OM : un retour impossible ?

18
janvier
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Brandao de retour à l'OM

Victorieux  du champion Lillois ce week-end, l’Olympique de Marseille de Didier Deschamps semble inarrêtable en ce début d’année. Encore engagé dans quatre compétitions (championnat, Coupe de la Ligue, Coupe de France et Ligue des Champions), jusqu’où les phocéens pourront-ils aller ? Analyse.

Bon dernier au soir de la 6ème journée (3 points) avec en plus le problème Gignac et les tensions Deschamps-Anigo, l’OM connaissait un véritable traumatisme et ce n’était pas l’engouement médiatique qui allait arranger les choses. Suite à la défaite face à Montpellier (1-0), les marseillais n’en menaient pas large et n’osaient pas imaginer la venue de l’ogre parisien la journée suivante. Mais qui aurait crut que le pire ennemi de la Cannebière, le PSG allait relancer les marseillais en compétition ? Et 1, et 2, et 3-0 : les Parisiens étaient scotchés.

Depuis le classico, c’est tout simplement 8 victoires et 1 match nul toutes compétitions confondues que les olympiens ont enchaînés, un rythme de champion. D’autres parts, le retournement de situation face au mur jaune du Westfalenstadion de Dortmund fut un exploit de plus, relevé par la bande à Deschamps.

Un nouveau départ pour l’OM

Dépossédé des frères Ayew, de Souleymane Diawara et de Charles Kaboré, en partance à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Didier Deschamps a su user de malice pour relancer des joueurs dans l’ombre depuis le début de saison à l’image de Cheyrou, Amalfitano ou encore Valbuena. Ce dernier forme un incroyable duo avec l’innévitable Loic Rémy. Fort de ses 10 passes décisives, « petit vélo » en a distillé la moitié pour l’international français qui les a toutes transformées de la tête.


Les passes décisives de Valbuena pour Remy par OMTV_Officiel

Avec un Morgan Amalfitano revigoré, un Valbuena étincelant et un Rémy auquel tout réussi, l’attaque Marseillaise flambe ! De son côté, Benoit Cheyrou, pro-Gignac, fut plus ou moins écarté du groupe courant novembre, et revient avec une forme resplendissante : sortit à la mi-temps sur blessure, le gaucher a distillé plus de 44 passes face à Lille, le rendant ainsi très actif et impliqué dans le jeu. Enfin le retour du brésilien Brandao, un choix quelque peu par défaut du club (en manque de moyen), pourrait se montrer toute fois utile. Cet attaquant, faute d’être technique et efficace, reste un monstre de puissance qui pèse sur les défenses adverses. S’il permet de créer des brèches pour les mobylettes évoquées précédemment, ce ne pourrait n’être qu’un plus pour l’attaque olympienne.

Une métamorphose dans le jeu et dans les mentalités

Outre ces bons résultats, on constate une nette amélioration au niveau du jeu. Passé d’un 4-2-3-1 au profit d’un 4-1-2-3, Deschamps privilégie le secteur offensif avec l’apport de Cheyrou au coté de l’argentin Lucho Gonzalez … au dépend d’Alou Diarra qui assure seul la relance phocéenne. Et cela semble fonctionner, le jeu proposé est nettement plus plaisant, sans pour autant être barcelonesque, l’OM n’affiche pas moins de 513 passes réussis face à Lille, équipe réputée pour sa possession de balle.

De plus, en 2012, c’est 10 buts marqués pour 0 encaissé en 3 matchs. Et ça, le club de Margareta Louis-Dreyfus, le doit à une défense intraitable. L’avant garde du capitaine Steve Mandanda et ses 270 minutes d’invincibilité le doit à sa charnière composée de M’Bia, repositionné défenseur central, au coté de Nicolas N’Koulou : une révélation cette année. Le camerounais de 21 ans à tout du défenseur moderne. Rarement sanctionné (2 cartons jaunes), des qualités de vitesse et d’explosivité en défense et un apport offensif, qui n’a à ce jour pas porté ces fruits, font de lui un des fondements du système défensif de DD.

Les latéraux que sont Azpilicueta et Jérémy Morel s’affirment match après match. C’est donc bel et bien le dispositif général qui semble bien huilé.

15 prochains jours déterminants pour l’OM

Si les marseillais veulent être à la hauteur de leurs intentions, ils devront le montrer et ce, dès aujourd’hui. L’OM se déplacera ce week-end en Seine-Maritime pour les 16ème de finale de la Coupe de France pour y affronter le Havre AC. L’entraîneur marseillais le rappelle : « La Coupe de France, c’est mon objectif prioritaire ».

Une semaine après, les Marseillais se déplaceront à Rennes pour le compte de la 21ème journée de Ligue 1. Ils entameront le mois de février avec la réception de Nice pour la demi-finale de la Coupe de la Ligue et accueilleront l’autre Olympique le samedi de la même semaine.

Un match qui risque d’ores et déjà d’être un tournant pour la fin de championnat. Une suite de victoire ne pourrait qu’augmenter le capital confiance qui pourrait s’avérer important pour le club présidé par Vincent Labrune lors de la réception de l’Inter Milan en Ligue des Champions.

Auteur : Alexis Sourisseau

Alexis, dépendant de foot indépendamment de sa volonté.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
pato-psg
L’équipe type des rumeurs du PSG

Alors que le Mercato d'hiver a ouvert ses portes depuis déjà une semaine, les rumeurs autour du nouveau PSG fusent....

Carlo Ancelotti
Quelle équipe pour le PSG ?

A quelques jours du mercato, c'est toute la Ligue 1 qui suit avec attention les dessous des gros coups du...

Benjamin-Corgnet
TOP 5 des révélations de Ligue 1

La période entre Noël et la nouvelle année est toujours celle des bilans. Au Premier Poteau vous évoque les 5...

Fermer