OM 1-2 Napoli, la logique d’Elie

23
octobre
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

om naples

L’Olympique de Marseille, le seul club français à avoir rapporté la coupe aux grandes oreilles dans l’Hexagone est devenu un nain d’Europe. Une équipe qui semble incapable de faire plus que ce qu’il ait “logique” de faire. ” La logique est respectée.” clamera Baup à la fin du match au micro de Canal. Sans doute qu’un bon résultat l’aurait surpris….

Cette saison, l’OM offre un menu spécial “luxe” à ses hôtes 5 étoiles. 3 points, victoire 2/1, pourboire inclus. Après Monaco, Paris et Arsenal, Naples est venu profiter des offres spéciales que lui procure sa carte Gold de grand club au Vélodrome. Voilà, encore une fois “La logique est respectée.” On aura même pas eu le sentiment que les marseillais aient essayé cette fois. Trop blasés et bridés.

Surprise tactique au coup d’envoi ou lamentable coup de bluff?

Les compos d’équipes nous présentent une équipe phocéenne positionnée en 4/3/3 avec un milieu renforcé: A. Ayew et Cheyrou aux cotés de l’indétrônable Romao. En réalité, l’aîné des Ayew va, comme à l’accoutumé, se placer sur son coté gauche et on comprend bien que rien n’a changé. Enfin, en LDC, on avait au moins l’habitude de s’extasier un peu sur les promesses d’Imbula, aujourd’hui à la place, on assiste tristement à la fin de carrière de ce délicieux joueur qu’était Cheyrou. Une première mi-temps à faire des fautes et des passes ratées, une seconde à échapper de justesse au rouge. C’est ce qu’on appelle un coup de maître !

// //

Le match

On avait déjà prévu de vous réchauffer l’habituel résumé “OM vs grandes équipes”. “Les marseillais ont de l’envie, se procurent de grosses occaz’ mais se retrouvent punis pour leur manque de réalisme par Falcao / Zlatan / Wilshere / Higuain (rayez les mentions inutiles).”

Mais les bougres ont décidé de nous mettre au travail en ne s’y mettant pas. Cette fois ci, pas d’envie, pas d’entrain, pas de péno, pas de poteau et pas de bras, pas de chocolat. Rien, le néant, les joueurs de Labrune (qu’il ne faut pas oublier d’associer au naufrage) donnent l’impression de faire tourner la montre en espérant de repousser au maximum l’inévitable sanction. Sanction qui intervient finalement à la 42ème par Callejon qui fusille Mandanda tranquille, mouquile. Mi-temps: 0/1.

On reprend en seconde, toujours tranquille, hein? Y’a pas le feu….

Enfin, a part en tribunes où les marseillais et les napolitains se chauffent sérieusement. Les attaques stériles se succèdent coté marseillais, alors que par deux fois on passe tout près du coup de pied de réparation pour le Napoli (Romao et Abdallah). Benoît, lui, frôle seulement le deuxième jaune. José, lui, s’envoie son dixième. Les offensives bleues et blanches ne sont pas jouées à fond, de peur d’être pris en contre à la perte de balle. C’est qu’ils bossent les fondamentaux, les petits….

Comme un mauvais tube de l’été, ce qui devait arriver, arriva. Les Sud italiens font parler leur technique impeccable par Hamsik, Callejon, Mertens et enfin Zapata qui, à tour de rôle, réalise le geste juste. Boum, dans la lucarne de Steve: 0/2. C’est déjà fini mais c’est qu’il va falloir faire comme si on se remuait maintenant.

Elie et Passi (rires et chansons) s’aperçoivent que Payet a du toucher 10 ballons en 70 minutes et se rappellent qu’ils vont se faire engueuler par le président s’ils font pas rentrer son caprice à 15 millions. D’une pierre, deux coups : le gréviste entre donc à la place du fantôme.
Finalement, André, le latéral, milieu, attaquant, marque un joli but qui aurait pu sonner la révolte mais en fait… non ! Les petits français regardent impuissant les grands italiens faire tourner la balle dans le camp adverse. Fin du match. 1/2, “la logique, toussa”

Les notes marseillaises

On commence par la récurrente seule satisfaction: André Ayew (13, représente!) est le seul buteur marseillais sur ces 4 derniers matchs et on comprend pourquoi. Il est le seul à mettre sur le terrain ce qui manque cruellement au onze méridional et à son coach. Un truc au niveau de l’entrejambes.

