Mais qui es-tu Ola Toivonen?

09
février
2014

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Face à Lyon dimanche dernier, le Stade Rennais a pu découvrir une nouvelle tête blonde: Ola Toivonen.

Face à Lyon dimanche dernier, le Stade Rennais a pu découvrir une nouvelle tête blonde : Ola Toivonen. Un attaquant international qui pourrait devenir ce buteur que les bretons cherchent depuis Alexander Frei.

Avant la réception de Lyon, Rennes n’avait plus gagné depuis deux mois. Une victoire nette 3-1 face à l’ASSE et un doublé de Romero. On pensait que Rennes était enfin lancé après un début de saison compliqué. S’enchaîne derrière trois défaites face à Lorient, le PSG et Sochaux au mois de décembre, puis 3 nuls contre Nice, Evian et Lille. Deux mois plus tard, Rennes est au même point. En fait non, Rennes est plus bas, à la 15ème place. Mais la performance à domicile face à Lyon des nouvelles recrues, et surtout d’une grande tige nommée Ola Toivonen, laisse un espoir du côté de la Route de Lorient.

À la fois milieu et attaquant, suédois et finlandais

Né en 1986 à Degerfors, ville de 7000 habitants de la province du Värmland, Ola Toivonen commence sa carrière professionnelle très tôt dans le club local. En 3ème division d’abord, puis ensuite en deuxième suite à la montée fin 2004. Sa dernière année au club se passe bien, avec une 13eme place obtenue en Superettan, nom de la deuxième division suédoise. Et même s’il n’a marqué que 8 buts en 41 matches, ce fils d’immigré finlandais brûle les étapes. Repéré par le mythique club d’Örgryte IS, vainqueur 12 fois du championnat de sa Majesté suédoise (la dernière fois en 1985, celle d’avant en… 1913..), il est recruté et fini la saison 2006 comme “Révélation de l’année”, malgré une relégation et 6 buts marqués en 25 rencontres.

Son profil, à la fois atypique et précieux, tape dans l’oeil des dirigeants de Malmö, un des plus grands clubs du pays, par où est passé un certain Zlatan Ibrahimovic… Moins grand (il mesure 1 mètre 90 contre 1,95 pour la star du PSG), il peut jouer en revanche sur tout le front de l’attaque. Sa capacité à se projeter vers l’avant crée énormément de décalages pour le reste de ses coéquipiers,  une des raisons majeurs pour laquelle l’adepte du jeu espagnol qu’est Montanier l’a signé cet hiver, et il représente de fait un véritable atout au poste de meneur de jeu. Il peut également dépanner sur un côté pour dynamiter les couloirs mais ses capacités sont mieux exploitées dans l’axe et il peut aussi exceller dans un milieu à trois. L’entraîneur du Stade Rennais expliquait sur le site internet du club «qu’Ola sait tout faire. Dans les pieds, il peut garder le ballon ou le dévier comme il faut. Un tel registre nous permet d’avoir plusieurs possibilités»

Mais à Malmö, sa préférence va clairement au poste de buteur. Deuxième joueur le plus cher de l’histoire du club lorsqu’il arrive (il a coûté… 1,1 millions d’euros.), il montre toutes ses qualités lors de la saison 2008. En 27 matches, le colossal suédois marque 14 buts et attire l’attention de clubs comme West Ham United, et surtout le PSV Eindhoven.

Un départ pour l’Angleterre raté…

Ni une, ni deux, l’espoir de 22 ans est transféré aux Pays-Bas en milieu de saison, cette fois-ci dans le club rival à celui de Zlatan: le PSV Eindhoven. Au sein de l’attaque hollandaise, Toivonen se démarque et marque. 6 buts en 14 apparitions pour son nouveau club, il arrive malheureusement à une période où le PSV est un outsider du Championnat hollandais, qui ne goûte plus au succès. Son adaptation est un succès, il marque treize buts la saison suivante où les Rood-Witten finissent à la dernière marche du podium.

Au sein de l’équipe suédoise, c’est plus mitigé, et Toivonen souffre de la concurrence d’Ibrahimovic. L’attaquant dit d’ailleurs de son coéquipiers qu’ «avec ses capacités, il doit marquer plus de vingt buts par saison». Il est vrai que Toivonen dispose de pas mal d’armes. Sa présence dans le domaine aérien, déjà, qui en font un adversaire redoutable sur coups de pied arrêtés, couplée à sa vivacité et son sens de l’anticipation, chose qui ne saute pas aux yeux lorsque l’on voit la carrure de l’attaquant.. Il dispose également d’une très grosse frappe, qui lui a permit de marquer pas mal de buts sensationnels aux Pays-Bas. À coups de frappes de loin, de buts de renard pas immonde (il a une préférence pour les Madjers) et de nombreux triplés, il s’installe dans le coeur des supporteurs hollandais.

Face à Lyon dimanche dernier, le Stade Rennais a pu découvrir une nouvelle tête blonde: Ola Toivonen.Une situation qui dure jusqu’à l’orée de la saison 2012-2013. En raison d’une blessure, Ola ne joue que 17 fois mais marque 8 buts, à la fin de la saison, le PSV souhaite s’en débarrasser étant donné que l’attaquant a refusé de prolonger son contrat, qui expire en 2014, lui qui regrette que l’intérêt de Liverpool en 2010 ne se soit pas concrétisé. Norwich City est sur les rang pour l’accueillir, mais Toivonen tergiverse trop, et les autres Canaris préfèrent recruter un autre international suédois bien connu des pelouses françaises: Johan Elmander!

La saison commence et l’envie n’est plus là du côté de Toivonen, comme du côté de ses dirigeants. Il ne marque qu’un but en 14 apparitions, et des rumeurs le renvoie du côté de Liverpool, où Brendan Rodgers souhaite étoffer sa ligne offensive. Mais les rumeurs sont ce qu’elles sont, et le 20 janvier 2014, c’est du côté de Rennes que Toivonen pose ses valises pour 2,5 millions d’euros. Le Stade Rennais a t-il recruté le talentueux suédois de 2008-2011, ou celui qui traîne un peu la patte depuis 2 saisons? Les supporteurs rennais, eux se sont sont montrés très accueillants.

 

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
Considéré comme l'un des tout meilleurs gardiens de Ligue 1, Rémy Riou est depuis maintenant 2 ans, le dernier rempart du FC Nantes. Portrait.
Rémy Riou : “Le mur de l’Atlantique”

Débarqué sur les rivages de l'Atlantique à l'été 2012, le paquebot Rémy Riou s'impose depuis maintenant deux saisons comme le...

Issa Cissokho, indiscutable avec le FC Nantes et issus du championnat National.
Djilobodji, Touré, Cissokho, Raspentino, Rodelin : les opportunistes

Quels sont les 3 points communs entre Ronny Rodelin, Florian Raspentino, Birama Touré, Issa Cissokho et Papy Djilobodji ?  Le premier...

APP s'est procuré en exclusivité un bilan du football français pour révolutionner la Ligue 1 en 2014. Attention, révélations. Plus ou moins bidons.
Les bonnes résolutions de la Ligue 1 pour 2014

Dans un document interne exclusif, mais surtout inventé par nos soins, les instances du football français planchent sur leurs bonnes...

Fermer