OM : Avis de tempête sur le vieux-Port ?

21
août
2018

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

rudi-garcia

La large victoire contre Toulouse dimanche dernier (4-0) n’était-elle qu’un feu de paille ?

Entre les matches de préparation non aboutis (1 seule victoire sur 7 rencontres), le mercato « light » (seuls Calaca-car, au pédigrée peu fourni et Radonjic, espoir croate pour compenser (numériquement) les départs de Cabella et Zambo-Anguissa), le feuilleton Balotelli (terminé apparemment), les supporters olympiens, qui avaient mal vécu cette inter-saison estivale, pensaient que le pain blanc était enfin au menu et que la saison 2019-2018 allait reprendre sur le même rythme que s’est terminée la précédente.

Las, la déroute survenue chez les voisins nîmois (1-3) et la manière dont elle s’est déroulée ont douché les phocéens avec la même violence qu’un orage du 15 Aout. En un soir les incertitudes sont revenues hanter les esprits et remettent au gout du jour nombre de questions à propos d’une saison annoncée comme décisive par l’Etat-major olympien (L’objectif est la qualification en LDC).

Un état d’esprit inquiétant

Les joueurs de Garcia, déjà apathiques lors des défaites en préparation, notamment un 2-5 à Bournemouth, avaient fait dire à leur coach : « Ce n’est pas un problème de système de jeu mais un problème d’agressivité et d’état d’esprit…I va falloir vite se réveiller”. Or, aux Costières le réveil n’a pas eu lieu et le même Garcia n’a pu que rééditer le constat d’échec : “Il y a bien longtemps que l’on n’avait pas été aussi mauvais. C’était un soir sans, mais ce ne peut être qu’un accident parce que si l’on montre ce visage-là cette saison…

Les olympiens sont apparus dépassés, en manque de volonté et d’agressivité pour récupérer le ballon alors que leurs adversaires du soir, au contraire, déployaient une énergie exceptionnelle pour étouffer leurs opposants du soir. Les Payet, Thauvin, ou autres Germain n’ont pu mettre en danger l’arrière garde nîmoise faut d’avoir eu des munitions que ni le milieu, amputé de Zambo, cédé pour plus de 30 M€ à Fulham mais non encore remplacé, ni la défense, composée aux ¾ de mondialistes hors de forme n’ont pu fournir.

Un coaching discutable

Très vite, dimanche soir, les choix de Garcia ont été mis en cause, notamment le fait d’avoir titularisé les mondialistes, revenus de vacances sans avoir le quota d’heures de préparation suffisantes. Sont concernés surtout Duje Caleca-Car, la nouvelle recrue dont les débuts ont été poussifs en défense centrale, et trop facilement mis dans le vent sur le 3ème but.

La défense, à l’exception d’Amavi, avait passé une partie de l’été en Russie et n’était revenu que le 6 Aout pour une préparation forcément tronquée, cela a peut-être couté à Mandanda sa blessure aux ischio-jambiers (1 mois d’absence), tandis que Sakai (fautif sur les deux premiers buts) et Rami ont montré leurs limites actuelles.

L’ex-entraineur de la Roma a justifié ces choix par le besoin de temps de jeu, mais sans doute aurait-il pu réduire ces expériences et conserver sa confiance au Jeune Bouba Kamara, très à son aise lors du match d’ouverture au Vélodrome.

A l’inverse la gestion de Thauvin (sorti à l’heure de jeu) aura permis à l’attaquant (encore buteur) d’être rapidement opérationnel.

anguissa-rami

Le mercato en questions

Chaque jour apporte son quota de nouvelles plus ou moins crédibles (l’info la plus récente étant la possible venue de Yaya Touré), mais, côté arrivées, le compteur reste bloqué à 2 avec Duje Caleca-Car, défenseur central de 21 ans, culminant à 1m92, recruté pour 19 millions d’euros (hors bonus) à Salzbourg, et Nemanja Radonjic, ailier gauche serbe de 22 ans, qui évolue à l’Etoile Rouge de Belgrade. pour 12 millions d’euros, mais qui ne pourra jouer avec son nouveau club qu’à la fin du mois.

Ces 2 espoirs marquent la volonté du président Eyraud et de l’actionnaire Mc Court d’investir sur l’avenir, mais n’apportent aucune certitude quant à une éventuelle bonification de l’effectif des récents finalistes de la ligue Europa.

Les besoins en renforts semblent multiples, ils concernent tout d’abord le poste de latéral gauche où Jordan Amavi, faute de concurrence crédible, semble « ronronner « , bien loin du niveau qu’il avait atteint en cours de saison passée au point d’être convoqué par Didier Deschamps début Octobre contre la Bulgarie.

Au milieu, il reste à compenser le départ de Franck Zambo-Anguissa, ce que Garcia semble déplorer. Les noms de Valentin Rongier (Nantes) et l’Égyptien Mohamed Elneny (Arsenal) sont évoqués, mais d’autres candidats viendront gonfler la liste des possibles d’ici le 31 Aout.

Reste le cas du « granttakan », cette bête improbable, que les habitués du Vélodrome attendent depuis un an, qu’ils ont cru détenir en Kostas Mitroglou, réduit depuis au rôle de doublure, mais qu’ils espèrent en la personne de Mario Balotelli, dont la vraie-fausse venue alimente les gazettes depuis Juin

L’Italien et son agent, Mino Raiola, à qui Nice a laissé un bon de sortie, n’a pas pu trouver de club en Italie, ni en Angleterre. Sa venue sur la Canebière semblait une évidence mais les discussions avec le club azuréen trainent en longueur au point que l’on se demande si elles aboutiront un jour (aux dernières nouvelles cependant le transalpin resterait à Nice). Il resterait les pistes Mbaye Niang et Dembélé (Celtic Glasgow) en plans B.

Au soir de la 2ème journée, on le voit, les incertitudes demeurent alors que MM. Mc Court et Eyraud ont annoncé l’objectif d’une qualification en ligue des champions. Il s’agirait de vite régler ces dysfonctionnements pour ne pas accumuler les points de retard, il est à ce point bon de rappeler qu’une seule unité a manqué en mai dernier pour devancer l’Olympique lyonnais, puisse l’histoire ne pas bégayer pour 2019…

Auteur : Gilmon

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
Nimes-olympique
Nîmes a les crocs

Ce sera sans doute l’une des sensations de la saison 2018-2019, le retour parmi l’élite du Nîmes Olympique après 25...

Morgan-Sanson-OM
Sanson, enfin la lumière ?

Quelques jours avant la fin du mondial russe, les joueurs de l’Olympique de Marseille – non internationaux – ont retrouvé...

OM-preparation
OM : Revoir un printemps

Sous la chaleur écrasante de l’été marseillais, l’Olympique de Marseille se prépare à entamer une saison cruciale. Celle de la...

Fermer