Nathan Redmond, le prodige de Carrow Road

22
septembre
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Vous fusionnez Theo Walcott et Aaron Lennon et vous obtenez Nathan Redmond, milieu offensif de poche de Norwich City. APP vous dresse le portrait du gamin.

Personne ne le connaît, mais APP l’a déjà découvert. Vous fusionnez Theo Walcott et Aaron Lennon et vous obtenez Nathan Redmond, milieu offensif de poche de Norwich City. Portrait d’un des futurs grands du football anglais.

Le commencement

C’est l’ascension d’un gamin qui a été précoce. Redmond comme chaque rosbeef qui se respecte aime le foot anglais. Né dans une ville particulièrement faite pour le ballon rond en 1994 ( Birmingham comporte deux clubs : Birmingham City et Aston Villa), Nathan Daniel Jerome Redmond (désolé on ne pouvait pas faire plus court) débute la pratique du football chez les Blues et non chez les Villans. Pas à pas, il franchit les marches de l’ensemble des équipes du club. Rapidement ses entraîneurs voient en lui des qualités de vitesse et une technique intéressante. En 2009  il participe avec l’équipe U16 d’Angleterre au tournoi international de Montaigu et rapidement il est un des éléments importants des Three Lions. Il prend part à 7 matchs, inscrit 1 but et les Anglais remportent la compétition en battant l’Allemagne en finale. Ses performances marquent les observateurs à l’époque, l’année suivante il participe de nouveau au tournoi, mais lui et ses coéquipiers sont cette fois-ci battus par le Portugal en finale. Malgré cette désillusion, Nathan Redmond intègre l’équipe première de Birmingham, sans pour autant avoir un contrat professionnel. Le 26 août 2010, il rentre à la 78ème minute lors de la rencontre Birmingham-Rochdale en coupe de la ligue anglaise. Il devient ainsi le second plus jeune joueur à porter le maillot du club (16 ans et 173 jours).

Le début de carrière

Ses efforts sont récompensés en mars 2011 où Nathan Redmond signe son premier contrat professionnel. Après avoir participé à deux autres rencontres, une nouvelle fois en coupe de la ligue anglaise, qu’il remporte avec Birmingham, et en FA CUP. Cela n’empêche pas la descente des Blues en Championship. Redmond s’envole alors pour la Serbie avec l’équipe d’Angleterre U17 pour l’Euro. Les Three Lions perdent malheureusement en demi-finale. À  son retour dans le centre du royaume, le nouvel entraîneur du club Chris Hughton lui fait part de son entière confiance. L’Irlandais qui a pourtant très peu d’expérience au poste de coach, hormis à Newcastle (intérim) voit en lui un énorme potentiel. Le jeune anglais réalise une saison 2011-2012 plus qu’intéressante, prenant part toutes compétitions confondues à 37 matchs et inscrivant la bagatelle de 7 buts dont 5 en championnat en 24 rencontres. Cependant son fait majeur restera lors de cette saison ses débuts en tant que titulaire avec sa ville natale, en Europa League contre le Nacional de Madère avec déjà 5 matchs en Europe à seulement 17 ans.

La saison 2012-2013 démarre sur les mêmes bases, mais Nathan Redmond ne répond pas aux attentes. Le jeune joueur ne confirme pas, malgré 24 matchs en Championship. Le départ d’Hugthon à Norwich pèse clairement dans la tête de Redmond. Les hommes de St Andrews réalisent une saison moyenne en terminant en milieu de tableau. L’équipe implose et le milieu offensif quitte le navire à l’issue de la saison.

Direction l’est et les canaries !

Son talent n’est pas passé inaperçu depuis deux ans, si bien que Nathan Redmond est particulièrement courtisé cet été. La Premier League lui tend les bras, des clubs s’intéressent à lui et le natif de Birmingham décide de rejoindre le 4 juillet Norwich City. Le choix a été très vite fait, en effet il retrouve celui qui l’a lancé dans le grand bain, c’est-à-dire Chris Hugthon. L’entraîneur des canaries avait fait de Redmond sa priorité dans le recrutement. Afin de rajeunir son équipe, le président Alan Bowkett a versé 4 millions d’euros pour arracher l’anglais. Dans la logique d’un recrutement très judicieux (Fer, Elmander, Van Wolfswinkel, Redmond…), Norwich veut pérenniser sa place dans l’élite du football outre-Manche.

Les matchs de préparation ne font que confirmer une thèse : Nathan Redmond sera titulaire dès le début de saison. Sa folie, son envie et sa rapidité comblent rapidement les fans des canaris anglais. Il ne tarde pas à se mettre en évidence, en étant l’auteur du but de la victoire contre Southampton lors de la troisième journée. Depuis le début de saison, il a été titularisé à cinq reprises en cinq journées. Nul doute qu’il le soit encore plus cette saison. Malgré un début de saison en dents de scie et une défaite cuisante ce samedi à Carrow Road contre un concurrent direct (Aston Villa). Les canaries disposent avec Redmond d’un joueur redoutable, capable de faire la différence à lui seul, sur une seule chevauchée dans les défenses adverses. Dans la lignée des Aaron Lennon, Theo Walcott, le petit enfant de Birmingham, 1m72 par la taille, a une carrière déjà importante. Ayant déjà convaincu le coeur des supporters de Norwich, Nathan Redmond part désormais à l’assaut des coeurs britanniques, à seulement 19 ans.

 


Norwich City 1 – 0 Southampton par f100000610838107

Auteur : Thomas Bernier

Amoureux du football, supporter du FC Nantes et fan de Norwich City.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Alors que Thierry Henry a inscrit son 400e but professionnel le week-end dernier, APP en profite pour revenir sur la carrière de ce joueur hors norme.
Appelez-le “Monsieur Henry”

Souvent admiré, parfois critiqué, Thierry Henry restera l’un des grands noms du football français. Son parcours en sélection et son...

Encore inconnu il y à quelques semaines en Italie, Rudi Garcia commence à se faire un nom à la tête de la Roma. Premier tes ce week-end dans le derby Romain
Rudi Garcia, l’entraineur de l’avenir

Accueilli avec très peu d’enthousiasme par les supporters de l’AS Rome au début de l’été, Rudi Garcia à quasiment déjà...

Si le PSG s'est imposé face à l'Olympiakos, l'OM s'est lui incliné face à Arsenal lors de la 1ère journée des phases de groupe de la Ligue des Champions.
Paris sérieux, Marseille puni

Fortunes diverses lors de cette première journée de Ligue des Champions pour l’OM et le PSG, les deux clubs français...

Fermer