N’Golo Kanté, l’homme à tout faire d’Antonio Conte

10
avril
2017

Auteur :

Catégorie : Europe

ngolo-kante

Après Leicester, N’Golo Kanté est en passe de gagner un deuxième titre de champion d’Angleterre. Quand il a gagné le titre de champion d’Angleterre avec Leicester l’année dernière, on se demandait bien si N’Golo Kanté allait réussir à s’imposer dans une grosse équipe européenne, sous les ordres d’un entraîneur pour qui la tactique est plus importante que tout. Transféré pour 33 millions d’euros à Chelsea, l’international français n’a pas mis très longtemps à devenir incontestable. Kanté affiche des statistiques aussi bonnes que l’année dernière, mais bénéficie surtout d’un système qui est fait pour lui, le fameux 3-4-3 de Conte qui donne aux Blues une identité incontestable. On ne pourrait pas en dire autant de certains clubs français qui n’ont aucun projet de jeu.

Mieux, des joueurs qui étaient à la peine l’année dernière comme Hazard ont retrouvé leur niveau. Chelsea gagne et a pris la tête de la Premier League depuis la 11ème journée. À tel point qu’en pariant avec le bonus paris sportifs de Parions Sport, qui s’élève pourtant à 100 €, une victoire de Chelsea ne vous rapporte plus qu’entre 20 et 30€. Mais dans quels secteurs N’Golo Kanté a-t-il progressé ? Que lui reste-t-il pour devenir le meilleur milieu récupérateur de la planète ?

Kanté est devenu l’homme à tout faire d’Antonio Conte

Si Kanté est sans doute le joueur qui a le plus bénéficié du 3-4-3, il faut se rappeler que Chelsea a commencé sa saison en 4-3-3 et a même joué en 4-1-4-1. Le 4-3-3 n’a pas été un succès, car l’équipe a manqué de présence dans l’entrejeu. Chelsea est passé en 3-4-3 après la défaite face à Arsenal le 24 septembre (3-0). L’équipe a non seulement retrouvé de la présence physique au centre du terrain, mais a aussi fluidifié son jeu. Défensivement et offensivement le onze de Conte a fait d’énormes progrès.

Dans ce système, Kante et Matic sont devenus les rois de l’entrejeu. Défensivement, le Français a joué dans la lignée de ce qu’il faisait à Leicester. Sur 28 journées, il a récupéré 208 ballons et a fait 94 tacles, soit l’un des meilleurs rendements de la Premier League. Mais c’est offensivement qu’il profitele plus du système. Étant donné son style de jeu altruiste, il fait marcher à plein les triangles entre les milieux latéraux et les ailiers. Toujours disponible, il a enlevé un poids énorme des épaules d’Hazard et de Pedro en faisant l’abatage défensif à leur place.

.

.

Le début d’un phénomène national

C’est parce qu’il affiche le même visage qu’à Leicester, la même facilité, que Kanté impressionne cette saison. En défense, il fait le même travail. En attaque, il a étoffé sa palette, car il a plus de partenaires autour de lui et que Conte lui demande de faire circuler le ballon. Chez les Foxes, il jouait dans une équipe qui courrait après le ballon. À Chelsea, ses partenaires ont la possession de balle, si bien que les spectateurs ont vu autre facette de son talent.

Ces derniers temps, il a fait des progrès devant le but. C’est lui qui a donné la victoire aux Blues à Stamford Bridge en quarts de finale de la Cup face à Manchester United. Il a marqué d’une très belle frappe hors des seize mètres cinquante.

Petit à petit, il devient la coqueluche de son équipe. Hazard a dit qu’il avait l’impression de jouer avec deux N’Golo Kanté tellement le Français est partout. Dessailly blague sur son hyperactivité : « la Terre est couverte à 70 % d’eau et les 30 % restants sont couverts par Kanté ». Ce dernier, pourtant si discret, est en train de devenir un phénomène national. Pourtant, il ne se départit pas de son humilité légendaire. Pour lui, beaucoup de ses coéquipiers mériteraient autant d’honneurs que lui.

À quand une stature internationale ?

Comme on l’a vu à l’Euro, Kanté fait les frais d’un système plutôt défensif de Deschamps. Lors du Championnat d’Europe, les Bleus ont commencé en 4-3-3 et ont fini en 4-2-3-1, système dans lequel il a perdu sa place. Lors du match contre la Suède, les deux récupérateurs étaient Pogba et Matuidi. Dans ce cas-là Kanté est de trop. Il n’y à que dans un système à un milieu défensif et deux relayeurs que le joueur de Chelsea a sa place. Mais n’y a-t-il pas une solution ? Après tout, Matuidi n’est plus aussi impérial qu’à Paris et Pogba n’a pas totalement confirmé les espoirs placés en lui.

Il pourrait prendre la place de Matuidi. Dans un 4-2-3-1, les deux relayeurs ont des rôles différents. Kanté est la caution physique et Pogba serait la caution technique. Kanté joue simple et court alors que Pogba a une excellente vision du jeu. Il pourrait sans peine lancer Griezmann dans l’intervalle. On pourrait aussi imaginer un 4-4-2 avec Gameiro à la place de Giroud. On aurait le droit à un jeu au sol et dans les espaces qui serait bien mieux en phase avec les profils de Pogba et Kanté.

Auteur : Invité

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
ribery
Franck Ribéry beaucoup

Alerte aux poissons dans le dos. Alerte aux blagues pas drôles au bureau. Heureusement, nous sommes samedi. Et oui, aujourd'hui,...

Özyakup
Besiktas : Özyakup, danger numéro un ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais Oguzhan Özyakup a été formé dans la prestigieuse académie d’Arsenal. Revenu sur ses...

Spal-2013
La Serie B préserve son suspense

Bien plus disputée que la Liga1|2|3, la Serie B est loin de faire connaître son dénouement. Bien qu'elle dispose d'un...

Fermer