits. Pas mal, mais pas assez !

Des blessures qui gâchent tout

Désireux de retourner sur les bords de la Mersey, c’est finalement du côté de Newcastle que Michael Owen va se retrouver. À son arrivée, les supporters des Magpies sont aux anges et ils imaginent déjà que l’homme au physique de gamin va leur apporter des trophées à la hauteur du montant du transfert (25 M€). Il n’en sera rien ! 2 saisons plus tard et après avoir accumulés toutes sortes de blessures (métatarses, ruptures des ligaments), Owen n’aura porté le maillot de Newcastle que 14 fois mais aura tout de même scoré à 7 reprises. Malgré une vingtaine de buts marqués lors des 2 saisons suivantes, l’ancienne idole d’Anfield n’est pas conservée.

Quelques mois plus tard, lui l’ancien Reds signe chez l’ennemi juré Manchester United. Mais comme au Real Madrid quelques années plus tôt, Michael Owen va être soumis à une rude concurrence. Rooney, Berbatov, Welbeck, Chicharito, ils passent tous avant l’ancien Reds. Son seul fait d’arme chez les Mancuniens fut ce but inscrit dans le temps additionnel lors de la victoire de United sur City (4-3). Trop souvent blessé, Owen ne va apparaitre que 52 fois sous le maillot rouge et noir et sera prié de faire ses bagages à la fin de la saison 2011/2012.

L’heure donc de se diriger vers le 5ème club de sa carrière, Stoke City. Extrêmement peu utilisé par Tony Pulis depuis le début de la saison (7 apparitions, 1 but) Michael Owen à donc annoncé ce mardi la fin de sa carrière « Un parcours dont je suis vraiment fier”, avoue-t-il. Mais le temps de dire stop est arrivé. Je n’aurais jamais imaginé réussir une telle carrière, sinon dans mes rêves de gosse. Le Ballon d’Or, 40 buts en équipe nationale, tout cela me paraît vraiment incroyable. Mais c’est pourtant la réalité. Je remercie tout le monde et en particulier ma famille de m’avoir toujours soutenu.

Dès l’annonce de sa retraite qui sera réelle à la fin de la saison, bon nombre de footballeurs encore actifs ou retraités ont salué sa carrière comme par exemple Gary Lineker (ex Leicester, Everton, Barcelone, Tottenham) « C’est l’un des plus grands buteurs à avoir porté le maillot de l’Angleterre. Il était un super joueur, un buteur né. Il a marqué ce but fabuleux à seulement 18 ans et le triplé contre l’Allemagne. C’est certain que sans ses blessures, il aurait dépassé tous les records de buts pour l’Angleterre. Il n’a pas eu de chance, mais peut-être que c’est lié au nombre de gros matchs qu’il a joués à un si jeune âge. »

Comme son glorieux ainé consultant pour la BBC, Michael Owen pourrait bien se diriger vers une carrière de commentateurs sportifs histoire de toujours garder un œil sur le rectangle vert.

– – – – – – – – – – – – – –

Image BBC

Auteur : Thomas

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
Malaga, ici face à Valence, impressionne en Liga
Liga : Malaga perd la Ligue des Champions

C'est l'un des enjeux majeurs de cette fin de saison en Espagne, la course à la 4ème place qualificative pour...

Le Bayern Munich est grand favori du week-end
Le Bayern toujours 20 lieues devant

La 26ème journée du championnat allemand vient de s’achever. Le Bayern s’est imposé à Leverkusen, prenant au passage sa revanche...

La joie des joueurs de Chelsea contre Tottenham
Tottenham craque, Chelsea en profite

Ce dimanche se jouait la dernière partie de la 30ème journée de Premier League avec notamment un duel à distance...

Fermer