On a testé le footgolf avec Olivier Quint et Nicolas Gillet

17
juin
2016

Auteur :

Catégorie : En direct du stade

footgolf-1

Dernier né des (nombreux) dérivés du football, le footgolf est en pleine expansion en France. Nous avons eu la chance de tester ce sport hybride aux côtés de Nicolas Gillet et Olivier Quint, anciens du FC Nantes, ainsi que Valentin Rongier et Léo Dubois, membres de l’effectif pro actuel.

On connaissait le tennis-ballon, le futsal, le beach soccer ou encore le jorkyball. Depuis quelques mois, une autre discipline est venue s’ajouter à la liste des dérivés du football : le footgolf. A mi-chemin entre le ballon rond et la petite balle blanche, cette nouvelle discipline venue tout droit des Pays-Bas commence à se structurer petit à petit chez nous, et dispose depuis 2013 de sa propre entité, indépendante de la FFF : l’AFFG (Association Française de FootGolf).

Pour mieux comprendre ce dont il s’agit, nous avons pu tester cette discipline en compagnie de ses ambassadeurs nantais, Nicolas Gillet et Olivier Quint, ainsi que les actuels pros Valentin Rongier et Léo Dubois, invités pour l’occasion. Rendez-vous avait été donné au golf de l’île d’or, à une trentaine de kilomètres de Nantes, pour la 8e étape des championnats de France de footgolf, qui sillonnent l’hexagone en 21 étapes.

.

footgolf-6

.

Tenue correcte exigée

Exceptionnellement, les adeptes du ballon rond ont donc été autorisés à pénétrer dans un cadre bucolique habituellement réservés aux golfeurs. A certaines conditions, à commencer par la tenue correcte exigée. Le footgolf obéit à un « dress code » très strict : béret, polo, bermuda et chaussettes montantes (avec motif jacquard de préférence) sont de rigueur. Les crampons sont quant à eux purement et simplement interdits, pour éviter d’abîmer le précieux green.

Une fois équipés, place au briefing, qui permet de rappeler les règles élémentaires de la discipline aux débutants. Parmi les quelques différences qui existent vis-à-vis du football “traditionnel” (outre l’absence de buts), il est strictement interdit de courir au footgolf, sous peine de sanction. Si la règle est très claire, il y a toutefois un vrai travail sur soi à effectuer pour celui qui a l’habitude de cavaler dans tous les sens sur le pré et de taper dans le moindre ballon qui traîne dans un cercle de 20 mètres à la ronde…

Après cette sensibilisation aux particularités de la discipline, il est temps de rejoindre le green. Compte-tenu de l’affluence (156 participants, soit le deuxième meilleur total de l’histoire du footgolf en France), les footgolfeurs sont répartis en groupes de 4 équipes (chacune composée de deux joueurs) et démarrent le parcours a des trous différents – l’objectif étant bien évidemment de parvenir a terminer les 18 trous en un minimum de coups.

.

footgolf-4

.

Un savant mélange entre puissance et précision

A chaque trou, un “par” (nombre de coups jugé nécessaire pour terminer le trou) est fixé par l’organisation, selon la distance et la difficulté de celui-ci. Pour parvenir à égaler le par (voire passer en dessous pour les meilleurs), la mise en jeu est déterminante. Il faut être capable de mettre suffisamment de puissance dans son ballon pour le rapprocher au maximum du trou, mais surtout garder la maîtrise de son geste. Une frappe dévissée peut en effet s’avérer fatale pour la suite…

Sur la mise en jeu, chaque équipe peut choisir librement son tireur (l’idéal étant de disposer d’un gaucher et d’un droitier selon les trous). Une fois la mise en jeu effectuée, il n’est en revanche plus possible de choisir le tireur : chaque équipier frappe un ballon tour à tour. Le choix du tireur de départ peut donc s’avérer stratégique, car il détermine généralement celui qui se retrouvera en position de conclure…

La conclusion, justement, est l’autre clé du footgolf. Elle requiert à la fois précision et sang-froid, comme un tireur de pénalty face au but. Sans ces deux qualités, couplées à une bonne analyse du terrain (fait de dénivelés et autres bunkers en tous genres), tout l’avantage acquis au cours de l’approche du trou peut être réduit à néant…

.

footgolf-5

.

…et à la fin, ce ne sont pas (toujours) les pros qui gagnent…

Pendant toute la journée, les meilleurs clubs de footgolf de l’hexagone se sont affrontés : Paris, Marseille, Nice, Bordeaux, Reims, Rouen, en passant par le Nantes Footgolf Club, ainsi que le FC Gessien du double champion de France en titre, Nicolas Cousin. Le leader de l’équipe de France de footgolf a d’ailleurs remporté l’étape individuelle en terminant à -4 sous le par, devant le local de l’étape Olivier Quint (-1).

Du côté du classement par équipes, c’est le duo Laurent Tassery – Frédéric Crevon (Paris Footgolf Club) qui s’impose à -3 sous le par. Les pros Valentin Rongier et Léo Dubois, bien qu’ayant fait l’objet de chambrage régulier de la part de leurs concurrents, décrochent une belle 24ème place (+13). Quant à la team hybride “APP + amis d’APP”, elle termine à une honorable 50ème place (sur 76 équipes) pour sa première participation (+24).

A noter que l’Open de France de footgolf aura lieu le weekend prochain au golf Robert Hersant (la Chaussée-d’Ivry, 28). Pour plus d’informations sur la discipline, rendez-vous sur le site internet de l’AFFG ou sur leur page Facebook.

.

footgolf-3

Auteur : Bastien Pyz

Breton du Nord exilé dans le Sud (Nantes). Comme Obélix et la potion magique, je suis tombé dans le chaudron du Roudourou étant petit. Supporter guingampais comblé, et amateur de foot british.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie En direct du stade

Plus dans En direct du stade
danone-nation-cup
Nouvelle victoire pour Paris

Dimanche dernier s’est déroulée la finale de la Danone Nations Cup, le plus grand évènement sportif pour les footballeurs de...

IMG_20160505_161958
On a vécu le derby entre anciens du FC Nantes et du Stade Rennais

En ce jeudi férié de l'ascension, beaucoup se sont accordés une journée sabbatique. Ce n'est pourtant pas le cas de...

APP était au stade Vélodrome pour OM/SRFC. On vous raconte notre soirée.
APP était en Virage Nord pour la grève des supporters

L’ambiance n’avait rien de surréaliste vendredi aux abords du stade Vélodrome. Elle est au contraire parue pour la première fois...

Fermer