National : Le Poiré trop fragile

24
août
2013

Auteur :

Catégorie : National

poire-luzenac

Même si les chiffres s’équilibrent sur l’ensemble de la rencontre, l’addition est salée pour le Poiré sur Vie qui s’est incliné 3-0, sur sa pelouse de l’Idonnière, ce vendredi, face au leader Luzenac. Si les genôts n’ont pas littéralement sombré lors des 90 minutes, à aucun moment les hommes d’Oswald Tanchot n’ont donné l’impression de pouvoir inquiéter les pyrénéens, ce qui n’a pas pardonné face à une équipe de Luzenac plus que jamais sure de son fait.

Un début hésitant

Si le début de match ne laissait pas présager du futur de la rencontre, certaines carences apparaissaient déjà. Les genôts, possesseurs du ballon ne trouvaient pas l’ouverture, si bien que la première frappe des vendéens est intervenue à la 22ème minute, sur une tête bien trop croisée de Pierre-Etienne Lemaire, bien loin d’inquiéter Quentin Wesberg, le portier des visiteurs. Timide et inefficace, cette tentative reflétait, à elle seule, l’impuissance des locaux, qui allaient bientôt payer leur manque de solutions. L’ouverture du score, concédée 10 minutes plus tard, arrivait au terme d’une action menée par les genôts. Un nouveau ballon dans la profondeur, qu’Emmanuel Bourgaud ne parvenait pas à intercepter d’un tacle glissé, une relance tranquille du portier luzenacois et une offensive sans rythme amenait pourtant le ballon sur le côté gauche de l’attaque sudiste, bien servi à terre en profondeur, l’excellent Ande Dona Ndoh ne se faisait pas prier pour ouvrir le score d’une belle frappe croisée. Le match basculait, irrémédiablement, sans reculer les genôts donnaient pourtant l’impression de se heurter à un mur, faisant tourner stérilement le ballon en défense et perdant la possession dès les 40 derniers mètres arrivés. En face, les visiteurs prenaient de plus en plus confiance et c’est d’une superbe percée côté droit de Mamadou Danfa qui, après avoir éliminé 3 défenseurs, délivrait le centre en retrait parfait, repris superbement par Idriss Ech-Chergui ( 44ème ). La mi-temps arrivait sur le score de 2 – 0 et l’Idonnière attendaient la réaction de ses protégés.

20 bonnes minutes sans déclic

Malgré l’entrée en jeu, à la pause, de Guilaume Insou et des velléités résolument offensives dès le retour des vestiaires, les bleus

poire-luzenaccontinuaient à se montrer impuissants. La percussion apportée par le nouvel entrant permettait d’imaginer de nouvelles perspectives. Plus perçant, le jeu genôt se heurtait malgré tout à une défense expérimentée, et même les nombreux coups-francs obtenus pendant les 20 premières minutes de la seconde mi-temps n’apporteront aucun danger sur le but luzenacois. Mais passée l’euphorie de leur ” temps fort “, les vendéens retombaient dans leurs travers, mauvaises transitions, passes imprécises, manque de créativité. Avec un Guy N’Gosso impérial en sentinelle pour les pyrénéens, les ambitions locales s’éteignaient peu à peu. Au contraire, ce sont les visiteurs qui repartaient de l’avant, intenable, Dona Ndoh ratait le doublé après un slalom magnifique au coeur de la défense vendéenne, sans un miracle de Mathieu Pichot ( 67ème ), l’attaquant luzenacois réalisait le doublé. Mais l’Idonnière comprenait très vite que ce n’était que partie remise, tant les genôts continuaient à bloquer dans l’entre-jeu, laissant quelques contres dangereux à des visiteurs qui n’en avaient pas besoin. Ande Dona Ndoh réalisait ce qu’il avait manqué 10 minutes plus tôt, en réalisant le doublé d’une magnifique tête sur un service impeccable du nouvel entrant, Oumar N’Diaye. Le match plein des visiteurs étaient pliés, celui, plus hésitant, des locaux, également, plus rien n’allait se passer et c’est dans un sentiment général d’impuissance que les 1748 supporteurs présents voyaient le Poiré sur Vie s’incliner 3 buts à 0. Entre déception et réalisme, le score est peut-être sévère ( les deux équipes ont tiré autant de fois au but, 9… mais aucune des 4 frappes cadrées vendéennes n’aura réellement été dangereuses pour le portier visiteur ) mais sur l’ensemble de la rencontre, la victoire des visiteurs apparaît comme méritée, les trop nombreuses carences défensives des genôts auront eu raison de l’équilibre d’ensemble de l’équipe.

