Nolan Roux – Matthieu Dossevi : une machine bien huilée

17
mars
2018

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Nolan-Roux

Souvent décrié, Nolan Roux réalise sa meilleure saison depuis le début de sa carrière et pas seulement au bilan comptable. En plus d’avoir dépasser la barre des dix buts pour la première fois de sa carrière, l’attaquant grenat a une influence considérable sur le jeu. Quand Nolan Roux marque c’est souvent de la tête : son point fort (7 des 11 buts). Matthieu Dossevi n’est jamais bien loin. Ces deux-là s’entendent idéalement.

Nolan Roux- Matthieu Dossevi : Précision chirurgicale

A montrer dans les écoles de football. Nolan Roux, l’attaquant français du FC Metz, réalise une saison pleine malgré le classement compliqué de son équipe. Toujours bien placé, il sait faire fructifier l’excellent travail de ses coéquipiers. Matthieu Dossevi est le mieux placé pour en parler. Le milieu franco-togolais a délivré quatre passes décisives sur les onze buts qu’a inscrit Nolan Roux. L’attaquant français s’est même mué en passeur pour… Matthieu Dossevi lorsqu’il a inscrit son premier et unique but en Ligue 1 cette saison. L’idée ici n’est pas de détailler tous les buts qu’a inscrit mais de montrer sur quatre de ses buts comment Nolan Roux sait se placer idéalement lorsque Matthieu Dossevi lui adresse un centre.

Angers SCO – FC Metz (0-1)

A la suite d’une récupération de balle après une mauvaise relance angevine, Cohade temporise et réalise une transversale millimétrée en direction d’un Dossevi bien démarqué dans son couloir droit. Le franco-togolais adresse ensuite un centre astucieux entre les deux défenseurs centraux angevins qui tentent de marquer à la culotte Philipps mais qui oublie Nolan Roux qui surgit dans le dos des défenseurs pour conclure d’une tête plongeante avec rebond.

 

FC Metz – Dijon FCO (1-2)

La machine bien rodée se répète la journée suivante mais cette fois-ci c’est Chris Philipp qui réalise une transversale en direction de Matthieu Dossevi. Celui-ci accélère couloir droit et passe en revue deux défenseurs dijonnais avant d’adresser un centre millimétré. Au visionnage, on croit revivre le même scénario que contre Angers.  Sauf que cette fois, c’est Emmanuel Rivière qui est entre les deux défenseurs et non Philipps. Nolan Roux réalise un demi cercle dans sa course pour passer devant son défenseur et conclure d’une tête imparable. Un jeu de tête dont lui seul a le secret.

 

EA Guingamp – FC Metz (2-2)

Cela en deviendrait presque une mécanique. Si sur les actions de jeu, la combinaison fonctionne à merveille, il en est de même sur les phases arrêtées. Sur un corner et un centre venant de la droite, côté privilégié pour Roux lorsqu’il marque de la tête, l’attaquant français se fait oublier et laisse Rivière se livrer au duel avec la défense guingampaise avant qu’il ne surgisse dans le dos de Félix Eboa Eboa. Le schéma est le même : un centre venu de la droite, Roux contourne son vis à vis et lui passe devant. Impérial.

 

FC Metz – Toulouse (1-1)

C’est certainement le but qui illustre le mieux la manière dont Nolan Roux a une influence sur le jeu grenat. L’attaquant français n’hésite pas à décrocher pour venir au soutien de ses coéquipiers. La preuve en est : il est à l’origine du but qu’il inscrit quelques secondes plus tard. Excentré sur le couloir droit, il réalise un jeu de pivot en réorientant afin de mettre son passeur fétiche (Matthieu Dossevi) dans des conditions parfaites pour lui adresser un nouveau centre parfait entre le gardien et les deux défenseurs toulousains. Roux arrive à pleine vitesse et ne laisse aucune chance au gardien. Cela paraît si simple.

 

À Matthieu Dossevi la précision du geste, à Nolan Roux la conclusion

Si Nolan Roux conclue parfaitement les centres de ses coéquipiers et plus particulièrement ceux de Dossevi, c’est qu’ils sont bons, cela va de soi. Toujours millimétré entre le gardien et les défenseurs, c’est une aubaine pour les attaquants de crucifier le portier adverse. Les buts de Nolan Roux en sont les témoins. Il a inscrit sept de ses onze buts de la tête et ce n’est pas pour rien. Le centre a cette portée que les autres phases de jeu n’ont pas. Quand une équipe est en manque d’inspiration, beaucoup d’équipes cherchent à écarter et trouver la solution par des centres. Soit par résignation soit par choix réfléchi. C’est le cas du FC Metz qui en fait presque sa marque de fabrique cette saison. Quand Matthieu Dossevi centre Nolan Roux n’est jamais bien loin. L’attaquant a réalisé l’ensemble de sa carrière en France. Passer la barre symbolique des dix buts en championnat est une juste récompense pour celui qui a une forte tête. Si Metz semble vouer à descendre d’un échelon, il n’est pas exclu que Roux s’en aille pour continuer de faire trembler les filets de Ligue 1. Reste à savoir si Matthieu Dossevi voudra continuer à former un duo de choc avec l’attaquant français.

 

Crédit Photo : compte twitter officiel FC Metz

Auteur : Quentin Burban

Amoureux du beau jeu mais fan irrésistible de l'AJ Auxerre. Fan absolu de sport, grand curieux, aime la vie plus que la vie ne m'aime.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
lopez
LOSC/Lopez : une idylle aussi excitante qu’éphémère

Les incidents du week-end dernier, à Pierre Mauroy, n’ont fait qu’aggraver un cas déjà critique pour le LOSC. Un comportement...

community-manager-football
Les “Community Manager” : de l’ombre à la lumière (partie 2)

Le web a permis de créer une nouvelle catégorie d'emploi avec la naissance des Community Manager. Et par conséquent, la régénération de l'organigramme...

Robert-Beric
Beric : le grand Robert

Le buteur slovène arrivé dans le Forez à l'été 2015 effectue un retour en grâce depuis le mois de janvier,...

Fermer