Neymar vous salue bien !

20
juin
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014

Buteur face au Japon, Neymar à récidivé face au Mexique en délivrant une prestation fantastique.

Si le Brésil n’a pas été transcendant lors de sa victoire face au Mexique, ce mercredi soir, lors de sa deuxième rencontre de Coupe des Confédérations, le monde du football trouvera dans cette nouvelle victoire ( 2 – 0 ) une bonne raison de s’extasier, à moins, c’est possible, d’être hermétique à la magie du sport.

Avec deux victoires (5 buts marqués, aucun encaissé), le Brésil s’est qualifié ce soir pour les demies-finales de sa Coupe des Confédérations. Mais si les auriverdes ont survolés le premier 1/4 d’heure, l’impression globale laissée par la Seleçao reste mitigée. Certes le sentiment qu’ une machine couve juste là, sous nos yeux, prête à exploser (ce qu’elle fait par moment) est flagrante, le Brésil nous fait languir… Mais le Brésil s’est fait peur ce soir, bien plus que face au Japon. La défense auriverde a donné des signes de fébrilités, le Mexique n’a pas su en profité malgré une prestation étincelante de Giovani Dos Santos. C’est donc sur un logique 2-0, avec des buts de Neymar et Jô, que le Brésil s’est imposé et a poursuivit son “opération séduction”.

Mais l’attraction de la soirée, au-delà de la Seleçao elle-même, ce fut le jeune prodige Neymar ! Auteur d’un match absolument fabuleux, le néo-barcelonais a du faire taire en 90 minutes des centaines de milliers de bouches de par le monde. Constamment critiqué pour son hypothétique fragilité, qualifié de “joueur youtube” (de part la multiplication de certains gestes techniques beaux mais pas toujours utiles), ou alors tout simplement qualifié de joueur “surévalué ou surcôté “, Neymar Dos Santos Junior a reconquis ce soir le peuple auriverde et sans doute l’ensemble des amoureux du football de part le monde. Il restera bien des “râleurs” après cette prestation (et celle du premier match face au Japon) qui continueront à tenter de démontrer par A + B avec des arguments tout aussi capillotractés les uns que les autres, que Neymar n’est “qu’un joueur banal, promis à un échec monumental en Europe”.

Mais le fait est que ce soir, Neymar a tout fait. Il lui aura fallu 9 minutes pour inscrire son second but de la compétition. Si les japonais avait goûté à son pied droit, les mexicains connaissent désormais l’agilité de son pied gauche. Ce but à nouveau magnifique n’était que le début d’un chef d’oeuvre que l’ex-joueur de Santos allait livré à ses supporteurs. Précis, rapide, provoquant, insaisissable, virevoltant, impressionnant de qualité technique, Neymar a livré une prestation insensée devant les yeux du monde entier. Il aurait pu d’ailleurs se contenter de cela, mais tout chef d’oeuvre se doit d’être parachevé. Ce fut chose faite à la 93ème minute. Suite à un énième débordement sur son côté gauche, Neymar semblait conserver le ballon, tranquillement, avant de déposer ses deux défenseurs sur place, suite à un enchaînement roulette-petit pont pour entrer dans la surface, fixer un autre défenseur et délivrer un caviar au nouvel entrant, Jô, pour le deuxième but brésilien. Un but magnifique, un match de folie, une passe décisive précédée d’un enchaînement magique, Neymar n’est plus un prodige en devenir… Ce soir, l’ailier brésilien est entré dans la cours des grands par la très grande porte. Si Neymar va côtoyer et affronter les meilleurs joueurs du monde la saison prochaine en Liga, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il aura pleinement sa place parmi eux… Pour lui, il y aura, c’est sur, un avant et un après Brésil – Mexique 2013

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Comments are closed.

Plus dans Coupe du Monde 2014
Déjà championne du monde et double championne d'Europe chez les A, l'Espagne est désormais double tenante du titre européen dans la catégorie U21 et U19.
Qui peut stopper l’Espagne ?

La Furia Roja a encore frappé... Déjà championne du monde, double championne d'Europe chez les A, l'Espagne est désormais double...

tahiti-coupe-des-confederations
Tahiti entre dans l’Histoire

Malgré un niveau de jeu cataclysmique et une défense fantôme, Tahiti a réussi un exploit, hier soir, lors de son...

espagne-uruguay
L’Espagne impressionne d’entrée

Après le Brésil et l'Italie, l'Espagne a assumé son rôle de favori lors de son entrée en lice en Coupe...

Fermer