Les réactions des entraîneurs :

Christophe Pelissier (Luzenac) : “On a su faire preuve de maîtrise et on a su contrecarrer les plans tactiques et techniques du Poiré… On a affiché un beau jeu porté vers l’avant et j’avoue qu’on a eu de la réussite au-delà de mes espérances. On a su les contenir et cette victoire me semble méritée même si je pense que le score peut sembler sévère. Sans faire la fine bouche, si je devais retenir un mauvais point, je dirais qu’on a été trop tendres pendant les 20 premières minutes de la deuxième mi-temps, mais bon encore une fois, je peux pas me plaindre après un tel match… L’année dernière au bout de 6 journées, on avait 1 point ! Donc pour le moment laissez-nous savourer, tout peut aller très vite et Oswald (Tanchot) le sait très bien… Ce soir on a bien joué et on gagne, à Orléans (1ère journée) on avait su gagner contre le cours du jeu, tout nous sourit, que dire ? tant mieux ! Ce qui est intéressant c’est que je retrouve des joueurs qui s’étaient plus ou moins égarés, Ande (Dona Ndoh) marque 3 buts en 3 journées, c’est déjà autant que la saison passée ! Comme quoi la confiance chez un joueur c’est primordial, et chez une équipe encore plus… Pour moi le Poiré est un candidat à la montée, alors venir gagner 3 – 0 ici forcément c’est encourageant”.

Oswald Tanchot (Poiré sur Vie) : ” Tout d’abord, on a pas fait ce qu’on voulait faire, on avait pas mal de chose en place, préparé des systèmes de jeu, qu’on a pas réussit à appliquer, rien ne marchait. Clairement on a été trop fragiles défensivement, le problème c’est que quand on se montre aussi fragiles derrière ça se répercute forcément sur le reste de l’équipe, c’est pour ça qu’à mon sens on a été déficients dans les deux phases (offensive et défensive). On a fait une entame timide et le premier but, venu d’une action pas vraiment dangereuse, a finit de nous fragiliser, puis le deuxième nous a assommé. Offensivement, il a manqué la dernière passe, on a centré beaucoup mais pas comme il fallait… Il faut absolument se solidifier, on a de bons joueurs pour jouer au foot, et bien jouer ! Mais pour ça il faut commencer par être solide derrière, il faut que les défenseurs se comportent comme des défenseurs, on peut pas être aussi fragiles qu’on l’a été en fin de match à Boulogne, et sur l’ensemble du match de ce soir. Evidemment, quand t’es comme ça derrière, tu manques de consistance… on doit être meilleurs dans les deux surfaces ! Pour le moment il faut faire le dos rond, surtout garder la confiance et trouver des repères, c’est ça le National, on y est, et au foot si tu commences à être inquiet et à perdre confiance, tu ne joues plus, donc il faut rien lâcher mentalement, la route est encore très, très longue “.

Tous les résultats de la 3ème journée :

Uzès Pont du Gard 1 – 1 Vannes

Orléans 2 – 0 Carquefou

Le Poiré sur Vie – 0 – 3 Luzenac

Bourg-Peronnas 1 – 1 Amiens

Red Star 0 – 0 Paris FC

Dunkerque 1 – 0 Boulogne

Colmar 1 – 1 Ajaccio

Fréjus Saint Raphaël  1 – 0 Strasbourg

Colomiers 5 – 1 Luçon

Crédit photo : © Christophe BOURON

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie National

Comments are closed.

Plus dans National
Bourgaud, le poiré sur vie
National : Le Poiré dos au mur

Après un nul face à Luçon en match d'ouverture et une défaite dans les dernières minutes à Boulogne, le Poiré...

foot-national
National : les gros déjà présents

Après la deuxième journée du championnat de National, certaines grosses équipes répondent déjà présentes. Très attendus, les anciens pensionnaire de...

A l'occasion de la 1ère journée du championnat National, le Poiré/Vie recevait le voisin Vendéen de Luçon. Résultat, un match nul mais des promesses.
National : Regrets et promesses pour le Poiré/Vie

Les genôts semblaient avoir toutes les cartes en main pour venir à bout du voisin luçonnais ce week-end, pour le...

Fermer