N’koulou, pas mal (11) voulait sans doute rappeler aux italiens que s’ils voulaient toujours le recruter, il était toujours bon et qu’ils pouvaient sans doute gratter une réduc’.

Fanni (2,4), complètement aux fraises pendant tout le match, a réussi l’exploit d’être moins bon que Morel (6, comme son nombre de centres réussis). Abdallah aura surpris par ces bonnes montées lors de son entrée même si défensivement il est toujours dangereux. On complète l’arrière garde marseillaise avec la charrette de Diawara (5) qui aura limité la casse à son niveau et l’habituel regard de chien battu plein de révolte du capitaine marseillais, Mandanda (8), qui comme d’hab’ ne peut pas grand chose.

Romao (6) aura apporté de l’impact physique mais pas grand chose de plus, Cheyrou (4) aura été un flop retentissant et on ne prend aucun plaisir à l’écrire. Il est temps qu’il aille se la couler douce à Ajaccio. Valbuena (7) n’aura pas réussi grand chose cette fois-ci.

Payet et Gignac ont continué leur partie de cache-cache. Niveau football, on leur met un bon 3/20 bien tassé. Par contre à hide and seek, là, 16 au réunionnais (remplacé par Thauvin, trop tard) et 13 pour APG, qui aura perdu des points à cause de cet idiot de coach qui aura passé son temps à l’engueuler et par la même nous dévoiler ses cachettes. Ha ben, bien joué!
Remplacé par J.Ayew, qui lui de toute façon n’a aucune chance de se planquer avec sa coupe de cheveux fluorescente et a donc décidé de prendre son petit jaune réglementaire et de passer la balle à son frère (à qui d’autre?) pour la réduction du score.

Hey Vince? Il est où ton projet “jeune français à fort potentiel pour faire comme Dortmund”?

La moyenne d’âge du 11 aligné était de 28,27 ans. Loin d’être des débutants qui font le dur apprentissage du haut niveau. D’ailleurs, à part Romao, tous avaient déjà goûté aux étoiles de la ligue des champions… Sur la feuille de match, les 4 remplaçants qui ne sont pas entrés en cours de jeu s’appelaient Samba (19 ans), Mendy (19 ans), Imbula (21 ans) et Lemina (20 ans)….. On vous fait la moyenne aussi ou ça va?

Enfin, ils apprennent les jeunes, les vieux aussi apparemment. Quelqu’un sait combien de fois, on a le droit de redoubler sa classe Ligue des Champions ? Parce que pour Steve, Souley, Ben’ ou Mathieu ça commence à faire beaucoup. Le proviseur platoche va finir par le remarquer et les transférer en 1ère STL Europa League. Ce serait déjà pas si mal, mais sans doute qu’ils pensent valoir mieux.

Quel dommage que cet attelage marseillais soit dirigé par un banquier de province. Les défaites semblent toutes logiques pourtant on a dans cette team des internationaux confirmés, des joueurs d’expériences et plein de jeunes bien excitants qui nous poussent à croire qu’il y avait bien mieux à faire. Certes c’était dur mais les plus belles victoires sont celles obtenues contre plus fort que soi, ce sont celles qui vous font progresser. Reims sera sans doute plus à l’échelle Baupienne ce samedi. Reste à voir si le groupe est toujours derrière son coach. 

Auteur : Mourad Aerts

Joue en troubadour sur tout le front de l'attaque. Amoureux du foot et de ce qu'il représente partout dans le monde

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Cette 8ème journée de Premier League a été riche en buts. Arsenal, Chelsea et Manchester City ont fait le show, alors que Manchester United a encore déjoué.
Arsenal régale, United stagne

Cette huitième journée de Premier League a été riche en buts. Arsenal, Chelsea et Manchester City ont fait le show,...

Huit matchs, huit victoires. L'AS Roma de Rudy Garcia est-elle imbattable ? APP revient sur sa victoire d'hier face aux napolitains de Benitez.
Ils sont fous ces romains !

L’AS Roma de Rudi Garcia disputait hier son huitième match de la saison face à Naples. Deux équipes jusque-là invaincues...

Seulement 15eme du classement avec 7 points en 8 journées, la Real Sociedad n'a pas la même réussite que l'année dernière. Alors, c'est quoi le problème ?
Real Sociedad, pourquoi ça ne marche plus?

Seulement 15eme du classement avec 7 points en 8 journées à l'aube de la 9ème journée de Liga, le club...

Fermer